Forum RPG basé sur la série Teen Wolf et plus particulièrement sur la saisons 3B, à la clé tout un tas de loups-garous et d'autres espèces surnaturelles
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Druids wanted

Les druides sont en sous-nombre, veuillez privilégier ce groupes.
Les banshees ne sont plus acceptées.
Top-site

N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour LyM.
Retrouvez le sujet par-là

Partagez | .

Tu me les brises tu sais. | Stiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Tu me les brises tu sais. | Stiles Lun 28 Avr 2014 - 23:30
Stiles & Derek
Tu veux que je te bouffe ou quoi ?


Putain ce que tu maudissais cette ville parfois. Elle était le berceau d’emmerdes significatives et tu avais du mal à ne pas en faire partir. Non pas que tu sois celui qui créer ce genre de merdier mais peut-être parce que tu les attires. A y réfléchir, ce n’est peut-être pas toi mais la ville en elle-même. Depuis aussi longtemps que tu t’en souviennes, il y a toujours eu des histoires sordides ici, surnaturelles sans aucun doute mais également à cause de chasseurs au code plus que daté et surtout qui n’avait aucun sens. Aujourd’hui, ce n’était pas la famille Argent qui te causait du souci. Tu allais finir par être grisonnant avant d’avoir passé la barre de la trentaine. Une meute d’alpha venait de faire son apparition en ville et tu ne savais vraiment pas comment te défaire de ce merdier. La partie allait être compliquée et il te fallait trouver un moyen de pouvoir venir à bout de cette menace.

Il te fallait t’entourer de personnes capables de tout faire basculer et d’imaginer un plan pour pouvoir faire déguerpir cette meute qui n’avait pas lieu d’être ici. C’était ton territoire et celui de Scott, pas besoin d’une deuxième meute et encore moins composé uniquement d’alpha. Il fallait resserrer les rangs et tu devais bien l’avouer, chacun avait son rôle à jouer, même Stiles. Qu’on se le dise, même s’il avait le don de se foutre dans des histoires pas possibles, il restait tout de même un mec intelligent qui arrivait toujours à retomber sur ses pattes. Malgré tout, même si tu étais quelqu’un de bourru et surtout qui était rustre, tu le trouvais attachant, détestable parfois mais tout de même attachant. Tu ne lui dirais jamais parce que d’une part, ça ne sert à rien de lui dire et d’autre part parce que tu avais ta fierté et que tu préférais paraître pour le connard de service que pour un mec qui avait du cœur.

La méfiance était le maître mot de ton caractère et puis, depuis que la famille Argent avait mis le bordel dans ta famille, tu n’avais plus aucune confiance en la bonté humaine. Et puis, même si tu lui trouves un côté attachant, il n’en reste pas moins que tout le rend détestable, le fait qu’il parle à tout va et bien souvent pour dire des conneries plus grosses que lui, le fait qu’il soit maladroit et capable de te faire sauter la cervelle sans trop savoir comment, son immaturité aussi parfois. Bref, tu le détestais et tu préférerais ne pas avoir besoin de lui. D’ailleurs, tu faisais tout pour le fuir comme la peste. Mais non, il fallait toujours qu’il soit dans tes pattes et aujourd’hui, il n’avait pas dérogé à la règle. Il était venu te casser les couilles jusqu’à ton manoir pour on ne sait quoi. Parfois, tu voulais l’étriper mais tu te retenais. Tu n’étais pas ce genre de loup à tuer un humain. Par chance, il s’était barré après un grognement. Tu savais ce qu’il fallait faire pour lui faire peur.

Mais sa venue t’avais tout de même intriguée, tu ne lui avais pas laissé le temps de s’exprimer, trop énervé de le voir débarquer de la sorte sans avoir ne serait-ce que pris le temps de toquer, tu lui avais fait peur et il était parti. Mais pourquoi donc était-il venu. Tu pris donc la décision après quelques minutes de réflexion de le chercher à la trace. Tu avais rapidement pris la direction du poste de police et une fois à l’intérieur, tu avais salué les officiers avant de t’avancer d’un pas sûr vers lui désireux d’en découdre et de comprendre pourquoi il avait fait l’affront de se rendre chez toi.

« - Stilinski, j’aimerais bien que tu me dises ce qui t’as pris de venir chez moi bordel ! Tu avais une envie de mourir ou quoi ? »

Tu te mis à soupirer attendant une réponse de la part du jeune homme.
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas

Don't be afraid of the dark
Infos Messages : 1412
Date d'inscription : 07/03/2014

Fiche
More about
Relations :
Inventaire:
MessageSujet: Re: Tu me les brises tu sais. | Stiles Mer 30 Avr 2014 - 17:54

Sterek
Tu me les brises tu sais ?
Dire que ces derniers temps vous passez de Charybde en Scylla serez un doux euphémisme. Ça fait bien longtemps que tu n'as pas connu un moment tranquille. En fait, depuis que Scott a été mordu tout part en sucette. Littéralement. Il y a toujours un truc qui fait que la tranquillité n'est jamais très longue. Il y a d'abord eux cet alpha psychopathe qui s'en est prit à Lydia, puis à Derek, les chasseurs qui en voulaient aux fesses de ton meilleur ami. Le kanima qui a tous voulu vous tuer. Tu n'as jamais aimé Jackson de toute manière et finalement t'es bien content qu'il soit parti loin. Moins tu le vois, mieux tu te portes et puis bon, sans lui t'as peut-être une petite chance avec Lydia... peut-être. L'espoir fait vivre. Et maintenant, tu te retrouves à devoir survivre à une meute d'Alphas. Ouais, une meute d'Alphas rien que ça. Et de ce que tu as pu comprendre, ils ont des petits penchants psychopathes. À croire que c'est le pouvoir d'alpha qui rend barge. En espérant que ça ne touchera pas Derek. Pas que tu t'inquiète pour lui, hein, juste que Scott est très proche de lui et tu ne tiens pas à ce qu'il lui arrive quoique ce soit.

Tu fais ce que tu peux pour aider Scott, mais il faut dire que tu n'es pas encore très au point avec les coutumes loups-garouesque. Donc tu ne sais pas très comment gérer ça. Toutefois, tu connais quelqu'un qui doit en savoir plus que toi et qui pourrait t'offrir cette connaissance bien plus vite que les bouquins. Derek, justement. Bon, tu rechignes un peu à aller le voir, parce qu'avouons-le c'est vraiment une tête de mule, pas agréable du tout, mais pour aider Scott  tu peux bien faire un petit sacrifice. C'est avec cet optique que tu étais partie rejoindre le manoir Hale pour discuter avec Derek. Sauf qu'apparemment lui n'était pas du même avis. Il t'as carrément envoyé boulé et te faisant son regard de grand méchant loup. Il faut vraiment qu'il arrête avec ça, faut qu'il change de disque.

Toutefois, cette fois-ci tu n'avais pas insister. À la longue t'as appris que ça ne servait à rien de le faire avec Derek, il est têtu comme ce n'est pas permis et tu n'es pas d'humeur à te battre. Donc t'as fait demi-tour et t'as décidé d'aller au poste de police, rejoindre ton père. Au moins là-bas tu peux essayer d'avoir quelques informations sur les agissements un peu étranges qui se passent en ville. Le poste de police c'est un peu ta seconde maison, depuis la mort de ta mère tu y as passé beaucoup de temps, ton père t’amenai avec lui quand il ne trouvait personne pour te garder et toi tu adorais ça. Donc tu connaissais tout le monde là-bas. T'étais tranquillement assis derrière un bureau vide quand soudain le grand méchant loup débarque. Il se dresse devant toi et commence à déblatérer. Tu le regarde. « Tu sais que tu viens de me menacer en plein poste de police? Ce n'est pas très intelligent ça, tu t'en rend compte ? » tu laisse une petite pause avant de dire avec un petit sourire « Sinon, moi aussi je suis content de te voir. »

mocking jay.

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║

Don't get too close it's dark inside
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lose-your-mind.forumactif.org

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Re: Tu me les brises tu sais. | Stiles Sam 3 Mai 2014 - 17:26

Sterek
Tu me les brises tu sais ?
Bon sang ce qu’il t’avait fait chier en débarquant chez toi. Non pas que tu n’appréciais pas sa compagnie. Bon d’accord, peut-être un petit peu. Il pouvait avoir une voix et un débit de parole plus que détestable. Mais c’était aussi ce qui pouvait le rendre attachant. Bref, parfois il te tapait sur le système et parfois il te faisait rire. C’était tout l’un ou tout l’autre avec lui. En attendant, le fait de venir avait fini par t’intriguer lorsque la colère était redescendue. S’il était venu, c’était qu’il avait quelque chose à te dire et tu te demandais bien ce que ça pouvait être. Peut-être que tu n’aurais pas dû le virer aussi vite de chez toi. Mais tu détestais qu’on envahisse ton espace vital et encore plus quand il s’agissait d’un énergumène de la sorte. Après tout, tu pouvais très bien être en train de faire du sport ou bien même être en charmante compagnie. Bref, il aurait tout simplement pu prévenir au lieu de venir comme ça comme une fleur.

Il avait finalement niqué ta journée parce qu’au final, en le foutant dehors, tu ne faisais que te demander ce qu’il voulait. Il te fallait donc sortir de chez toi pour tenter de le retrouver et en savoir plus sur ce qu’il voulait. Par chance, être un loup-garou a des avantages et te permet donc de suivre à la trace n’importe qu’elle personne. D’un côté, ton flair n’était que superflu puisque tu savais qu’il se trouverait au poste de police. Quoi de plus normal quand on a fait ses premiers pas dans ce lieu. Bref, tu étais donc arrivé au commissariat avec la ferme intention de savoir ce que voulait ce petit con. Tu étais d’une humeur de chien et c’était de sa faute. C’était peut-être pour cette raison que tu lui avais fait comprendre que tu aurais pu lui dévisser la tête si tu ne t’étais pas retenu.

Il avait réussi à te faire sourire en l’espace d’une phrase. Il avait un don pour adoucir l’atmosphère mais ça n’enlevait rien au fait que tu le trouvais irritable parfois. En attendant, tu n’avais plus cette envie de lui arracher le cœur, juste envie d’en savoir plus sur sa venue. Mais il n’avait pas l’air de vouloir te le dire de suite. Il jouait avec tes nerfs mais le faisait avec brio, jouant de son petit sourire de gamin et de son caractère sociable. Attention Derek, tu es en train de devenir faible, il faut te reprendre. Il avait fallu que tu secoues ta tête quelques instants avant de reprendre tes esprits pour venir taper du poing sur le bureau.

« - Arrêtes de jouer avec mes nerfs Stiles et accouches ! Je vais pas avoir de patience durant longtemps. Si tu tiens à ta tête tu arrêtes tes gamineries et tu me dis pourquoi tu es venu chez moi ! »

Tu grimaçais en attendant qu’il te dise ce qu’il avait à te dire pour pouvoir partir rapidement. Il était parfois lent d’esprit ou bien il le faisait exprès, tu te le demandais en tout cas et tu espérais qu’il finirait par comprendre que tu ne comptais pas planter la tente ici. Non, tu voulais te barrer et c’était juste ça.

mocking jay.

Revenir en haut Aller en bas

Don't be afraid of the dark
Infos Messages : 1412
Date d'inscription : 07/03/2014

Fiche
More about
Relations :
Inventaire:
MessageSujet: Re: Tu me les brises tu sais. | Stiles Sam 3 Mai 2014 - 18:20

Sterek
Tu me les brises tu sais ?
T'aimes bien jouer avec les nerfs de Derek, c'est l'un de tes jeux favoris même. Faut dire que ce n'est pas tellement compliqué, ce mec est tellement susceptible. À croire qu'on a oublié de lui apprendre à sourire celui-là. Tu peux comprendre qu'il ait certaines circonstances atténuantes, mais Cora n'est pas aussi bourrue que lui, même si étrangement, chez les Hale c'est une tradition de vouloir te frapper. Tu te demandes pourquoi.

Cette fois-ci, il est sur ton territoire pour changer. Parce que oui, à force de vivre avec des loup-garous tu commences à bien connaître leur habitudes et autant le manoir Hale c'est le territoire de Derek, autant le poste de police c'est le tien – même si tu n'es pas un loup – ici tu sais très bien qu'il ne te fera rien, il serait fou de vouloir te plaquer contre un mur et te faire les gros yeux alors qu'il est entouré de flics. Déjà te dire qu'il veut te tuer, ce n'est pas ce qu'il y a de plus malin. Mais t'as appris qu'avec Derek les menaces de mort remplaçaient les petits surnoms affectifs. Il faut s'y faire comme tout le reste. Toi t'as appris à jouer avec ça et puis bon, tu penses que ton caractère fait aussi beaucoup. Il t'en faut peu pour blaguer et t'amuser et ce n'est pas la mine renfrogner de Derek qui y  changera quoique ce soit. Puis vu les temps qui courent t'as besoin de raconter des conneries pour te détendre, c'est plus fort que toi.

Le brun tape du poing sur le bureau devant toi et tu ne peux t'empêcher de faire un bond, effectivement tu ne t'y attendais pas. Qu'est-ce qu'il peut être brutal celui-là. Tu ne perds pas ton sourire pour autant. Quitta à l'agacer autant le faire jusqu'au bout, non ? D'ailleurs, tu n'es pas le seul à avoir remarqué ce coup sur le bureau, vu que plusieurs agents se sont retourné vers vous. Donc, heureusement pour Derek que tu gardes ton petit sourire parce qu'il aurait très bien pu se faire embarquer sur le champs si les policiers qui se trouvaient dans la pièce pensaient qu'il s'en prenait au fils du shérif.

T'écoutes ce qu'il te dit attentivement, il te vire et maintenant il veut savoir ce que tu avais à lui dire. Il ne sait vraiment pas ce qu'il veut celui-là. « Techniquement, tu sais que je suis incapable d'accoucher ? Non parce que je n'ai pas tout ce qu'il faut pour le faire, si tu vois ce que je veux dire. » tu lui fais un clin d’œil, bon d'accord tu joues avec ces nerfs, mais il a passer le stade du gamin capricieux qui doit avoir tout ce qui veut en claquant des doigts. Tu te balances sur ta chaise, tu fais ça souvent, ça t'aide à réfléchir. Derek t'arrêtes soudainement attrapant le dossier de la chaise, il est vachement proche maintenant. Foutus réflexes de loup-garou. Tu te retrouves face à lui et cette fois, pas de bureau pour vous séparer. « Tu sais que si tu essayes de me tuer ou pire de me violer tu te fais arrêter avant même avoir eu le temps de m'enlever mon pantalon ? » tu te mets à rire. « Bon, d'accord, je vais te le dire pourquoi je suis venu jusqu'à chez toi tout à l'heure, mais t'es sûr que tu veux que je parle de ça, ici ? Avec tout ce monde ? »

mocking jay.

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║

Don't get too close it's dark inside
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lose-your-mind.forumactif.org

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Re: Tu me les brises tu sais. | Stiles Sam 3 Mai 2014 - 19:36

Sterek
Tu me les brises tu sais ?
Putain, il avait vraiment le chic pour te mettre les nerfs en pelote. Tu ne savais d’ailleurs pas comment réagir avec lui. Est-ce qu’il se foutait tout simplement de ta gueule ou bien c’était vraiment son caractère au naturel. Plus il souriant et plus tu avais envie de sortir les griffes pour lui en foutre un coup. Il t’exaspérait mais d’un autre côté, ça restait un gamin qui avait encore plein de choses à découvrir. Bon peut-être qu’il en connaissait déjà bien trop sur le monde surnaturel, mais pour le reste, il restait un ado et ce qu’il était en train de faire était clairement le comportement d’un ado. Tu avais l’impression d’être son père, cherchant à savoir quelle connerie il avait pu faire la veille et qu’il tentait de t’amadouer à coup de blagues et de sourire. Franchement, il était agaçant en cet instant précis et tu sentais le sang bouillir en toi. Il continuait de faire ses blagues de merde, notamment en ce qui concernait le détail d’accoucher. Tu n’avais pu t’empêcher de serrer les poings pour ne pas avoir à devenir un loup devant tout le monde. Finalement, venir ici n’était peut-être pas une bonne idée. Tu étais cerné de flic ce qui ne te laissais guère le choix ni même la possibilité de lui sauter à la gorge pour le plaquer contre un mur.

Malgré tout, s’en était trop pour toi et tu avais fini par fondre sur le fauteuil sur lequel il était assis pour rapidement le retourner et te trouver face à lui à quelques centimètres de son visage et de sa bouche. Une certaine tension se faisait sentir mais tu n’en fis rien. Tu étais bien trop en colère pour même te rendre compte que tu rêvais de l’embrasser. Non, franchement, il t’énervait encore en te disant que si tu cherchais à le tuer ou bien même à le violer, tu n’aurais tout simplement pas le temps de lui baisser son froc que tu serais déjà dans une cellule. Il cherchait à se faire tuer ou bien transformer en loup. Tu étais à deux doigts de péter un plomb lorsqu’il t’apaisa en te disant qu’il te dirait tout mais qu’il serait peut-être bon d’aller ailleurs pour qu’il te dise la raison de sa visite chez toi. Il n’avait peut-être pas tort, il serait peut-être plus judicieux d’aller dans un lieu où les murs n’ont pas d’oreilles.

« - Effectivement, tu as raison, peut-être serait-il mieux de retourner chez moi ou bien ailleurs et arrêtes tes vannes pourries ça m’énerve ok ? »

Tu finis par le laisser tranquille le suivant jusqu’à l’extérieur du commissariat. Tu n’en pouvais plus d’attendre. Tu le pris donc par le col pour finir par le prendre dans tes bras, le transportant dans la forêt non lui du poste de police. L’avantage d’être un loup, c’est de pouvoir courir plus rapidement et d'avoir une force surhumaine. Non pas que Stiles soit obèse loin de là. En attendant, tu n’avais pas mis longtemps avant d’arriver dans un endroit tranquille et surtout désert. Il fallait que tu saches ce qu’il voulait te dire. Tu étais tout de meme sur tes gardes, Stilinski était tellement déconneur qu’il aurait pu inventer tout ça de toutes pièces pour se payer ta tête. Tu avais fini par le reposer avant de lui dire d’un regard noir.

« - Maintenant tu ouvres la bouche et tu me dis ce que tu sais sinon je te tue réellement comme ça tu ne m’emmerderas plus ok ? »

mocking jay.

Revenir en haut Aller en bas

Don't be afraid of the dark
Infos Messages : 1412
Date d'inscription : 07/03/2014

Fiche
More about
Relations :
Inventaire:
MessageSujet: Re: Tu me les brises tu sais. | Stiles Sam 3 Mai 2014 - 21:46

Sterek
Tu m'tapes sur les nerfs
L'air de rien, sentir le souffle de Derek à quelques centimètres de ton visage ça te files des frissons. C'est peut-être le fait qu'il puisse t'arracher la gorge en moins de temps qu'il ne faut pour le dire qui te fais cet effet-là. Derek est un type dangereux, tu le sais très bien et pourtant, il là à quelques centimètres de toi, ses bras t'empêchant de t'échapper. Tu pourrais avoir peur, mais pas tant que ça. Ton cœur s'accélère légèrement, mais tu continues à blaguer. Vaux mieux détendre l'atmosphère et t'as beau dire ce que tu veux, tu ne tiens pas à ce qu'il se face enfermer. Derek fait partie de ton cercle d'amis, que tu le veuille ou non et tu protèges toujours tes amis quoiqu'il arrive, même quand ils sont d'une humeur massacrante comme lui.  Tu regardes autour de toi, tu veux bien lui dire ce que t'avais dans la tête, mais tu ne peux pas le faire en plein commissariat, c'est bien trop dangereux, des oreilles indiscrètes pourraient traîner. D'ailleurs pour une fois, Derek est d'accord avec toi. « Me retrouver seul chez toi ? Pour que tu puisse m'enfermer dans ta cave ? Non, merci on trouvera un autre endroit. »

Il te laisse le champ libre et tu te redresse. T'adresse un signe de tête à un agent qui passait par-là, apparemment ils commencent à se poser des questions sur la raison pour laquelle Derek Hale est ici. Il est temps de partir. Tu sors tranquillement du poste de police. Tu allais te retourner vers Derek pour savoir où vous deviez vous poser, mais tu n'as pas eu le temps et soudain tes pieds quitte le sol. Woaw. C'est quoi ce bordel. Tu as juste le temps de passer un bras autour du coup du brun histoire de ne pas tomber et te faire très mal. T'as beau savoir que Derek a une force surhumaine, mais te fais porter comme ça, ça te fait bizarre. Tu n'as pas d'autre choix que de le regarder pendant le trajet. Son visage est impassible, aucun signe d'effort sur sa face. Tu te demandes s'il est capable de sourire parfois.

Derek finit par te reposer sur le sol, à l'orée de la forêt, là au moins vous serez tranquille. Tu lèves les yeux au ciel quand il te menace une énième fois. Franchement, il devrait changer de disque parfois, parce que bon c'est lassant à la force. « Si tu me tue, tu ne sauras pas ce que j'avais à te dire et en plus de ça, tu sais très bien que Scott te le fera payer. Donc arrêtes d'envoyer des menaces en l'air. » ça risque de le calmer un peu, parce que bon, il peut être aimable une fois de temps en temps quand même. « Et arrêtes de me parler comme ça, c'pas en agressant les gens que t'arrivera à avoir pus d'informations. » tu soupires. « Si tu m'avais pas grogné à la figure tout à l'heure t'aurais déjà su que j'étais venu te voir à propos des alphas. »

mocking jay.

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║

Don't get too close it's dark inside
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lose-your-mind.forumactif.org

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Re: Tu me les brises tu sais. | Stiles Sam 3 Mai 2014 - 23:03

Sterek
Tu me les brises tu sais ?
Tu te demandes ce qui fait que tu n’as pas encore tué ce rejeton. Peut-être parce qu’il est attachant et surtout parce qu’il a toujours l’envie d’aider et d’être là pour les autres. Cette qualité arrive à faire oublier tous ses défauts. Bon d’accord, il n’en a pas non plus cinquante, mais le fait qu’il soit un moulin à parole, toujours prêt à faire des blagues dans des situations sérieuses pouvait parfois me rendre dingue et me faire sortir de mes gonds. C'était d'ailleurs ce qu’il s’était passé dans ce commissariat. Tu aurais pu te faire griller en allant si rapidement en face de lui pour l’emprisonner dans sa chaise. Mais il t’avait tellement énervé que tu n’avais tout simplement pas réfléchi. Par chance, tu arrivais à te maîtriser et à ne pas te transformer devant des humains. Mais en attendant, la fureur était là et tu étais à deux doigts de l’étrangler. Les blagues c’est bien mais parfois, trop de blague tue la blague. Par chance, il avait compris qu’il ferait peut-être bien de fermer un peu sa gueule ou tout du moins, qu’il devrait arrêter de dire des conneries pour finir par lui dire ce qu'il comptait lui confier lorsqu'il était venu au manoir des Hale.

Il avait consenti qu’il serait peut-être mieux de sortir du poste de police pour en parler. Pour une fois, j’étais plutôt d’accord avec lui. Nous voilà donc sorti de ce lieu que je n’affectionnais pas vraiment. Il avait peur d’aller chez moi ce qui me fit rire. Pour la première fois de la journée, il avait réussi à me faire rire. Il avait peur que je le séquestre. Cette idée n’était pas mauvaise, comme ça, je serais sur qu’il ne me casserait pas les couilles. Du coup, je n’avais pas attendu plus longtemps, je l’avais porté pour nous retrouver dans la forêt. Tu n’avais tout simplement pas envie de perdre plus de temps. Du coup, tu avais trouvé cette solution plus judicieuse. Elle l’avait été puisqu’en l’espace de cinq minutes, nous étiez dans un lieu discret et à l’abri des regards indiscrets.

Les habitudes restent toujours les mêmes sinon ce ne serait tout simplement pas des habitudes. Tu le menaçais encore et toujours pour en savoir plus. D’ailleurs, il avait fini par te faire comprendre que ce n'était pas en agissant ainsi que tu arrivais à en savoir plus. Il n'avait peut-être pas tort mais bon, tu n’aimais pas attendre, c’était peut-être ton plus grand défaut, le fait que tu ne sois pas patient. Il avait tout de même fini par dire que l’information qu’il voulait te faire partager concernait la meute d’alpha. Il avait réussi à attiser ta curiosité et surtout à faire que tu t’étais adouci. Il voulait que tu sois plus doux et moins incisif et bien tu le serais l’instant de savoir ce qu’il voulait te dire.

« - Excuse-moi mais tu sais à quel point je ne suis pas patient et tu joues avec mes nerfs avec tes blagues. Que veux-tu me dire sur la meute d’alpha ? Tu as trouvé des informations ? Un moyen de les arrêter ? Dit moi tout… »

Tu étais donc plus doux, du moins dans la mesure du possible mais tu restais tout de même pressant et impatient de savoir ce qu’il allait te dire. Pourquoi vouloir venir te voir comme ça. Il devait s’agir de quelque chose d’important, voilà pourquoi tu étais si pressé…


mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas

Don't be afraid of the dark
Infos Messages : 1412
Date d'inscription : 07/03/2014

Fiche
More about
Relations :
Inventaire:
MessageSujet: Re: Tu me les brises tu sais. | Stiles Dim 4 Mai 2014 - 5:18

Sterek
Tu m'tapes sur les nerfs
Tu ne comprend pas pourquoi Derek est aussi violent, tout le temps. C'est dommage, tu sais très bien que ce n'est pas quelqu'un de méchant au fond, t'as appris à le connaître avec le temps et même si vous avez toujours du mal à vous entendre, il a fait des choses qui te prouve que ce n'est pas un mauvais bougre. Toutefois, il se débrouille pour montrer tout le contraire aux gens qui l'entourent. Il est toujours entrain de grogner et de râler sur tout le monde, ça n'aide pas à créer des liens. Sauf que toi tu ne te gênes pas pour lui dire, de toute façon, tu n'es pas à un regard noir prêt donc tu peux bien l'affronter une nouvelle fois. Puis tu sais très bien qu'il ne pourra pas te tuer. S'il faisait ça il risquerait de se mettre Scott à dos et vous savez tout les deux que ce n'est pas ce qu'il veut.

Une fois posé, il finit par s'excuser, ce n'est pas une chose qui arrive tout les jours ça, vaut mieux que tu sois attentif, parce que ça ne risque pas de se reproduire de si tôt. Mais bon il reste quand même de mauvaise foi, tes blagues sont très drôles, c'est lui qui ne les comprend pas c'est tout. Mais il s'adoucit quand même, c'est déjà ça et il veut savoir ce que tu as à lui dire sur les alphas. C'est bien le problème du moment, les alphas. « Pour être franc j'aurai aimé que tu me donnes plus de détails. Déjà comment est possible une meute d'alpha ? » non parce qu'il n'arrête pas de dire que les alphas ne peuvent pas partager leur territoire tout ça, tout ça et pourtant là ils sont 5 dans la même meute et ils ont tous les yeux rouges. T'as besoin d'explications. « On pourrait pas jouer avec ça justement ? » tu réfléchis un instant, essayant de réfléchir le plus vite possible « Et surtout, pourquoi ils sont là ? Tu le sais au moins ? Non, parce que comment veux-tu les battre si on ne sait pas ce qu'ils foutent ici ? »

mocking jay.

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║

Don't get too close it's dark inside
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lose-your-mind.forumactif.org

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Re: Tu me les brises tu sais. | Stiles Dim 4 Mai 2014 - 14:09

Sterek
Tu me les brises tu sais ?
Tu te rendis compte finalement que Stiles avait raison, tu devais arrêter de grogner pour un oui ou pour un non. Tu as déjà une personnalité assez forte et un physique qui peut faire peur alors pourquoi en rajouter en aboyant à chaque fois qu'on t’adresse la parole. Pourtant, tu ne serais pas non plus un gentil nounours qui sourit à tout va. Tu as un caractère pas facile tu en es conscient. Malgré tout, tu étais prêt à faire des efforts. Ce qui t’avais dit avait eu l’effet d’une douche froide tout simplement. C’était d’ailleurs pour cette raison que tu t’étais radouci lorsque vous étiez arrivés dans la forêt. Tu t’étais même excusé ce qui avait eu le don de lui couper la chique puisqu’il n’avait rien dit et qu’il avait fait une tête assez drôle. Ce n’était pas dans tes habitudes de t’excuser, mais tu savais tout de même reconnaître quand tu avais tort. C’était donc pour cette raison que tu lui avais exprimé ton pardon.

Finalement, tu n’étais peut-être pas si méchant que ça. En attendant, tu avais tout de même toujours cette envie incessante de savoir ce qu'il voulait en débarquant au manoir. Par chance, plus de blagues qui il faut l’avouer étaient parfois drôles. Mais jamais je ne lui dirais. En fin de compte, ce n’était pas des informations qu’il voulait me donner, c’était toi qui devais lui en donner. Il voulait savoir comment une meute d’alpha était possible. A vrai dire, je n’étais pas totalement sur de moi. « - A vrai dire, je n’en sais pas grand chose, peut-être que Peter en sait plus sur ce détail. En tout cas, j’avoue que tout ceci me dépasse… » Il continua les questions surtout pour savoir comment les décimer et pourquoi ils débarquaient ici. Comment faire pour les décimer, et bien peut-être en leur faisant comprendre qu’au final qu’il n’y a qu’un alpha réellement dans le groupe et que le reste ne sont que des pions. Pour le reste j’ai ma petite idée. « - Et bien je pense qu’il faudrait jouer sur le fait qu’en fait y a qu’un alpha même dans cette meute. Et puis, je pense qu’ils sont venus à la pêche aux alphas, je ne m’étonnerais donc guère qu’il frappe à ma porte dans quelques temps. »

Tu sentais que Stiles avait envie de vous aider et surtout de trouver une solution ce qui avait fini par t’adoucir totalement. Tu n’étais tout de même pas devenu un doudou tout doux mais en tout cas, tu avais réussi à t’adoucir et tu n’avais plus envie de l’étriper. En tout cas, le fait qu’il soit comme ça, envieux d’aider le rendait plus appréciable et surtout moins détestable. D’ailleurs tu ne savais pas pourquoi mais tu avais fini par lui dire. « - C’est plutôt sympa de ta part de vouloir nous aider, mais fait gaffe, je voudrais pas avoir à sauver ta peau... Tu peux être maladroit parfois. » Un léger sourire était apparu sur ton visage, mais tu espérais qu’il soit passé inaperçu.


mocking jay.
Revenir en haut Aller en bas

Don't be afraid of the dark
Infos Messages : 1412
Date d'inscription : 07/03/2014

Fiche
More about
Relations :
Inventaire:
MessageSujet: Re: Tu me les brises tu sais. | Stiles Dim 4 Mai 2014 - 19:20

Sterek
Tu m'tapes sur les nerfs
Tu te poses vraiment beaucoup de questions à propos des alphas et surtout sur comment vous allez faire pour vous en sortir. T'as l'impression que plus ça va et plus les choses empire et ce n'est pas pour te plaire. Tu t'inquiètes de plus en plus pour Scott, maintenant qu'il est devenu un loup-garou il est en première ligne. Puis il y a Lydia aussi, tu ne sais pas trop ce qu'elle est, mais il est indéniable qu'elle a un don pour attirer les ennuis et elle ne s'en rend pas forcément compte. T'as peur qui lui arrive quelque chose, que tu ne puisses rien faire pour l'aider. Tu poses toutes ces questions à Derek, parce que tu ne sais pas à qui demander d'autre et il est hors de question que tu ailles voir Peter, ce mec ne t'inspire vraiment pas confiance. Derek est la seule personne à qui tu peux en parler. Puis maintenant qu'il s'est calmé la conversation risque d'être plus simple. Enfin, c'est ce que tu espères. Vous avez le même but, protéger vos amis. Il t'explique qu'il n'en sait pas grand chose, mais que Peter, comme toujours, doit en savoir plus qu'il ne veut bien l'avouer. C'est bien ça le problème avec Peter, c'est qu'il est toujours entrain de cacher des choses à tout le monde, on ne peut pas lui faire confiance.

Il continue en parlant du fait qu'il n'y a certainement qu'un seul alpha dans la meute, une sorte d'alpha d'alpha quoi. Et que c'est peut-être ça leur faiblesse. Après tout, ça ne doit pas être de tout repos de mener une meute aussi puissante et tu penses que les autres ne doivent pas toujours être d'accord avec le fait d'être commander. Une tactique te viens à l'esprit, diviser pour mieux régner. Ça à fait ses preuves tout au long des siècles, ça pourrait marcher pour vous aussi. Faudrait juste trouver un moyen de les diviser et ça ce n'est pas le plus simple. Peut-être avec les jumeaux... après tout ils sont lycéens comme toi et apparemment l'un d'eux s'intéresse à Lydia, bon certainement pour garder une emprise sur Scott, mais quand même. Ça pourrait servir. Ce qu'il te dit par la suite, ça ne te plaît pas vraiment. Derek pourrait avoir des ennuis si les alphas se décidaient à débarquer chez lui. Il a beau être un imbécile bourru, tu ne veux pas qui lui arrive quelque chose. « Tu n'as pas l'intention de les rejoindre, si ? » demande-tu en essayant de cacher la pointe d'inquiétude qui se dessine en toi.

La conversation s'enchaîne et il te dit que c'est sympa de vouloir les aider. Tu ricanes quand il parle de vouloir te sauver les fesses. Il est vraiment bête celui-là quand il s'y met. « C'est normal que je veuille vous aider, Scott est mon meilleur ami. Puis ne t'inquiète pas pour mes fesses, j'ai toujours réussi à les sauver par moi-même. Je ne t'ai pas attendu. Fais plutôt gaffe aux tiennes. » la taquinerie cache une vraie inquiétude. Tu as vu de quoi Peter était capable en tant qu'alpha et tu préfères ne pas imaginer ce dont est capable tout une meute de loups comme lui. Ça peut être vraiment dangereux. Faut trouver une solution et vite.

mocking jay.

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║

Don't get too close it's dark inside
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lose-your-mind.forumactif.org

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Re: Tu me les brises tu sais. | Stiles Lun 5 Mai 2014 - 23:10

Sterek
Tu m'tapes sur les nerfs
Le savoir sur le coup avant tout de meme le don de te détendre. Non pas qu’il soit forcément l’homme de la situation mais parce que tu savais qu’il avait tout de même de bonnes idées et qui était tout de même un membre de l’équipe à part entière. Il n’a peut-être pas de supers pouvoirs mais il compense par sa jugeote et son sens inné de la bonne idée au bon moment. Tu venais de te rendre compte que tu aurais sûrement dû le laisser entrer et surtout ne pas l'envoyer chier de cette façon. Après tout, il n’était pas venu avec de mauvaises intentions, il voulait juste en apprendre plus sur cette meute d’alphas pour pouvoir trouver un moyen de les éliminer. A dire vrai, tu n’étais pas au meilleur de ta forme et surtout, tu n’étais pas vraiment confiant sur ce que tu savais sur ces nouveaux arrivants en ville.

Finalement, venir dans ce commissariat mais surtout en sortir t’avait fait du bien. Tu avais pu te défouler en courant un peu et maintenant tu étais totalement détendu. Tu espérais tout de même qu’il ne ferait plus de blagues ou que tout du moins il allait vite te dire les raisons de sa visite au manoir. Finalement, après une petite excuse, il avait fini par dire qu’il voulait des informations. Te voilà donc sur des intentions de Stiles, il veut vous aider. Ce detail t’avait fait sourire et surtout t’avais fait vraiment plaisir. Stiles avait cette empathie et cette envie d’aider qui te fascinait. Il pourrait très bien avoir peur, partir en courant et bien non, il restait et parfois, il allait au front avec une détermination qui le rendait sexy. Pourquoi sexy, c’était pas le bon terme. Peu importe, en attendant vous étiez en train d’échafauder des plans sans même savoir s'ils pourraient fonctionner. Il avait eu l’air de s’inquiéter lorsque tu lui avais fait comprendre que s’il venait, c’était sûrement pour recruter des alphas et que par conséquent il finirait par toquer à ta porte puisque tu en étais un. Il t’avait demandé si tu comptais les rejoindre. Il s’agissait d’une question stupide mais tu avais répondu bien volontiers sans trop de méchanceté. « - Franchement, je ne me vois pas entrer dans ce genre de meute. Non, je suis bien ici et puis j’ai pas confiance en ce genre de bizarrerie. Donc ne t’inquiètes pas, je ne vais pas me tourner vers le côté obscur de ce monde. »

Petit à petit, tu te détends et tu en viens même à le remercier de vouloir vous aider mais qu’il devrait tout de même faire attention parce que tu ne voulais pas avoir à le surveiller ou bien à sauver son petit cul sexy. Pourquoi employer ce genre de mots, tu n’en savais rien mais en attendant, il avait fini par réussir à te faire rire en disant que tu ferais bien de faire attention aux tiennes parce que lui, il avait toujours réussi à sauver les siennes. Pourtant, ton rire se fit bref car tu vis la peur dans ses yeux. Sans trop savoir pourquoi tu vins poser ta main sur son épaule. « - N’ai pas peur Stiles, je sais me defender et je te rappelle que j’ai quand même de bonnes griffes… »

mocking jay.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Infos
Fiche
MessageSujet: Re: Tu me les brises tu sais. | Stiles
Revenir en haut Aller en bas

Tu me les brises tu sais. | Stiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Tu me les brises tu sais. | Stiles
» Je sais une église... écrit sans un seul O
» "Je t'apprécie beaucoup tu sais...."(with EMY!)
» Feuille de frêne(je sais pas si faut autre chose) || 13 Sept.
» Je ne sais pas jouer au piano[PV Niko']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lose your mind :: Have fun :: RP-