Forum RPG basé sur la série Teen Wolf et plus particulièrement sur la saisons 3B, à la clé tout un tas de loups-garous et d'autres espèces surnaturelles
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Druids wanted

Les druides sont en sous-nombre, veuillez privilégier ce groupes.
Les banshees ne sont plus acceptées.
Top-site

N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour LyM.
Retrouvez le sujet par-là

Partagez | .

Here is the high point of the night ♦ ft. Louise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Here is the high point of the night ♦ ft. Louise Ven 5 Fév 2016 - 18:58
Here is the high point of the night

D
epuis quelques mois, Lux fréquentait une nouvelle arrivante à Beacon Hills. Elle l'avait rencontré, tout à fait par hasard, alors qu'elle était au comptoir du Tanner's Coffee pour prendre un petit déjeuner. Tout naturellement, la brunette avait commencé à discuter avec la jeune femme blonde, et le courant est si bien passé entre les deux inconnus que la bibliothécaire a failli être en retard au lycée. Avant de s'esquiver avec quelques excuses pour cette fuite, la jeune femme avait donné son numéro de téléphone à cette femme avec qui elle s'entendait si bien à peine une heure après l'avoir rencontrée. Louise Robinson, c'était son nom. Autant dire que, depuis ce jour, Lux a trouvé avec elle une amie idéale.
L
ouise était agent de terrain pour le FBI, et travaillait depuis son arrivée au bureau du Shériff, avec d'autres agents du FBI. Il faut dire que cette petite ville, tranquille en apparence, recelait en fait plein de mystères. Autant dans les crimes qu'avec les vivants. Lux n'était pas arrivée beaucoup de temps avant Louise, mais elle avait vite saisi ces mystères que recelait Beacon Hills. Cela dit, pour le moment, elle n'avait pas été confronté à grand chose, si ce n'est une panne de voiture et deux doigts cassés dans un accès de colère.
H
eureusement, ces soucis avaient fini par se résoudre. Sa Buick Lacrosse avait fini par être réparé, et les os de son annulaire et auriculaire droit étaient en bonne voie de guérison, presque ressoudés bien qu'encore fragiles. Par précaution, d'ailleurs, Lux gardait l'attelle pour maintenir les os de façon à ce qu'ils soient bien alignés, même si le médecin lui avait dit qu'elle pouvait ne garder qu'un bandage autour.
T
oujours est-il que la bibliothécaire avait tout de suite accroché avec Louise. Depuis cette rencontre, il était fréquent de les voir ensemble lorsqu'elles ne travaillaient pas. A boire un coup au bar, ou bien à prendre un café en terrasse. Quelques fois, Lux passait saluer la blonde au poste de police. Comme ce soir, alors qu'elle revenait d'un de ses ateliers à Eichen House. Il devait être pas loin de vingt heures, et la jeune femme s'était arrêtée en route pour prendre de quoi manger. Après un instant d'hésitation, elle s'était dit que ça ne ferait pas de mal si elle prenait quelque chose pour son amie. Et c'est ainsi qu'elle arriva, les sachets contenant la nourriture dans une main, des boissons dans l'autre, et son sac à l'épaule.
U
n sourire scotché aux lèvres, la jeune femme s'enquit de la localisation exacte de la Robinson auprès de l'accueil. Elle ne cherchait pas à charmer, particulièrement, même si son attitude avenante pouvait prêter à confusion. Elle était loin de ces considérations, le matin-même, lorsqu'elle avait enfilé cette petite robe noire sur laquelle elle avait enfilé un corset de style steampunk. Elle avait assorti le tout d'une paire de bas noirs, opaques, et d'une paire de bottines montantes à talon aiguille. Pour changer, c'est vrai. Lux adorait les talons aiguilles et ne se privaient jamais pour en porter. Avant de sortir, elle avait également enfilé un perfecto, blanc pour contraster un peu, et elle avait réuni sa crinière d'ébène en une tresse qui reposait à présent par-dessus son épaule, entre ses seins. Heureusement, le décolleté était plutôt sage, et même si l'attention pouvait être attirée à ce niveau par la tresse, ce n'était pas vulgaire.
R
emerciant aimablement l'officier qui se trouvait à l'accueil, la jeune femme fila rejoindre Louise avec un sourire plein de malice.
» Surprise ! Je me suis dit que tu aurais peut-être un petit creux, et un café ne se refuse jamais, n'est-ce pas ? Commença-t-elle, vive et pleine d'entrain comme à son habitude. Alors, comment s'est déroulée ta journée ? »
H
aussant les sourcils d'un air amusé, la brunette se pencha vers sa compagne pour lui coller une bise sonore sur la joue, vestige de son éducation française.
« J'ai comme l'impression que je n'ai pas laissé l'officier à l'accueil de marbre, glissa-t-elle ensuite avec un petit rire, n'ayant pas pu s'empêcher de remarquer le léger flirt que l'agent avait employé avec elle avant de lui indiquer la direction pour retrouver Louise. Il est plutôt mignon, en plus... Ajouta-t-elle, songeuse. »

© Nalex ♦ Couleur des paroles de Lux = #9966cc
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Re: Here is the high point of the night ♦ ft. Louise Sam 6 Fév 2016 - 16:24
Here is the high point of the night ×
ft. Lux & Louise
Même si la mairie avait mis à disposition du FBI un local pour installer leur bureau. Les agents se retrouvaient très souvent à travailler en collaboration avec le sherif Stilinski et ses adjoints. Louise était par conséquent, régulièrement dans leurs locaux. Ce qui n'était pas pour lui déplaire car la demoiselle appréciait grandement le sherif, ce qui ne semblait pas forcément être le cas de son supérieur l'agent McCall. Et bien qu'elle ne pouvait l'assurer. Le fin limier qu'elle était, avait l'intime conviction que leur in-amitié allait bien au-delà du travail. Comme si les deux hommes avaient un passé commun. Des rancunes qui dataient de bien des années. Mais, jamais elle ne s'était permise de poser des questions à ce sujet. Après tout, si c'était personnel, ça ne la regardait absolument et s'attendait donc à n'obtenir, de toute façon, aucune réponse. Et au pire à se faire remettre à sa place.

Comme tous les mardis soirs depuis maintenant un mois, Louise restait assez tard au poste de police à feuilleter les dossiers. Il y avait eu tant de crimes non résolus ou difficilement expliqués dans cette petite ville qui semblait, pourtant, si paisible. Tout cela avait le don d'accroître la curiosité de notre blondinette. Les comptes-rendus de la morgue évoquaient souvent des attaques qui pouvaient plus provenir d'animaux que d'êtres humains. Ou bien parfois à des rituels, des sacrifices. Y avaient-ils donc autant de malades ou de sadiques à Beacon Hills. Parfois, en plaisant, Louise s'amusait à dire que Beacon Hills était le nouveau Sunnydale. Une petite ville placée juste au-dessus de la bouche de l'enfer comme l'était la ville de Sunnydale dans sa série préférée Buffy contre les vampires. Mais bien évidemment cela n'était qu'une blague. Du moins c'est peut-être ce dont elle voulait se convaincre. Parce que petit à petit la demoiselle commençait à croire que les sorciers, les démons, les marabouts et autres mythes existaient peut-être. Mais, la tête sur les épaules, elle se résignait à ne croire que ce qu'elle pouvait voir. Que ce dont elle pouvait avoir la preuve.

Assise derrière un bureau qu'on lui avait gentiment prêté la blondinette était entourée de feuilles et dossiers. Ses cheveux longs et bouclés étaient légèrement en bataille puisqu'elle ne cessait de se passer la main dedans. Elle était vêtue d'un jean bleu délavé, d'une chemise blanche cintrée à la taille et d'un long gilet en laine noire. Simple, oui c'était surement ce qui résumait le mieux notre agent. Perdue dans ses pensées elle en fut soudain tirée quand elle entendit une voix bien familière qui la fit tout de suite sourire. Elle n'avait pas besoin de lever les yeux pour savoir de qui il s'agissait. Ça ne pouvait être que Lux. Qui était Lux ? Une nana géniale que notre agent avait rencontré quelques jours après son arrivée en ville. Elle s'était croisée au comptoir du Tanner's Café et tout de suite le courant passa. Lux pouvait sûrement passer pour quelqu'un d'un fou, d'extravagant, d'original et c'était vrai. Mais aux yeux de Lou, elle était bien plus. Elle était comme un rayon de soleil dans la nuit. C'était une jeune femme chaleureuse, pleine d'humour et de vie. Qui n'arrêtait pas de parler et de bouger mais qui était d'un naturel à toute épreuve. Elle était ce qu'elle était et ce fichait bien de ce que pouvait penser la plupart des gens et Louise aimait ça, elle respectait cela. C'était une sorte de courage à ses yeux. Il ne devait pas être facile d'être quelqu'un d'aussi originale dans une si petite ville alors qu'à Los Angeles elle se serait fondu dans la masse et ça aurait été dommage. Car Lus méritait d'être connue et reconnue. Sans elle, la vie de Lou serait bien triste et monotone. Malgré les étranges évènements qui pouvaient se dérouler.

Lulu !! Tu es une vraie mère pour moi !

En réalité Lux rappelait énormément à Lou, sa petite soeur décédée. On aurait pu croire que ça serait difficile et douloureux mais absolument pas. En faite cela touchait beaucoup Louise. Car sa Lulu était un peu cela à ses yeux. Un membre de sa famille, une soeur de coeur. Et oui ! Même si elles ne se connaissaient que depuis quelques mois.  Louise fit de la place sur le bureau. Elle rangea les dossiers et les déplaça sur un bureau adjacent.

Aah !! merci, tu es un ange.

Répliqua Louise en attrapa le café bien chaud. Elle le serrait entre ses deux mains. Perdu dans ses pensées et ses papiers la jeune femme n'avait même pas sentit le froid arrivé. De quoi s'enrhumer. Puis elle prit un instant pour admirer Lux. Toujours étonnée par son imagination. La brunette avait un style bien à elle, dont Louise était persuadée qu'il ne lui conviendrait pas du tout. Mais sur Lux ça avait de la gueule. Ça lui convenait parfaitement.

Tu es magnifique comme toujours. J'ai passé une bonne journée. Plutôt calme je dois dire et toi ?

A son tour elle déposa un baiser sur sa joue. Et, puis, elle se pencha sur le côté Lou se pencha pour regarder l'officier à l'accueil et effectivement.

Il ne te quitte pas des yeux. Je crois que lui aussi à faim ... mais rien à voir avec ce que tu nous a rapporté..

Ajouta-t-elle en adressant un clin d'oeil à son amie.

C'est vrai qu'il est pas mal. Mais pas mon genre. Et comment va ta main au faite ?

Demanda-t-elle tout en portant sa tasse de café à la bouche pour souffler dessus. Histoire de le refroidir un peu avant d'en boire.

code by lizzou × gifs by tumblr x paroles Louise 9933ff




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Re: Here is the high point of the night ♦ ft. Louise Ven 19 Fév 2016 - 10:15
Here is the high point of the night

U
n grand sourire ornait ses lèvres pleines tandis que la brunette admirait sa comparse. Aux yeux de Lux, Louise était devenue plus qu'une amie. Parfois, on peut côtoyer des gens des années durant sans jamais ressentir ce genre d'affection indéfectible. Parfois, au contraire, on passait quelques heures avec une personne et on la considérait comme son âme sœur, sa famille et plus encore. Entre les deux jeunes femmes, c'était la seconde option qui prévalait. Alors que ça ne faisait que quelques mois, elles s'entendaient déjà comme si elles se connaissaient depuis des années. S'il arrivait quelque chose à Louise, Lux remuerait ciel et terre, pour la retrouver, ou pour la venger. Et peut-être même l'enfer, le paradis et tout ces autres mondes fictifs également, tant qu'à faire. Elle était certaine que la réciproque était vraie.
« Je m'en voudrais si tu finissais pas mourir de faim et de froid sans mon intervention ! Répliqua-t-elle en riant, avant que la jeune femme ne l'embrasse également. »
P
osant ses fesses sur le bord du bureau désormais libre, la brunette laissa pendre sa jambe droite, le talon venant légèrement cogner contre le meuble. La blonde se pencha pour observer l'agent de l'accueil, après la remarque pleine de malice de Lux, et cette dernière éclata de rire. On ne pouvait pas dire qu'elle était dicrète. Extravagante et entière dans toute chose, Lux était effectivement un personnage à part. Mais elle le vivait bien, semblant ne même pas s'apercevoir des critiques parfois. En général, elle prenait des commentaires aigris pour des compliments, déstabilisant ainsi la plupart des gens. Sauf peut-être Oskar, mais l'homme avait ses mystères et la brunette était bien décidée à les percer.
« Je commence à me dire que ça fait trop longtemps que je suis célibataire. Peut-être qu'il serait d'accord pour me servir de distraction, du coup, non ? Lança-t-elle en souriant avec amusement. »
M
ais, malgré la lueur de malice qui brillait au fond de ses yeux, la brunette se disait qu'il serait en effet peut-être pas mal de se remettre à flirter un peu. Ne serait-ce que pour changer de ces derniers mois. Elle secoua rapidement la tête, sa tresse frôlant son corsage dans ce geste, avant de lever sa main droite. Si elle avait gardé l'attelle, elle ne ressentait presque plus de douleur et pourrait très bien s'en passer selon les médecins.
« Et bien, d'après les médecins, c'est en bonne voie de guérison. Je pourrais enlever l'attelle, selon eux, mais je préfère être sûre que les os soient bien ressoudés avant. Je m'en voudrais de gâcher la ligne parfaite de mes mains, tu comprends, glissa-t-elle en riant et en secouant les doigts. »
D
'un geste désinvolte, la bibliothécaire ouvrit le sachet contenant la nourriture. Elle était passée au drive d'une chaîne de restauration rapide, ayant envie de gras et d'industriel. Prenant un morceau de poulet pané entre ses doigts, elle en croqua un bon bout et sortit une serviette en papier de son autre main.
« Et toi alors ? Quoi de neuf ? Une affaire irrésolue particulièrement intéressante ? »
S
i Lux était passionnée par les livres, elle n'en restait pas moins très curieuse envers tout les domaines. Autant dans celui de la médecine légale, comme elle en parlait avec Edwin, que dans le surnaturel ou encore dans les affaires policières. Et si elle ne croyait pas vraiment au surnaturel, elle en venait parfois à douter. Il y avait pleins de choses étranges dans cette ville. Et les affaires non-résolues n'en étaient qu'une petite partie, semblait-il.
E
lle replongea la main à l'intérieur du sachet pour en sortir un cornet de frites qu'elle commença à picorer, dardant ses prunelles d'azur sur la silhouette de son amie.
« J'ai cru entendre le fils du shériff parler d'un truc l'autre jour, avec ses amis. D'après ce que j'ai compris, Stiles est plutôt bon détective pour aider son père. Je me demande s'il sait quelque chose sur ces affaires que tu épluches ainsi... »
L
ux réfléchissait à haute voix, en partie, et interrogeait son amie en même temps. A vrai dire, elle adorait ces mystères, et n'adorait rien tant que les ragots et les rumeurs concernant des affaires inexpliquées.

© Nalex ♦ Couleur des paroles de Lux = #9966cc
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Infos
Fiche
MessageSujet: Re: Here is the high point of the night ♦ ft. Louise
Revenir en haut Aller en bas

Here is the high point of the night ♦ ft. Louise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti
» Wednesday Night Raw # 60
» Les broderies au point compté de la souris
» 01. Spy Game in McKinley High [CLOS]
» valeur en point

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lose your mind :: Have fun :: RP-