Forum RPG basé sur la série Teen Wolf et plus particulièrement sur la saisons 3B, à la clé tout un tas de loups-garous et d'autres espèces surnaturelles
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Druids wanted

Les druides sont en sous-nombre, veuillez privilégier ce groupes.
Les banshees ne sont plus acceptées.
Top-site

N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour LyM.
Retrouvez le sujet par-là
Voir le deal
22.10 €

Partagez

Fix you ◊ Liar [+18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur Message
avatar
Invité

Invité
Infos
Fiche
Fix you ◊ Liar [+18] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Fix you ◊ Liar [+18] Fix you ◊ Liar [+18] - Page 2 EmptyLun 26 Oct 2015 - 3:28
Liar ▲ Fix YouC'est déjà une preuve d'attachement que de pouvoir se supporter.Le moindre toucher de sa part secoue ma peau de frissons, l'excitation s'est emparée de mon cœur et l'a totalement sensibilisé. Sentir Liam s'épanouir entre mes lèvres, le sentir se tendre, le goûter, ça n'a fait qu'amplifier le désir que je ressentais déjà pour moi. La douce odeur masculine émanant de son épiderme a fait s'évaporer les doutes et les questions qui me prenaient la tête. Ma raison a volé en éclat. Que ça soit bien ou pas, que ça soit raisonnable ou totalement stupide, j'en ai rien à carrer. Je ne pense plus qu'à continuer sur cette même lancée. Je ne pense plus qu'à partager ce moment d'intimité avec le fils Broderick jusqu'au bout, jusqu'à assouvir nos envies communes, jusqu'à ce que nos corps se consument en rythme.
Sérieux, quand il s'est décidé à me débarrasser de mon boxer, j'ai limite cru que j'allais exploser. J'ai soupiré de soulagement, enfin un peu de pression qui se barre, j'aurais pu remercier Liam de m'en avoir débarrassé mais ça aurait paru totalement étrange sur le moment, donc j'ai rien dit. Il n'y a eu que le son de ce soupir, c'était déjà bien assez significatif de ce que j'avais pu ressentir sur l'instant. Ses doigts se referment autour de mon érection et mon bassin peine à se tenir tranquille, c'est bon, c'est chaud. J'ai chaud. Je suis chaud. Je me mords les lèvres et ne rechigne pas à me coller contre le rouquin qui m'attire encore plus qu'il le devrait.
Au diable ce qui devrait être.
Laissons parler ce qui est.

Et ce qui est, c'est la satisfaction de l'entendre m'assurer qu'il va me montrer de quoi il est capable.
Et ce qui est, c'est la surprise de me faire renverser sur le canapé par Liam sans qu'on se casse la gueule. C'est mec est magique. Ce mec va me rendre fou d'excitation. Mon regard s'attarde sur son visage souriant. Il est fier de lui, hein ? Ça me plaît bien. J'ai le corps le plus sexy et bandant de ce satané club de tapettes au-dessus de moi. Je serais bien un gros malade si ça me plaisait pas. Et sa voix qui parvient à mes oreilles est différente, d'une chaleur incomparable.

« Hey... »

Nos peaux brûlantes se retrouvent et se frottent l'une à l'autre. Ça fait naître en moi cette envie que ça dure pour l'éternité. Ça fait naître en moi cette insupportable impatience. Mes hanches roulent sous les siennes, c'est un appel. C'est un foutu appel. Tout mon corps se tend vers le sien pour lui en demander plus. Je bouillonne de l'intérieur comme de l'extérieur.
Un nouveau mordillement sur ma lèvre inférieure me prend tandis qu'il reprend la parole. Il dit quelque chose de totalement… Obvious. Mes doigts caressent sa nuque et descendent lentement dans son dos pour longer sa colonne vertébrale. Les caresses se font légères et sensuelles jusqu'à ce que mes mains entrent en contact avec les fesses du rouquin. C'est fou ce qu'elles sont douces. C'est fou comme elles sont fermes. Pas étonnant qu'il ait du succès le Broderick. Mes paumes se pressent contre le derrière bien formé, ça marque mon envie, ça marque cette difficulté de plus en plus forte de supporter l'attente.

J'ai soufflé : « Comme tu l'as forcément remarqué, moi aussi j'ai vraiment envie de toi. »
Et puis : « Là, maintenant. »

Forcément. Depuis le temps que j'ai rien fait, faut bien dire que je suis quand même bien en manque de ce genre de sensation à la base. Mais alors, avec ce satané roux qui m'allume autant qu'il peut, c'est encore pire. Il a cette emprise sur moi qui personne n'a encore jamais eu avant lui. Je ne saurais pas l'expliquer. C'est juste comme ça, mais je sais que si je suis aussi fébrile, que si mon corps réclame autant, c'est uniquement parce qu'il est question de Liam. C'est juste parce que c'est le Broderick qui pèse sur mon corps et que c'est contre ses cuisses à lui que les miennes glissent. Mes jambes cherchent une position, une faille. J'ai jamais été « celui d'en dessous », j'avoue que je trouve l'idée étrange.
Je la trouve excitante.
Mais je la trouve dure pour le petit orgueil qui me reste.

Alors sans repousser le séduisant mec à poil qui a pris position sur moi – grand dieu, je pourrais juste pas le repousser – mon corps cherche quand même à s'esquiver un peu, à reprendre le dessus, à ne pas être celui qui reçoit l'autre. Il cherche la fuite en même temps qu'il ne demande que ça. Et moi je me sens tout aussi partagé. Broderick est tellement bien installé entre mes cuisses, je sens son envie frotter contre mes fesses et ça me fout dans tous mes états. Bordel, c'est tellement la loose de bander autant pour si peu. Pour si… J'sais pas.

Putain reprend toi Makarov, est-ce que risquer d'aimer ça fera de toi une grosse tafiole comme tu les détestes tant ? Peut-être même pas.

Je ferai pas marche arrière. Je le laisserai pas en plan. Je souffle longuement. Est-ce que c'est un léger stress que je ressens à cet instant ? Je vaux peut-être pas mieux qu'une jeune pucelle en fait. Mes mains retrouvent la nuque du rouquin, je m'accroche à lui et à sa tignasse flamboyante pour que nos lèves se rencontrent, encore, encore une fois. Peut-être que si Liam est aussi bien installé entre mes jambes, c'est que c'est tout simplement qu'il y est à sa place. Est-ce que je suis à ma place.
Au final je crois que oui. J'ai pas envie de lutter comme un fou. J'ai pas envie de le faire fuir.
J'ai envie de lui. Je veux son corps comme j'ai jamais voulu celui de qui que ce soit d'autre. Son odeur, sa chaleur, ce baiser, ça me fait un peu zapper cette tentative imbécile de reprendre le dessus. Je crois que je serais bien incapable de prendre le dessus du Broderick aujourd'hui, je me sens bien trop enclin à m'offrir. Je ne demande que la communion avec lui, je n'aspire qu'à ça.
J'ai décollé mes lèvres des siennes, juste à peine.

Et j'ai dit : « Me fait pas attendre plus longtemps Broderick. »

Peut-être a-t-il pu sentir mon hésitation et ce que j'ai tenté de faire. Mais maintenant je suis décidé. Ma voix grave est nettement teintée par le désir qui possède tout mon corps à cet instant-là. Qu'il fasse, qu'il me fasse aimé ça. Qu'il me fasse oublier toute possibilité de changer d'avis à un moment ou à un autre.
© 2981 12289 0 - 1103 mots
Revenir en haut Aller en bas

Fix you ◊ Liar [+18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2 Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lose your mind :: Have fun :: RP-