Forum RPG basé sur la série Teen Wolf et plus particulièrement sur la saisons 3B, à la clé tout un tas de loups-garous et d'autres espèces surnaturelles
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Druids wanted

Les druides sont en sous-nombre, veuillez privilégier ce groupes.
Les banshees ne sont plus acceptées.
Top-site

N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour LyM.
Retrouvez le sujet par-là

Partagez | .

Un clown dans le Hall, ça se remarque. [Stiles]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Un clown dans le Hall, ça se remarque. [Stiles] Sam 3 Mai 2014 - 4:42
Un clown ça se remarque.
Ft. Layla & Stiles
C’est l’heure du déjeuner, tout le monde est en train de se disperser pour se rendre à la cafeteria ou je ne sais où. Pour ma part je vais sûrement finir assise sur les marches devant l’école, avec Livia et ses amis et discuter avec certains d’entre eux. Une routine s’est installée et je ne sais pas vraiment si ça m’enchante. Je suis ultra timide et donc je suis Livia, mais une partie de moi a ce sentiment qu’il y a des gens avec qui je m’entendrais mieux que les copains de Livia, qui ne m’intéressent pas tant que ça. On s’entend à merveille malgré qu’on soit toutes les deux d’un monde différent, mais j’ai besoin de rencontrer d’autres gens, vraiment. Je suis réservée, mais pas à ce point.

Je soupire et arrive devant mon casier. J’ai tellement marché lentement depuis mon cours d’Anglais que maintenant la moitié des gens sont déjà partis du Hall. J’accroche quelqu’un qui s’excuse sans s’arrêter et cela me fait doucement sourire. Exactement ce que je disais, je suis devenue tellement discrète depuis 4 ans que je n’arrive pas à croire que ça, aujourd’hui, ce soit moi. Je n’en étais pas à ce point avant, j’avais un côté timide, un côté réservé, mais jamais si… invisible. Ça me déplait, ça m’énerve même. Tu vas changer ça Layla, qu’importe comment, tu vas trouver un moyen et Livia va t’aider, soit-en sûr. Elle connaît tout le monde dans cette école et plus d’une fois t’as proposé de t’en présenter alors maintenant, accepte. Je passe une main contre ma nuque dégagée, mes cheveux étant remontés en un chignon lâche et je replace mon haut rayé sur mes hanches. Devant mon casier, je ne prends pas plus de deux secondes pour entrer la combinaison de mon cadenas, je suis devenue rapide à ce genre de chose, si vous voyez ce que je veux dire.

Mes bouquins tombent sur le sol dans un fracas, pas aussi ahurissant que mon cri de peur quand un clown à ressort comme on voit dans ces saletés de boîtes à surprises s’étire vers moi en sautillant. Instinctivement je me recule et referme la porte de mon casier à pleine force. Si ça avait été un vrai clown, Il n’y aurait plus seulement son stupide nez en plastoc de rouge, le vrai aussi. Quand je me remets finalement un peu de mes émotions, je rouvre la porte et arrache cette saloperie de clown du « plancher » de mon casier avant d’aller le jeter dans la poubelle. Il y a peu de personnes à Beacon Hills susceptibles de connaître ma phobie des clowns. Mon père, ma mère et Livia principalement. Et comme j’imagine mal mes parents avoir la brillante idée d’attenter à ma vie comme ça, je me dis que c’est sûrement... « Livia Hawkins! » criai-je, exaspérée.

J’entends des rires depuis l’entrée d’une classe derrière moi et je ne m’assure même pas de reconnaître de qui ils sont, vu que je suis certaine que Livia est là pour assister à son sale coup. En oubliant mes livres sur le plancher – de toute façon ce n’est pas comme si eux aussi devaient aller manger ou prendre un tranquillisant avant de se remettre d’un putain de clown – je me retourne vers le Hall et m’apprête à lâcher une série d’insulte quand mes mots se bloquent dans ma gorge. Devant moi il n’y a pas le petit ange à cornes blond auquel je m’attendais, mais Stiles. LE Stiles. Le mec au sourire qui m’a mis le cœur en fondue dès que je l’ai vu et pour qui je ne suis même pas sûr de ne plus avoir de béguin. Enfin non, je ne l’ai plus ou du moins je n’y pense plus, j’ai pas le temps pour ça quoi, bon. Reprends-toi et ferme ta bouche non de dieu! Je m’exécute et fait un sourire empreint d’un malaise flagrant, les joues déjà pivoines. « He-heum… Salut! » Bon c’est un début mais développe. « Tu… heu… t’as tout vu? » 0/10, vas te cacher dans un trou en Sibérie.
FICHE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas

Don't be afraid of the dark
Infos Messages : 1412
Date d'inscription : 07/03/2014

Fiche
More about
Relations :
Inventaire:
MessageSujet: Re: Un clown dans le Hall, ça se remarque. [Stiles] Sam 3 Mai 2014 - 5:56

C'toi le clown
 

Une retenue, encore une comme si t'en avais pas assez. Mais Mr Harris a décidé de faire de toi sa priorité n°1 pour reprendre ses mots. Résultats des courses, t'as le droit de passer la moitié de tes pauses déjeuner en retenu. Bon, là ça va tu ne t'en sors pas mal puisqu'il a du partir et t'as laissé seul dans une classe vide. Donc tu peux faire un peu ce que tu veux sans te soucier du reste. T'aurais quand même préféré que Scott soit là, au moins tu aurais eu une compagnie. Non, parce que rester seul avec toi même ça peut vite te rendre barge. D'ailleurs, là tu tourne un peu en rond. Tu joues avec tes clés, fait du bruit contre la table. Enfin, tu fait ce que tu peux pour t'occuper un minimum. Ce n'est pas facile quand on est un chouïa hyperactif et qu'on est forcé de rester assis sur une fichue chaise à attendre que le temps passe.

Tu commençais à désespérer, surtout quand tu t’aperçois qu'il y a de moins en moins de monde dans les couloirs, ils sont tous entrain de passer du bon temps pendant que toi t'es là à mourir d'ennui. C'est super sympa. Toutefois, t'entend un bruit dans le couloir et tu ne peux t'empêcher de regarder par la porte entre -ouverte. Et tu fais un bon sur ta chaise quand un clown à ressort bondis du cassier d'une brune qui se tenait juste devant. Pas cool comme blague. Les clowns sont vraiment horribles, ce n'est pas normal des gens qui sourient tout le temps, ça cache quelque chose de suspect. Surtout depuis que tu as vu le film « ça » il faut être barge pour aimer les clowns. Mais l'air de rien, ça te fais rire quand même – t'as déjà dis que tu t'ennuyais – ce n'est pas un rire méchant, juste de l'amusement. Qui n'aurait pas fait pareille à ta place ? T'entends la brune crier un nom, apparemment elle sait qui lui a fait cette petite blague. Livia, ça te dis quelque chose. Faut dire que tu n'as pas vraiment la mémoire des noms, du moins pas aussi facilement que ça. Ton cerveau a une façon de fonctionner bien particulière et tu n'en comprend pas forcément toutes les ficelles.

Par contre, tu ne t'attendais pas à ce qu'elle débarque comme ça vers toi. Tu y es pour rien dans cette histoire. Effectivement, c'est le genre de blague que tu aurai pu faire au coach le jour de son anniversaire, mais ça s'arrête là. Mais finalement, quand elle arrive vers toi, elle n'a pas l'air si agressive que ça, bien au contraire, elle a du comprendre en route que tu n'avais rien à voir avec cette petite blague. Elle te salut et tu lui sourit, bien content de ne plus être seul dans cette salle de classe « Salut ! » dis-tu tout naturellement. Tu retiens un rire quand elle te demande si tu as tout vu. « Bien entendu. Joli saut d'ailleurs, tu fais de la gym  ou quelque chose comme ça, non ? »

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║

Don't get too close it's dark inside
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lose-your-mind.forumactif.org

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Re: Un clown dans le Hall, ça se remarque. [Stiles] Sam 3 Mai 2014 - 6:46
2 clowns dans une classe, 1 dans la poubelle.
Ft. Layla & Stiles
Je pars dans un rire timide et détourne le regard. Non non, je chasse les créatures surnaturelles dangereuses, ça parait pas comme ça mais faut de la souplesse pour éviter les racines! Ce n’était absolument pas une réponse valable. Je repense à ce moment à toutes ces fois où je me suis prise les pieds dans tous les machins possibles qui pouvaient couvrir le sol d’une forêt. Mes genoux et mes coudes s’en souviennent encore amèrement, d’ailleurs. J’hausse les épaule et dit, toujours avec mon sourire que je ressens comme étant le sourire le plus stupide de la terre. « On peut dire que j’ai beaucoup de pratique dans mon domaine. » Ça ne fait pas un peu renfermé ça? Layla, tu t’es dit que tu ferais un effort, non? Le fait que chaque regard de Stiles me fasse douter que je n’aie réellement aucun béguin n’aide pas, mais quelque chose chez moi tient à pousser plus loin, au moins développer une bonne relation avec lui. J’ajoute donc tout de suite. « Je peux pas nier que c'est pratique quand le besoin de sortir en cachette de ma chambre se fait sentir! »

C’est vrai, j’ai souvent été punie. La plupart du temps parce que j’étais arrogante ou parce que je ne mettais pas du cœur à l’ouvrage, que ce soit pour les entraînements ou pour l’école. J’ai eu ma période à me rebeller, à chercher les sensations fortes. C’était une période où je n’étais ni anxieuse, ni timide. L’avenir me faisait peur et je ne savais pas ce que je voulais y faire, ni où aller. Alors je tentais d’oublier le lendemain comme je pouvais, de passer ma colère. Aujourd’hui alors que j’me suis renfermée pour une raison qu’il n’y a que moi que ça regarde, l’avenir me fait toujours peur, mais j’le vis mieux.

Je me rends compte que maintenant nous sommes plantés là à se regarder dans le blanc des yeux. Je repense donc qu’étant la femme invisible dans cette école, il ne doit même pas connaître mon nom. « Au fait, je suis Layla, enchantée! » je m’arrête à temps pour ne pas terminer avec un Stiles qui aurait été de trop, vu que je ne suis pas vraiment sensée le connaître non plus, hein. Je n’imagine pas l’état de pivoine dans lequel je me serais retrouvée. Mon esprit se met à vriller à 95 000 km/h pour tenter de trouver quelque chose à dire. Soudainement, il y a une interrogation qui me prend la tête de plein fouet et l’investit avec un besoin de réponse. Je fronce les sourcils dans une expression confuse, sans perdre mon sourire parce que quand même j’en ai rêvé six mois de lui parler à ce mec, je ne vais pas commencer à avoir un air de bœuf maintenant. « Hem, tu faisais quoi dans une classe en plein milieu du déjeuner? J’veux dire, je t’accuse de rien hein, j’te jure! » Non sérieux, calme toi et arrête les bourdes, maintenant, tu les enchaînes comme Greenberg enchaîne les échecs à Lacrosse.
FICHE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas

Don't be afraid of the dark
Infos Messages : 1412
Date d'inscription : 07/03/2014

Fiche
More about
Relations :
Inventaire:
MessageSujet: Re: Un clown dans le Hall, ça se remarque. [Stiles] Sam 3 Mai 2014 - 7:14

C'toi le clown
 

Elle te dis qu'elle a beaucoup de pratique dans son domaine, mais elle ne précise pas lequel. C'est fou ce que les gens peuvent être mystérieux ces derniers temps. Ils ne peuvent pas simplement répondre à tes questions ? Non, il faut qu'ils créent des secrets. Tu souris quand même quand elle te parles de faire le mur. «  La dernière fois que j'ai essayé, j'ai faillit tomber de mon toit. Heureusement, j'ai des bons réflexes et je me suis rattrapé à la gouttière, mais mon père m'a  vue et il m'a barricadé dans ma chambre, c'est presque s'il n'était pas prêt à mettre des barreaux à mes fenêtres. » tu te  mets à rire à cet idée. Il faut dire que tu en fais voir des belles à ton père, mais c'est plus fort que toi tu ne tiens pas en place. Tu n'as jamais supporté d'être enfermé, donc la plupart du temps quand il te punissait t'arrivais toujours à trouver un moyen de passer outre ses interdictions.

Puis là elle se présente, c'est vrai que tu n'as pas pensé à lui demander son prénom. Faut dire que de toute façon y a de grande chance pour que tu l'ai oublié avant ce soir, mais bon, c'est gentil à elle de prendre la peine de le faire. « Moi c'est Stiles. Ravi de faire ta connaissance. » bah ouais, si elle se présente, faut bien que tu le fasse aussi, c'est la moindre des choses. Layla, son prénom te dis quelque chose, mais tu ne saurais dire pourquoi. C'est joli en tout cas, ça ressemble à Lydia. Faut que t'arrête avec ça, vraiment. Elle a l'air aussi maladroite que toi, c'est rassurant. Un blanc s'installe, ouais, tu ne sais pas trop quoi dire de plus pour le coup. Tu joues avec ta chaise, ballant d'avant en arrière. Quand t'étais petit ta mère avait horreur que tu fasses ça, elle avait toujours peur que tu te fasses mal en retombant mal. Étrangement, des années après tu continues de le faire. T'es vraiment un sale gosse.

C'est une nouvelle fois elle qui brise le silence – pour une fois que tu ne passes pas ton temps à parler – elle te demande ce que tu fais dans une classe seul en plein milieu du déjeuner. C'est vrai que ça peut être suspect. Enfin, à en croire certain de tes professeurs tout peut paraître suspect avec toi, alors tu n'es plus à ça prêt. Là, tu peux bien lui répondre, t'as rien a te reprocher après tout. « J'suis sensé être en retenu avec Harris, mais il a préféré allé manger avec ses collègues et me laisser là tout seul, sans rien avoir à faire. Je pense qu'à force de me filer des heures de colles il a fini par comprendre ce qu'était ma kryptonite. Il n'est pas si bête qu'on le pense ce prof. » non, tu ne l'aimes pas vraiment. Il à l'air trop sérieux et puis il est vraiment lourd à ne jamais rien vouloir vous laissez faire. Il devrait se décoincer un peu, ça ne pourrait pas lui faire de mal. Bon, après c'est vrai que la chimie ça ne doit pas toujours être la grosse marrade, mais quand même, il n'a qu'à se mettre au tricot ou quelque chose comme ça. « Et toi, tu devrais pas être entrain de manger avec tes amis ? »

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║

Don't get too close it's dark inside
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lose-your-mind.forumactif.org

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Re: Un clown dans le Hall, ça se remarque. [Stiles] Sam 3 Mai 2014 - 12:02
2 clowns dans une classe, 1 dans la poubelle.
Ft. Layla & Stiles
Quand il me raconte l’histoire de la gouttière, j’éclate de rire. J’arrive parfaitement à imaginer sa tête quand il s’est fait attraper par son père. Pas de méprise ici, je ne le stalke pas, j’ai juste facilement assimilé son type d’expression faciale. Bon oui je l’observe UN PEU dans les cours que j’ai avec lui. Pas genre tout le temps, sinon mes notes auraient baissées – non elles ne l’ont pas fait – mais quand mes yeux tombent sur lui ils ont tendance à avoir du mal à s’en décrocher, du coup j’assimile et j’observe, comme je fais avec n’importe quoi. BREF, je l’imagine et je pars donc dans un bref fou rire avec une petite pensée pour la pauvre gouttière.

Bon au moins maintenant qu’il m’a dit son nom, je n’aurai plus peur de le dire par accident et d’avoir l’air d’en savoir plus que je le devrais. Fuck, j’donnerais tellement l’impression d’être une fille inquiétante s’il savait lire dans mes pensées! Pendant que lui se balance sur son siège, un mouvement qui m’a toujours stressée parce que j’ai toujours peur que la personne en train de le faire ne tombe et je ne m’imagines pas ça comme une fiesta de faire une chute enchevêtré avec sa chaise en métal et en bois.  Je lui ai finalement demandé ce qu’il faisait dans une classe justement, toute confuse et il m’explique un bref aperçu de son harmonieuse relation avec Harris. En même temps, ça ne peut pas le faire descendre plus dans mon estime, il est déjà au plus bas. Il m’énerve avec sa tête hautaine, sa flopée de citations pour rappeler à tout le monde à quel point il vaut mieux qu’un salaire de prof de lycée – ce qui est totalement faux à mon humble avis – et sa manière d’être en général, en fait. Harris n’est pas un mauvais prof, juste un être fondamentalement chieur.  

« Il n’a pas l’air bête, juste très coincé du… mental. » Non oui j’évite de me lancer dans les vulgarités de suite hein, j’ai un petit côté rien à fiche des conventions orales, mais quand même je ne suis pas un bûcheron. De toute manière on devine assez facilement ce que je comptais dire, c’est pas non plus un secret d’état. Je pense trop, je devrais me calmer. Je ne sais pas pourquoi ça me fait ça avec lui, mais j’ai peur de faire une gaffe. Je sais bien que pour lui en ce moment c’est une rencontre comme une autre, mais moi comme j’espère pouvoir lui reparler une autre fois un jour bah je stresse… tu stresses tout le temps en même temps Layla. Tu devrais parler à un docteur pour ça tiens.

Il me parle à nouveau, me demandant pourquoi je ne suis pas avec mes amis. Je décide d’être franche. « Je suis là depuis quelques mois mais… j’ai qu’une amie en fait et du coup je l’ai suivie dans son cercle mais bon, ce sont plus des connaissances à vrai dire. » je marque une pause « Ah et c’est mieux pour mon amie que je ne la retrouve pas maintenant, c’est elle le coup du clown. Saletés de machins, les clowns. » Lâchai-je avec un petit frisson de dégoût. Juste repenser à la tête de celui de mon casier, j’ai le nez qui tente de froncer, mais je l’empêche. Après quelques secondes je m’exclame étonnamment spontanée – pour moi ce l’est en tout cas. « Tu m’attends une seconde? Je reviens! » Je pars au quart de tour vers mon casier en dehors de la classe et ramasse mes bouquins plus rapide que l’éclair. J’attrape ensuite mon sac, referme mon casier et me repointe dans la pièce. « Ça te dérangerais que je déjeune ici? Je sais que c’est un risque mais bon, Harris est un glandeur et je t’offre une moitié de panini au poulet grillé en échange! » C’est fou ce que je parais détendue quand c’est pour parler de bouffe, vraiment.

FICHE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas

Don't be afraid of the dark
Infos Messages : 1412
Date d'inscription : 07/03/2014

Fiche
More about
Relations :
Inventaire:
MessageSujet: Re: Un clown dans le Hall, ça se remarque. [Stiles] Sam 3 Mai 2014 - 19:19

C'toi le clown
 

Finalement le plan de Harris n'a pas si bien marché, puisque tu ne te retrouves pas tout seul. Bon, ce n'était pas fait exprès et c'était du à l'attaque d'un clown maléfique, mais quand même. Au moins tu n'es plus toute seule dans cette grande salle. D'ailleurs la conversation se ramène à ce prof despotique. Franchement, tu préfères encore être enfermé avec le coach qu'avec lui. Ce qui l'air de rien n'est pas une petite chose, parce que le coach à vraiment tendance à te taper sur le système à toi aussi. Finstock est insupportable. Tu te mets à rire quand elle te dis qu'il est coincé du mental. Ça peut bien le décrire celui-là. « Ouais, voilà t'es bien résumé la situation. »

Et puis là, elle se met à te parler de ses amis, enfin de la seule amie qu'elle s'est faite depuis son arrivée. Amie qui d'ailleurs lui a fait cette blague. Faudrait que tu fasses connaissance avec elle, elle pourrait te filer des tuyaux pour avoir Scott de temps en temps. Parce que bon, faut que tu te renouvelles, depuis qu'il a ses dons super-naturels ce n'est pas si simple de l'avoir. Ça ne doit pas être simple d'être la petite nouvelle, t'as jamais été dans ce cas-là, t'es né à Beacon Hills et tes amis ont toujours été à Beacon Hills. « C'est vrai que les clowns ce n'est pas le bien, je n'ai jamais compris pourquoi les enfants adores ces trucs. » puis d'un coup elle disparaît, avant même que tu n'ai le temps de dire quoique ce soit, tu attends là, elle a dit qu'elle allait revenir. Tu continue de jouer avec ta chaise, comme à ton habitude. Et bim, d'un coup elle est là, avec un sourire aux lèvres. Ce qui inévitablement te fait sourire toi aussi. Elle te demande si elle peut déjeuner ici, tu ne vas pas dire non, t'as pas forcément envie de te retrouver seul à nouveau. Surtout que tu ne sais pas quand Harris va revenir. En plus de ça, elle te propose de partager de la bouffe. Jamais tu ne dira non à de la bouffe, faut pas rêver. Tu souris d'avantage « Tu sais me parler toi. Prend place, comme tu peux le voir on a carrément de l'espace ici puis Harris risque de ne pas revenir avant que ça ne sonne, il pense que je vais mourir d'ennui avant. »

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║

Don't get too close it's dark inside
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lose-your-mind.forumactif.org

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Re: Un clown dans le Hall, ça se remarque. [Stiles] Dim 4 Mai 2014 - 12:08
2 clowns dans une classe, 1 dans la poubelle.
Ft. Layla & Stiles
Sa réponse fait faire un petit bond à mon cœur. Oui je suis heureuse pour la simple raison qu’il a des points en commun avec moi. Il n’aime pas les clowns, il a un côté un peu maladroit que j’ai pu observer chez lui au fil du temps et c’est aussi un fana de bouffe. Ça aurait été une vraie torture de ne pas montrer ce côté de moi qui vit pour le simple plaisir de contenter mes papilles gustative. En même temps je ne vois pas pourquoi j’aurais eu du mal à être honnête sur ça, je n’ai pas de complexes sur mon poids plus qu’il faut. Mais bon, je sais que les filles sont censés être de délicates créatures qui nécessitent des portions suffisantes pour une perruche, mais moi je suis une jeune femme en croissance perpétuelle qui nécessite au minimum trois énormes repas par jour, c’est tout. « Je fais d’une pierre deux coups alors. Je contrecarre Harris et je déjeune avec toi! » Je viens de dire ça tout haut. Oh mon dieu, je viens de dire ça tout haut. D’accord, réagis maintenant.

Je tire donc la chaise du bureau devant Stiles pour m’y asseoir de façon à être face au dossier en essayant de me dire que si je garde l’air détendu que j’ai en ce moment, il prendra cette phrase pour de la pure gentillesse et non du fangirling. Je me recule un peu sur mon siège et pose mon sac sur mes cuisses pour en sortir le panini emballé, un petit sac de légumes et des cookies. Jamais sans mes cookies, ouais. Qui vivrait sans ça, vraiment? Je souris à Stiles et déballe le panini « Tiens, les délinquants d’abord! » lui dis-je avec une pointe d’humour dans la voix. Comment j’arrive à être aussi stressée et confortable en sa présence, vraiment? J’y comprends rien et je ne comprends surtout pas pourquoi alors que je me suis dit tout récemment que ça y’est mon béguin était passé, il arrive ÇA et tout à coup je n’en suis plus certaine du tout. J’aurais vraiment besoin que quelqu’un m’éclaire. « Oh et tu peux piger dans le reste aussi hein, pas de problème! »

Après ça, pendant un petit moment, c’est le silence de la dégustation. J’apprécie simplement le goût du poulet, des légumes et de la sauce. C’est le bonheur sur du pain. Mon royaume pour un stock de panini, quoi. Éventuellement, mes esprits me reviennent et l’envie de lui parler fuse à nouveau comme un réacteur de jet direct dans ma tronche. Un instant je songe à lui demander pourquoi le prof l’a collé, mais on a déjà bien assez parlé de lui et mon but, c’est de le connaître. J’essaie de voir rapidement dans ma tête qu’est-ce qui ne ferait pas trop soudain, tout en m’efforçant de taire la petite voix qui tente de m’abaisser à l’idée que ça ne vaut pas la peine et que je n’arriverai à rien. Je croque une nouvelle bouchée, mâche puis avale et finalement je demande. « Toi d’ailleurs, tu vis à Beacon Hills depuis longtemps? La ville a toujours été si bizarre? » Oh come on, Layla, t’avais bien réussit à te rattraper jusqu’à maintenant, t’aurais pu te la fermer! Je n'ose plus en rajouter et en une seconde, j’espère seulement qu’il ne me trouve pas ennuyante à mourir en parlant des phénomènes étrange de la ville – alors que je connais déjà un peu la réponse quoi – et qu’il ne mette pas fin à la discussion. Respire Layla, ne stresse pas et ne rougit pas comme ça, bordel.

FICHE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas

Don't be afraid of the dark
Infos Messages : 1412
Date d'inscription : 07/03/2014

Fiche
More about
Relations :
Inventaire:
MessageSujet: Re: Un clown dans le Hall, ça se remarque. [Stiles] Dim 4 Mai 2014 - 18:49

C'toi le clown
 

Les heures de colles tu les collectionne, surtout venant du professeur Harris, faut dire qu'il adore trouver tout un tas de raisons pour te coller. À force tu t'en fiches un peu, t'apprends à t'occuper comme tu peux. Et puis bon, là t'as de la chance Layla est passé par-là et apparemment elle veut bien te tenir compagnie. Tu ne vas pas dire non. T'as déjà l'impression de l'avoir déjà vu quelque part, bon d'accord, le lycée n'est pas si grand que ça, mais tu n'arrives plus à te souvenir où tu l'as déjà vu. Peu importe, vu que vous allez avoir l'occasion de faire connaissance. Harris risque de rager s'il s'aperçoit que finalement sa tenue n'est pas si désagréable que ça. Tu souris quand elle te dis qu'elle contrecarre les plans d'Harris, vous êtes deux comme ça.

La brune sort sa nourriture, l'air de rien tu commences à avoir faim, faut dire que tu n'aimes pas trop sauter de repas. Tu as tendance à divaguer le ventre vide. Bon, tu divagues déjà le ventre plein, mais c'est pire quand il est vide. Vraiment. Elle partage sa pitance et tu te mets à rire quand elle te surnomme le délinquant. « Ouais, j'ai toujours été un badboy » dis-tu avec un faux air ténébreux. Tu la remercie en attrapant le morceau de panini qu'elle t'offre. En plus y a du poulet quoi. Tu croques dedans sans ménagement, faut dire que tu n'es pas du genre à manger avec des pincettes bien au contraire. Elle te dis que tu peux piquer dans les autres trucs. T'attrapes un légumes et le déguste tranquillement. Manger en retenue, c'est le pied. « Très bon ton truc. » tu sais bien te tenir et pour une fois tu ne parles pas la bouche pleine. Ouais, parce que bon Layla est nouvelle, tu ne la connais pas trop tout ça tu ne vas pas faire ton gros dégueulasse tout de suite.

Tu manges en silence, faut dire que c'est plutôt calme à cet heure-là, les autres élèves sont tous à la cafet' ou dehors en train de manger. Donc vous êtes un peu les seuls à vous retrouver dans une salle de classe. Tu te demandes bien ce que fais Scott et Lydia à ce moment même. Tu te perds dans tes esprits en mangeant jusqu'à ce que Layla se remette à parler et te sorte de tes pensées. Elle te demande si Beacon Hills a toujours été aussi bizarre. Bien entendu tu te mets à rire, faut dire que cette ville a toujours été un peu étrange, mais il n'y a que peu de temps que tu connais toute l'ampleur de cette bizarrerie. La brune n'est pas au courant de tout ça et pourtant elle a déjà remarquée que la ville n'était pas tout à fait banale. « Je ne dirais pas bizarre, juste qu'elle a un charme particulier. J'ai toujours vécu à Beacon Hills. » tu restes plutôt détendu, ce n'est pas un secret que Beacon Hills est étrange. « Et toi, t'étais où avant d'arriver ici ? »

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║

Don't get too close it's dark inside
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lose-your-mind.forumactif.org

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Re: Un clown dans le Hall, ça se remarque. [Stiles] Lun 5 Mai 2014 - 10:33
2 clowns dans une classe, 1 dans la poubelle.
Ft. Layla & Stiles
Il n’y a pas à se demander pourquoi je m’étais mise dans tous mes états au final. Je me rends compte que depuis un bon cinq minutes je me repasse cet air ténébreux en tête et j’ai désormais du mal à penser à autre chose. Limite je n’aurais pas entendu sa réponse si ça n’avait été du fait que j’avais peur que Stiles me trouve endormante. Pourtant, ô miracle – ou pas – il répond le plus simplement du monde et je souris. Un charme particulier… dit comme ça je ne me pose plus la question sur pourquoi le brun est si mignon, il a le charme de sa ville. C’est vrai que depuis mon départ de Vancouver, c’est la première fois où je me sens vraiment bien dans une ville, même si récemment les animaux ne semblent plus du même avis. Ça me fait d’ailleurs penser que ce soir ma mère et mon père m’ont demandé de l’aide, ils veulent tenter de chercher des indices.

Stiles rebondit sur une question facile d’approche. Je n’ai pas à mentir ou cacher quelque chose là-dessus, à moins qu’être Canadien soit devenu un crime en Californie, mais je ne pense pas. C’est d’ailleurs souvent un truc que les gens apprécient, je ne sais pas si c’est parce qu’ils vivent le rêve de goûter au sirop d’érable ou d’aller à Whistler, mais bon, le canada semble les charmer. Je viens mâcher une autre bouchée toujours l’air aussi contente. J’ai vite remarqué que la curiosité de Stiles n’est pas passive, il aime avoir des réponses et le faire attendre quelque secondes ne fera pas de mal. Je déglutis mon morceau et me lance. « Avant ça j’ai été quatre ans ailleurs en Californie, Oakland plus précisément. En fait je viens de Vancouver au Canada, c’est là que j’ai vécu toute ma vie avant le grand dépaysement! » Je dois avouer, à ce moment j’ai un petit pincement au cœur. Je suis encore très attachée à ma patrie natale et celle-ci me manque, même si on y va parfois. J’y avais ma vie, ma famille mes amis, pas de loups garous, pas de drames, pas de créatures surnaturelles. Juste une vie normale, simple. Maintenant… maintenant les choses ont changées. Ma vie n’est plus du tout la même, mais au fond je me plains le ventre plein parce que je ne regrette pas.

Dans le temps de le dire, je reprends ma bonne humeur et j’ajoute. « Au moins ce n’est plus la folie pour me payer un manteau d’hiver et je n’ai plus à pelleter l’entrée de chez moi! » Faut voir le positif dans la vie et le fait de ne pas avoir de neige en est un avant et après le temps des fêtes. Pendant, le paysage me paraît tristounet sans mais croyez-moi, chez ma grand-mère au Québec sortir le 24 Janvier sans gants c’était s’assurer de ne plus les sentir au bout de 10 minutes top chrono – et pour un habitué, pas un néophyte des plaisirs de l’hiver. Du coup c’est un petit mal pour un énorme bien à mon corps si frileux.

FICHE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas

Don't be afraid of the dark
Infos Messages : 1412
Date d'inscription : 07/03/2014

Fiche
More about
Relations :
Inventaire:
MessageSujet: Re: Un clown dans le Hall, ça se remarque. [Stiles] Mer 7 Mai 2014 - 2:29

C'toi le clown
 

Te retrouver en colle n'est pas une si mauvaise idée que ça. Tu finirais presque par en remercier Harris... non, pas jusque là quand même, faut pas abuser. Mais tu passes un bon moment en compagnie de la « nouvelle », puis bon elle a su t'amadouer en te  faisant rire et en t'offrant de la bonne nourriture. À croire qu'elle te connaît bien. Pour le coup, tu ne vas pas t'en plaindre. En plus de ça, elle t'apporte un peu de compagnie et ça franchement, t'en avais bien besoin. T'en as marre de passer toutes tes pauses déjeuner seul dans une salle. D'ailleurs, Harris fait preuve d'une imagination remarquable pour ce qui est de trouver des raisons pour te faire rester. Enfin, tu ne vas pas trop penser à lui quand même, on ne sait jamais, il est tellement bizarre qu'il pourrait avoir un sixième sens et sentir que tu penses à lui pour soudainement débarquer dans la salle. Tu n'as pas envie de voir sa tronche et surtout, tu ne veux pas attirer d'ennuis à Layla. Elle vient d'arriver, il faut pas qu'elle commence à se faire mal voir.

Vous continuez à discuter tout les deux et elle te parle de Beacon Hills, logique. Curieux comme tu es, tu ne peux pas t'empêcher de lui demander de où elle vient. Tu trouves ça intéressant de savoir d'où vienne les gens, ça te permet d'un peu les situer et puis bon, on est curieux ou on ne l'est pas et toi, tu l'es. Elle te raconte un peu son parcours, tu trouves ça intéressant. Toi, t'as jamais quitté Beacon Hills, sauf pour les vacances. T'en as jamais eu l'occasion. Faut dire qu'après la mort de ta mère ton père n'avait plus vraiment envie de sortir la tête du boulot et toi, tu pensais à autre chose qu'à l'envie de fuir. Puis Beacon Hills, ce n'est pas si mal que ça, quand on occulte les faits un peu étranges qui s'y concentre et le lot d'ennuis que tu t'y attires. « Oh le Canada, ça doit être cool, non ? Enfin, j'sais pas trop y a tellement de bruits qui court sur les canadiens. » tu te mets à rire « Le climat doit vraiment être différent ici. » la Californie a un climat plutôt clément, même carrément. Vous avez la chance d'avoir du soleil et de la chaleur une bonne partie de l'année. Pour toi, le Canada c'est la neige. Rien à voir.

D'ailleurs, elle t'en parle. L'imaginer avec une pelle entrain de déneiger son entrée, ça te fais sourire, tu ne sais pas trop pourquoi, mais le sourire est bien là. « C'est vrai qu'ici tu n'as pas vraiment ce problème. Je ne me souviens pas la dernière fois où il a neigé ici. Enfin, c'est très rare quoi. » t'as beau cherché, tu ne t'en souviens plus. « Mais si le shopping te manque, tu peux toujours te débattre pour trouver la bonne crème solaire. » ouais, ça peut marcher aussi. Tu commences à entendre du bruit dans les couloirs, tu regardes ta montre « Oh... on dirait que la pause est bientôt terminée, tu devrais partir avant qu'Harris ne débarque, je ne voudrais pas que tu te retrouve coller à cause de moi. » tu lui souris « Merci de m'avoir tenu compagnie et fais gaffe à ton casier la prochaine fois. »

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║

Don't get too close it's dark inside
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lose-your-mind.forumactif.org

Contenu sponsorisé

Infos
Fiche
MessageSujet: Re: Un clown dans le Hall, ça se remarque. [Stiles]
Revenir en haut Aller en bas

Un clown dans le Hall, ça se remarque. [Stiles]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un clown dans le Hall, ça se remarque. [Stiles]
» [Evènement, II] : Décombres dans le Hall
» Après un rapide passage dans le hall
» Un clown dans la foire aux monstres [PV Pierrot]
» Hall d'entrée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lose your mind :: Have fun :: RP-