Forum RPG basé sur la série Teen Wolf et plus particulièrement sur la saisons 3B, à la clé tout un tas de loups-garous et d'autres espèces surnaturelles
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Druids wanted

Les druides sont en sous-nombre, veuillez privilégier ce groupes.
Les banshees ne sont plus acceptées.
Top-site

N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour LyM.
Retrouvez le sujet par-là

Partagez

My personal entertainment [Oz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
avatar
Invité

Invité
Infos
Fiche
My personal entertainment [Oz] Empty
MessageSujet: My personal entertainment [Oz] My personal entertainment [Oz] EmptyMar 5 Mai 2015 - 3:25
Depuis qu'elle était jeune fille au pair à Beacon Hills, Suzume commençait à connaître the places to be. Cependant, cela n'avait rien à voir avec son Japon natal, en tout cas, du moins la ville de Sapporo où elle avait vécu. Ici, les gens étaient peu habitués aux bonnes manières, s'habillaient mal, se tenaient mal, parlaient mal, mangeaient mal, et tout le monde se connaissait plus ou moins. Ici, pas de riches entreprises menées par des hommes tout-puissants. Pas de technologies avant-gardistes. Pas de rues propres et d'équipements écologiques. C'était en quelque sorte la jungle pour la jeune femme. Elle avait l'impression d'avoir intégré une tribu d'indigènes. Cependant, les tribus indigènes sont souvent touchantes. Les habitants de Beacon Hills étaient des gens plutôt agréable derrière leur côté rustaud. Elle avait été bien accueillie, à l'exception de certains racistes qui voyaient d'un mauvais œil la venue d'étrangers chez eux. Mais ça, hélas, ça existait aussi au Japon.

Malgré cet accueil, Suzume gardait tout de même quelques distances. Elle se montrait toujours extrêmement polie et courtoise – à l'exception de la majorité des habitants d'ici – mais éviter de trop de frotter aux gens. Ce n'était pas vraiment son monde. Enfin, ça ne l'était pas à la base, car c'était en passe de le devenir, elle n'avait pas vraiment le choix. En gardant des enfants notamment, elle était obligée de fréquenter des endroits où elle n'aurait jamais mis les pieds en temps normal, comme les fast-foods qu'elle trouvait répugnants. Et puis il y avait le Starbucks, qui aurait été déjà plus respectable si les boissons servies n'étaient pas aussi mauvaises. Pourtant, elle s'y rendait assez souvent, même dans les enfants. Certaines boissons trouvaient certes quand même grâce à ses yeux, mais elle y allait surtout parce qu'elle appréciait l'un des employés. Oh, bien sûr, elle se garderait bien de le confier à quiconque. Le comportement du jeune homme était à l'exact opposé de celui de la japonaise. Il était grossier, bavard, irrévérencieux, débraillé, moqueur. Elle avait été choquée dès qu'elle l'avait vu. Pourtant, elle le trouvait attachant. Elle appréciait ses taquineries, même si elle lui disait le contraire. Elle le trouvait drôle et plein de surprises. C'était en quelque sorte un divertissement pour elle, une façon de sortir de son quotidien ennuyeux. Alors, elle venait régulièrement au Starbucks. Et lui faisait toujours écrire son prénom sur son gobelet de thé. En caractères latin bien sûr, mais même comme ça il avait du mal. Forcément, les noms à consonance japonaise n'étaient pas courant ici – encore que, il semblait qu'il existât une petite communauté de japonais sur Beacon Hills sans réelle explication.

Ce jour-là, elle était venue seule, sans les enfants. Quelques personnes attendaient de se faire servir. Elle fit la queue avant d'arriver à la hauteur du jeune homme. « Bonjour, Mr Weaver », le salua-t-elle d'un ton sentencieux et avec un accent japonais assez prononcé. « Je voudrais la même chose que d'habitude, s'il vous plaît. » Alors que n'importe qui à sa place, ayant par ailleurs le même âge que lui, l'aurait tutoyé et appelé par son prénom, elle s'obstinait à conserver une politesse extrême. En revanche, elle lui adressait à peine un mince sourire crispé. Mais il demeurait dans son regard quelque chose qui la trahissait. Ses yeux étaient rieurs quand elle le regardait. Suzume était pourtant parfaitement capable de cacher ses émotions et de maintenir un air impassible quand elle le voulait. Avec Oswald, elle laissait volontairement cet indice, pour lui montrer qu'au fond, il l'amusait. « Pour Suzume », précisa-t-elle. « Vous souvenez-vous ? S, U, Z, U, M, E. Cela signifie « moineau » chez vous. » Si elle employait un langage soutenu, ce n'était pas seulement par souci de politesse, mais surtout parce qu'elle ne connaissait pas assez bien la langue et appliquait rigoureusement ce qu'elle avait appris en cours d'anglais, or l'anglais scolaire est toujours soutenu. « Quand serez-vous enfin prêt à l'écrire en japonais ? Je pourrais vous montrer, mais vous avez déjà tellement de mal avec votre propre alphabet que cela prendrait peut-être un an avant que vous n'arriviez à faire un hiragana. » Elle aussi aimait bien le taquiner, à sa façon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
Infos
Fiche
My personal entertainment [Oz] Empty
MessageSujet: Re: My personal entertainment [Oz] My personal entertainment [Oz] EmptyLun 18 Mai 2015 - 21:12
Aujourd'hui, c'est juste une journée comme une autre pour moi. Mais c'est quand même une bonne journée. J'adore mon travail, et c'est là que je suis en ce moment. Starbucks et son lot de clients ordinaires, ou originaux, ou chiants parfois aussi. Mais ça me dégoûte pas de mon métier. Barista, ça me correspond vraiment super bien. A mon goût en tout cas ! Par contre, maintenant que j'ai fait mon stage en Italie, je me rends compte à quel point j'y connaissais rien avant et puis à quel point la marque Starbucks pourrait choisir de meilleurs fournisseurs pour offrir de meilleures boissons. Cependant… Ouais, je me dis aussi que s'ils faisaient ça, les prix seraient moins à la portée de tout le monde, donc peut-être que ça serait pas une si bonne idée, même si c'est parfois un peu frustrant.

Je faisais mon travail tranquillement. Sourire aux lèvres, agréable avec les clients, comme d'habitude quoi ! Je semblais faire attention à chacun d'eux alors qu'en vrai c'est pas vraiment le cas. Je les traite un peu tous pareil. Tout le monde logé à la même enseigne ! Et pourtant à ce que j'ai compris, ma façon de faire leur donne l'impression d'être privilégié, que quelqu'un s'intéresse à eux. Mais bref. En vrai je m'en fiche un peu d'eux. Enfin… De la plupart d'entre eux, parce qu'il y en a qui ont le don de m'intéresser plus que les autres. J'sais pas pourquoi, c'est juste… Comme ça. Ouais, c'est peut-être un peu ce qu'on appelle le feeling en fait. Et j'ai pas tardé à remarquer une des personnes concernées par ce phénomène dans la queue pour venir jusqu'au comptoir. Ça m'a fait sourire d'autant plus grandement mais je suis quand même resté concentré sur ce que je faisais, je ne voulais pas faire de connerie, après ça serait pour ma pomme alors… Évitons !

Il n'a fallu que quelques minutes pour que ça soit son tour. Que veux-tu ? J'suis une machine moi ! Je suis pas totalement à la ramasse contrairement à d'autres. Elle était là, juste en face de moi et m'appelait « Monsieur Weaver ». Ça, ça aurait toujours le don de me faire marrer je crois ! Monsieur Weaver… C'est comme ça qu'on appelle mon père. Mon père, et pas moi. Moi je suis juste Oz', il n'y a bien que cette femme pour me nommer ainsi ! Mais tu sais quoi ? Elle est tellement mignonne que je ne peux pas faire autrement que de lui pardonner direct.

J'ai répondu : « Bonjour mademoiselle. »

Sourire charmeur, peut-être un peu con sur les bords, mais ça m'est égal. Elle m'amuse en vrai cette gonzesse et c'est pour ça que ça me rend aussi joyeux et, par conséquent, débile.
Suzume – parce que oui, elle s'appelle comme ça – m'a commandé « la même chose que d'habitude ». C'est vrai qu'elle prend tellement souvent la peine de venir par ici que je finis par connaître sa commande par cœur. Elle prend toujours la même chose, je sais pas pourquoi, elle a peut-être peur du changement ? Étrange. Elle fait comme les vieux en fait, c'est plutôt marrant ! Je me retourne pour attraper un gobelet quand je l'entends me parler. Elle se fout bien de ma gueule en plus la p'tite Japonaise ! Franchement… Elle se paye ma tête en m'épelant son prénom une fois de plus.

Ouais, bon, c'est vrai que j'ai eu un peu de mal à m'y faire et à l'écrire correctement du premier coup au tout début qu'elle a commencé à venir mais… Ça y est, c'est bon, je sais parfaitement écrire S-U-Z-U-M-E maintenant ! Puis c'est pas de ma faute si elle a un prénom chelou. En plus ça veut dire « moineau », ça craint quand même, non ? J'sais pas, elle a quand même un nom de piaf cette fille, mais ça a pas l'air de la déranger. Peut-être que là-bas, en asie, c'est tout à fait normal de s'appeler « moineau » après tout.

« Haha, très drôle, vraiment ! » fis-je non sans une pointe d'humour.

J'ai dégainé mon marqueur pour écrire son prénom sur le carton tout en m'appliquant bien. Eh ouais, je sors ma plus belle écriture juste pour elle, c'est pas beau ça ? On sait jamais, si ça peut l'impressionner un peu, c'est toujours ça de pris ! Je lui fais même un petit dessin à la con. Une sorte d'elle-même, version chibi dont la tronche retranscrit bien le sourire crispé qu'elle m'adresse à chaque fois qu'elle me parle. Mais bizarrement, ce sourire là ne me dérange pas du tout. En fait, j'sais pas, même si elle est coincée, j'ai l'impression qu'elle est quand même un minimum contente de me voir. Et je dois dire que ça me fait plutôt plaisir. J'aime bien quand elle vient, elle fait distraction, c'est de suite encore mieux ! Et puis c'est un plaisir pour les yeux, je peux pas le nier non plus. Oh ça non !

J'ai répondu : « Si tu m'offres des cours particuliers donnés par tes soins, je ne pourrais certainement pas refuser. »
J'ai ajouté : « Je saurais te remercier comme il se doit, crois-moi, je suis excellent pour me montrer reconnaissant. »

C'est ce que je lui ai lancé avec un petit clin d’œil en lui laissant penser qu'il pourrait y avoir un sous-entendu derrière. J'ai toujours adoré voir son air légèrement courroucé à chaque fois que je lui dis des choses qui pourraient donner l'impression que je lui fais du rentre dedans.
Cette fille, elle cherche tellement à être inexpressive qu'elle se trahit toute seule parfois, et je crois que c'est ça qui m'a attiré vers elle. C'est ça qui la rend vraiment très intéressante. J'ai sans cesse cette envie de la titiller un peu et essayer de lui tirer quelques sourires ou quelques grimaces même. J'ai envie d'en savoir plus sur elle, je suis sûre que derrière ses airs guindés c'est une personne qui peut se révéler très sympathique.

Je suis un peu lent pour lui faire sa boisson, je démarre tout juste la machine, l'air de rien. Quand il s'agit d'elle, je me la joue moins rapide. Je grappille un peu de temps pour la garder en face de moi, mais je fais comme si de rien n'était. Un peu comme si faire un thé c'était largement plus long que de faire du café alors qu'en vrai c'est pas du tout le cas.

Je jette un petit regard un peu plus bas et je me rends tout juste compte qu'elle n'a pas les enfants avec elle. D'habitude il y en a, mais cette fois ce n'est pas le cas. Je sais que ce ne sont pas les siens. Elle doit être juste gardienne d'enfants, un truc comme ça, on a jamais trop eu l'occasion d'en discuter. Alors j'en profite un peu, le temps que le thé infuse :

« Tu les as mis où les mioches ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
Infos
Fiche
My personal entertainment [Oz] Empty
MessageSujet: Re: My personal entertainment [Oz] My personal entertainment [Oz] EmptyMar 2 Juin 2015 - 23:52
Le jeune homme ne sembla pas offusqué par les railleries de la japonaise. Au contraire, celles-ci lui arrachèrent un sourire. C'était sans doute cela qu'elle aimait chez lui, il était toujours souriant, toujours de bonne humeur. Ils étaient complètement opposés, en réalité, mais ne dit-on pas que les opposés s'attirent ? Elle l'observa tandis qu'il marquait son prénom sur son gobelet et remarqua qu'il était en train d'y ajouter un dessin. Elle fronça les sourcils, curieuse de savoir ce qu'il allait bien pouvoir trouver pour se moquer encore d'elle. Et quand elle aperçut le dessin, elle put en effet constater qu'il n'était pas forcément flatteur pour elle. Pourtant, elle le trouva drôle, et une lueur amusée passa dans son regard avant qu'elle ne reprenne son sérieux habituel. Elle apprécia même cette petite attention, mais se garda évidemment bien de le lui dire.

Il lui fit alors une réponse des plus équivoque concernant d'éventuels cours de japonais qu'elle pourrait lui donner. Comme d'habitude, elle lui lança un regard choqué. « Vous, les américains, vous êtes vraiment impolis », rétorqua-t-elle d'un ton faussement irrité. En réalité, les mots du jeune homme l'avait quelque peu émoustillée. Elle aurait été ravie de lui donner des cours dans ces conditions. Sous ses airs prudes et coincés, Suzume pouvait s'avérer particulièrement dévergondée, mais ça, c'était bien difficile à deviner. Ce qu'elle ressentit ne lui fit pas particulièrement plaisir cependant. Elle se demandait ce qu'elle pouvait bien trouver à un garçon comme lui, qui ne méritait certainement pas l'intérêt d'une fille aussi distinguée qu'elle. Mais à l'évidence, c'était ce fossé entre eux qu'elle trouvait intéressant.

Elle remarqua qu'il prenait son temps pour faire sa boisson. Elle n'était pas idiote. Mais elle ignorait si c'était pour profiter de sa présence ou tout simplement pour l'asticoter un peu plus. Qu'importe, ça ne la dérangeait aucunement. Elle n'était pas venue là juste pour boire un thé. « Elles sont avec leur mère », répondit-elle quand il s'enquit de savoir où se trouvaient les enfants qu'elle gardait. Une famille composée uniquement de filles qui la faisaient complètement tourner en bourrique mais à qui elle s'était tout de même attachée. « Je suis donc totalement libre aujourd'hui » ajouta-t-elle avec un léger sourire en coin.

Elle alla s'installer à une table en croisant élégamment ses longues jambes fines aux pieds chaussés d'escarpins chics. Même dans un Starbucks, elle donnait l'impression de se trouver dans un restaurant luxueux. Elle jeta un œil autour d'elle puis s'adressa à nouveau à Oswald. « Il n'y a personne aujourd'hui. Pourquoi ne pas venir vous asseoir avec moi quand vous aurez, enfin, fini de préparer mon thé ? » Ou comment glisser une petite pique dans une invitation des plus courtoises. C'était d'ailleurs la première fois qu'elle lui faisait une telle proposition, sans doute parce que c'était également la première fois qu'ils se retrouvaient seuls tous les deux. « J'ai besoin de compagnie », se justifia-t-elle, d'un ton qui rappelait plutôt celui d'une reine réclamant un bouffon pour la divertir. Mais c'était à peu près ça, à la différence près qu'elle aimait bien le bouffon en question. Elle était toujours extrêmement altière, même si cette attitude détonnait complètement dans la campagne américaine. Elle semblait réellement venue d'une autre planète et ne passait jamais inaperçue.

Elle lui adressa un sourire, le premier vrai sourire de la journée, bien qu'il restât quelque peu énigmatique. « Vous êtes un rustre, monsieur Weaver, mais je dois avouer que je vous trouve amusant. » Après tout, elle pouvait bien se permettre ce genre de révélation, puisque personne ne les entendait. « Si des cours de japonais vous intéressent, je veux bien vous en donner. » Bien sûr, ce n'était pas du premier degré. Elle faisait évidemment référence aux sous-entendus qu'il lui avait adressés un peu plus tôt. « Puisque vous me proposez de me remercier comme il se doit, je ne vois pas pourquoi je refuserais. » Elle tapota la table de ses longs doigts fins pour marquer son impatience. « Eh bien monsieur Weaver, où est mon thé ? » Elle avait repris son habituel ton grinçant et son regard perçant.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Infos
Fiche
My personal entertainment [Oz] Empty
MessageSujet: Re: My personal entertainment [Oz] My personal entertainment [Oz] Empty
Revenir en haut Aller en bas

My personal entertainment [Oz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lose your mind :: Have fun :: RP-