Forum RPG basé sur la série Teen Wolf et plus particulièrement sur la saisons 3B, à la clé tout un tas de loups-garous et d'autres espèces surnaturelles
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Druids wanted

Les druides sont en sous-nombre, veuillez privilégier ce groupes.
Les banshees ne sont plus acceptées.
Top-site

N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour LyM.
Retrouvez le sujet par-là

Partagez | .

Une journée comme tant d'autre non? | PV Nina J. Cooper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Une journée comme tant d'autre non? | PV Nina J. Cooper Sam 24 Oct 2015 - 14:05
Une journée comme tant d'autre non?
Thibalt Eizen & Nina J. Cooper

Habituellement se sont les chats qui causent problème...



Quelle idée de m'être endormi sur le toit. Et comment j'ai fait pour ne pas tomber ? Bon, je n'ai pas passé la nuit entière dehors, j'ai quand même fini par me réveiller grâce aux tentatives de Rasmus. Une nuit coupée en deux ce n'est jamais vraiment bon il parait, bah moi ça ne m'a pas fait grand chose en fait... je suis le contraire d'insomniaque comme mon frère. En général, je m'endors en moins de 5 minutes dans un sommeil profond que seul mon portable peut troubler avec sa musique de boite à musique qui évolue en guitare électrique. La meilleure sonnerie pour un bon réveille. Ensuite? Douche, café et tout le reste qui suit dans mon quotidien que je pense pour le moment imperturbable. Difficile de savoir si ce quotidien me satisfait ou non. J'en ai pris tellement l'habitude qu'il est difficile de savoir si ça me rend heureux ou si je n'étais tout simplement pas devenue un humain automatisé par boulo, ordi, dodo. Afin de mieux cacher ma vrais nature, même en sachant pertinament que d'autres créatures étranges ce cachent dans cette ville, j'hévite encore à me faire quelconque relation durable avec qui que se soit. Il m'arrive parfois de tenter de casser mon quotidien en brisant quelque habitude, comme aller voir le druide Robert, ce vieux crouton qui m'a aidé pour Rasmus que j'aime bien parce que je peux être moi-même en sa présence. Pas de tracas ou de chose à cacher, il savait déjà tout et le gardait bien pour lui. On pourrait presque dire que c'est aujourd'hui mon seul ami avec Rasmus. Triste ? Non pas tellement, on fait tellement les cons que pour le moment ça me suffit. Les soirs de pleine lune on même finit par avoir une habitude, je m'enferme dans une pièce que Robert à fait pour m'y enfermer, afin que je puisse faire de mal à personne. Je ne me souviens jamais de cette nuit-là ou alors rarement.

Donc ce matin-là été selon moi un matin comme tant d'autres, non pas que je m'endors habituellement sur le toit, mais ça ne peut pas vraiment être vu comme quelque chose d'assez exceptionnel pour juger que se soit une chose inhabituelle. Une fois arrivé sur mon lieu de travail je commençais les listes des fournitures à commander par l'habituelle absence de mon patron, jusqu'à ce que mon téléphone portable sonne. Un client, rien d'anormal un souci au niveau du disjoncteur au premier abord. Me déplaçant donc sur les lieux à l'aide de ma camionnette pour réparer au plus vite la panne, je jette un regard sur Rasmus perché sur un arbre pas loin. Je finis par rentrer à l'intérieur après m'avoir ouvert. Tout se passait pour le mieux en plus il n'y avait aucun chat dans les parages. Commençant donc tranquillement et surtout l'esprit pour le coup tranquille les premières réparations, je sors à l'extérieur pour aller voir la boite d'alimentation électrique de la maison pour trouver le problème quand je sens soudainement un souffle au niveau de mon genou, intrigué, je tourne la tête et vois un chien. Je ne sais pas vraiment ce que les chiens font des oiseaux, ça doit dépendre des races ? Mais dans tous les cas, il est en train de grogner après avoir sans doute sentie mon anormalité. Penchant les mains en avant pour tenter de le calmer les yeux ronds comme des billes, je tente une première idée aussi basique soit-elle.

-Hey.... Hey... Tout doux le chien chien je suis tout à fait sympa voir cool. Je te l'aurais bien prouvé avec un nonos, mais je n'en ai pas sur moi...

Il se met à aboyer. Bon, l'approche humaine n'a pas l'air de le calmer. Je regarde autour de moi pour ensuite fixer le chien droit dans les yeux pour faire un semblant de posséder des griffes et imite très maladroitement un chat.

-Fshhhhh! Allez zou laisse moi bosser!

Toujours rien, j'ai même été dans l'obligation d'éviter de justesse une première morsure et écarquille les yeux. J'ai rêvé ? Ou il a essayé de me bouffer ?! C'est un chien de chasse où bien ?! Pris de panique, je laisse l'iris de mes yeux s'ouvrir au point que mes yeux deviennent noirs et le regarde d'un air menaçant. Dieu merci ça a fait fuir l'animal, mais je me fige net quand j'ai la désagréable sensation de ne plus être seul. Mes yeux, reprendre automatiquement leur couleur bleu clair. Je me tourne vers cette personne avec un petit sourire l'air de rien en priant au fond de moi qu'elle n'a pas vu mes yeux il y a quelque seconde.

-Heu... C'était votre chien ? Il avait l'air... Un peu zarbi.

Rapidement suite à mes paroles, je me remets au travail tout en aillant l'air le plus naturel possible et jette un regarde sur mon frère qui dieu merci va bien et n'a pas bougé de sa branche.
Code by AMIANTE


Dernière édition par Thibalt Eizen le Mer 4 Nov 2015 - 20:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Re: Une journée comme tant d'autre non? | PV Nina J. Cooper Sam 24 Oct 2015 - 20:03
Thibalt Eizen a écrit:
Une journée comme tant d'autre non?
Thibalt Eizen & Nina J. Cooper

Habituellement se sont les chats qui causent problème...



Cette nuit j'avais révisé avec ma sœur d'accueil qui avait fini par me parler une bonne partie de la nuit de ses problèmes de cœur. Je détestais ce genre de discussions car au final je n'en avais strictement rien à faire. Pourquoi fallait-il toujours que les filles banales partent du principe que les jolies filles ont la science infuse concernant les mecs ?
Celà me gênait d'autant plus que le seul rapport que j'ai failli avoir de ma vie était non consenti, et avait causé ma mort. Quelle plaie... m'enfin, j'étais suffisamment bonne comédienne pour lui sourire la conseiller et lui prêter oreille comme une amie l'aurait fait. Après tout stratégiquement parlant, une bonne entente avec ma famille d'accueil ne pouvait en rien être mauvais.

Je me levais donc difficilement ma famille d'accueil partait en weekend avec les membres de leur country club, j'avais poliment décliné l'offre ce qui faisait de moi une jeune femme libre pour le weekend. Je pourrais enfin faire quelques tests de nature surnaturelle car bien que j'avais découvert ma condition je ne connaissais pas exactement l'étendu de mes capacités. Je descendais donc comme à mon habitude prendre un bol de céréales après avoir fait ma toilette matinale, et cherchais JD pour lui donner à manger. Il devait être dans le jardin je finis tranquillement mon bol avant que l'horrible idée que ma mère d'accueil ait laissé la barrière ouverte pour se débarrasser de mon compagnon canin, qu'elle ne portait à l'évidence pas dans son cœur.

Je sortais alors et vis JD aux pieds d'un inconnu, que faisait-il dans la demeure ? Je m'interrogeais tout en les observant le chiot et lui.  

-Hey.... Hey... Tout doux le chien chien je suis tout à fait sympa voir cool. Je te l'aurais bien prouvé avec un nonos, mais je n'en ai pas sur moi... dit-il avant de faire un truc plutôt étrange c'était comme s'il faisait semblant de posséder des griffes avant d'imiter maladroitement un chat. -Fshhhhh! Allez zou laisse moi bosser! ajouta t-il.

Bosser ? Sur quoi bossait il ? Mr et Mme ne m'avait pas prévenu que quelqu'un devait passer travailler dans la maison. Et il n'était évidemment pas Raul le jardinier. Là JD sorti les crocs et essaya de le mordre, le jeune homme était visiblement choqué, je sifflais alors le petit pug. Ce dernier me rejoins enfin j'allais le gronder quand l'inconnu repris la parole.

-Heu... C'était votre chien ? Il avait l'air... Un peu zarbi. dit-il, phrase qui eu don de me faire sourire. Qui disait encore zarbi ? Cet homme était intriguant, son attitude passée m'as surprise non pas par son ridicule, mais car quelque par au fond de moi j'ai senti que ça relevait de l'instinct primitif de base. J'allais lui répondre quand il se retourna vers son matériel probablement dans l’optique de reprendre son travail. Je me décidais à engager la conversation car après tout j'avais du temps a tuer.

Oui c'est mon chien JD, je l'ai adopté depuis peu alors il n'est pas encore bien dressé, désolée s'il vous a fais peur. je souriais a l'inconnu, j'étais sincèrement désolée mais surtout j'essayais de détendre l'atmosphère. Peut-être puis-je vous proposer un thé pour nous faire pardonner En disant nous j'avais montré d'un signe de tête le chiot, qui tremblais désormais. Il va vraiment falloir que je l'emmène chez Dr Deaton, je ne sais pas si les chiots ont des problèmes psychologiques mas je pense sérieusement que le mien est schizophrène.



Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Re: Une journée comme tant d'autre non? | PV Nina J. Cooper Mer 28 Oct 2015 - 22:15
Une journée comme tant d'autre non?
Thibalt Eizen & Nina J. Cooper

Habituellement se sont les chats qui causent problème...



Je me suis douté qu'ils ne m'aient pas laissé complètement seul dans leur maison. Ce ne serait pas responsable, ou alors ils voulaient clairement... Euh ouais non, j'en sais rien. De toute façon, une jeune fille est sortie de cette maison. Je ne l'avais pas vu lorsque, je suis entré voir le disjoncteur. Fort heureusement pour moi le petit chiot était à elle et la réaction de celui-ci n'avait pas l'air de la surprendre. Enfin... D'un côté, ce n'est pas si rassurant que ça, ça voudrait dire qu'il a souvent un tempérament violent, ce n'est qu'un chiot, mais on rira beaucoup moins quand il sera beaucoup plus grand ! Surtout un chien de cette race-là ! Enfin, je crois... Peut-être... J'en sais rien, je ne m'y connais pas vraiment en race de chien. Je me base souvent sur leur tête pour leur dangerosité, ou de mon instinct animal aussi, en toute discrétion, comme quand j'ai fait le chat tout à l'heure, sans succès qui plus est. Retournant donc sur mon chantier, j'écoute tout de même la réponse de ma nouvelle interlocutrice. JD? Ce petit chien s'appelle vraiment JD? Ce n'est pas commun, mais pour une raison que j'ignore sur le coup ça m'a fait penser à des biscuits d'apéritif. Les 3D sans doute, je n'en raffole pas, mais j'aime bien pour grignoter devant un film sur mon ordinateur.

-Oh non il n'y a pas de soucis, j'ai juste été... Disooooons surpris par sa réaction. JD? Ce n'est pas très commun comme nom, c'est cool.

Bidouillant ce que j'avais à bidouillé tout en lui adressant la parole, j'entend sa proposition de boire un thé, ce qui me fait regarder l'heure pour m'assurer que j'aurais bien le temps d'une petit pause une fois le travail finis.

-Mh? Pourquoi pas mais ne te sent pas obligé ce n'est vraiment pas grave.

Je fignole encore deux trois fils pour reprendre la boîte à outils et me diriger vers la maison.

-Je pense avoir réglé la cause des coupures de courant, un transistor  a été endommagé par une morsure bête ou je ne sais quoi, je l'ai remplacé, je vais juste aller vérifier s'il n'y a pas autre chose.

Une fois prévenue, j'entre et effectue mes vérifications en esquivant le chien qui a l'air étrangement calme une fois près de sa maîtresse. Par réflexe, je regarde de temps en temps la fenêtre pour m'assurer que Rasmus soit bien là. J'allume les lumières ainsi que téléviseur et radio pour tout éteindre ensuite constatant que j'ai déjà fini ma réparation.

-Bien, tout m'a l'air d'être en ordre n'hésite pas à me rappeler si une coupure se reproduit dans la journée. Mais normalement, il ne devrait pas y avoir de problème, je n'ai rien constaté d'autre d'anormal.

Les parents m'aillant déjà tout réglé avant de partir, j'effectue sur la table de la cuisine une facture à là main pré rempli notant donc le matériel utilisé et les frais de main d'œuvre qui au final ne leur ont coûté moins cher que prévu. Je dépose quelque pièce juste à côté.

-Je laisse la monnaie ici.

Je jette de nouveau un regard sur la fenêtre puis sur mon interlocutrice.
Code by AMIANTE


Dernière édition par Thibalt Eizen le Dim 8 Nov 2015 - 22:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Re: Une journée comme tant d'autre non? | PV Nina J. Cooper Mar 3 Nov 2015 - 8:50
Une journée comme tant d'autre non?
Thibalt Eizen & Nina J. Cooper

Habituellement se sont les chats qui causent problème...



-Oh non il n'y a pas de soucis, j'ai juste été... Disooooons surpris par sa réaction. Me disait-il.

Tu m'étonnes qu'il a été surpris, un petit chien minuscule qui montre les crocs, n'importe quoi ! J'allais devoir engueuler mon chien, et le pire c'est que je suis sure qu'il fait semblant de ne pas me comprendre, pour ne pas avoir à obéir... JD? Ce n'est pas très commun comme nom, c'est cool. poursuivait-il.

Je lui souris alors et dis Comme il est minuscule, je me suis dis que lui donner un nom un peu badass compenserait. Et aussi j'étais pas très inspirée, donc jack daniels est vraiment le premier nom à m'être passé par la tête... C'est stupide mais bon... J'avais un peu honte peut être aurais-je dû m'abstenir de répondre et simplement sourire. Mais enfin, ce qui est fait est fait, après tout il a l'air concentré sur son travail peut être ne m'a t-il pas entendue. Je lui proposais un thé pour excuser l'attitude de mon chien (et désormais, la mienne, pourquoi bon sang faut-il toujours que je raconte ma vie a des inconnus ?).

-Mh? Pourquoi pas mais ne te sent pas obligé ce n'est vraiment pas grave.
Ah enfin, je fis non de la tête comme quoi cela ne me dérrangeait pas, et courru vers la cuisine, je faisais bouillir l'eau et choisissait un bon thé de la collection de Mrs Andrews. Elle était chiante au possible ma mère d'accueil mais elle avait de très bon goûts en matière de thés. J'avais entendu le Mr dire qu'il vérifiait un truc mais de toute évidence le jargon d'entretien de maison était aussi clair pour moi que du chinois, je m'écriais alors D'accord ! poiur qu'il se sente libre de travailler au calme.

L'eau avait fini de bouillir mais je devais encore infuser le thé. J'envoyais quelques textos à Taïa que je devais voir prochainement pour fixer une date. Et je tombais en défilant mon répertoire sur le numéro de Kenneth, il m'avait dit de l'appeler en cas de besoin mais je n'étais pas le genre de fille a vivre dangereusement (pas depuis mon arrivée à beacon hills). Bref, je ne savais toujours rien de ce mec et ça me rendait folle. Le petit timer sonnait et manquait par la même occasion de me faire faire une attaque, ce satané thé était prêt.

J'allais apporter son thé au Mr qui faisait les travaux, et voilà encore une fois je parle avec un mec dont je ne connais même pas le nom. Au moment ou je le croisait pour lui offrir son thé bien mérité mais il dit : Bien, tout m'a l'air d'être en ordre n'hésite pas à me rappeler si une coupure se reproduit dans la journée. Mais normalement, il ne devrait pas y avoir de problème, je n'ai rien constaté d'autre d'anormal. Je laisse la monnaie ici. Je le regardais l'air perplexe et lui dis Euh. merci, vous voulez quand même votre thé ? tout en regardant la tasse que je portais dans les mains. En y réfléchissant bien c'était probablement la situation la plus étrange dans laquelle je m'étais retrouvée.

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Re: Une journée comme tant d'autre non? | PV Nina J. Cooper Jeu 12 Nov 2015 - 21:06
Une journée comme tant d'autre non?
Thibalt Eizen & Nina J. Cooper

Habituellement se sont les chats qui causent problème...



Un aspirateur, ouais exactement, j'étais concentré et aspiré dans mon travail comme un aspirateur ! Ce que je viens de me dire n'a absolument aucun sens. Enfin en gros ce que j'ai tenté de me dire habillement dans ma tête de façon originale, c'est que j'étais tellement concentré dans mon travail que j'en ai oublié le thé qu'avait proposé la jolie jeune femme propriétaire du petit JD. Son explication de la raison du nom de ce brave toutou était d'ailleurs plutôt drôle, ça m'en a fait décrocher un petit rire.

-Je ne dirais pas stupide, mais plutôt drôle.

Absorbé par le travail terminant ce qu'il y avait à faire jusqu'à rendre la monnaie près à partir. Mais voir la jeune fille, ou femme, enfin la jolie dame quoi tenir deux tasses en me regardant sans trop savoir quoi faire. Je comprends très rapidement mon étourderie. Je comprends très rapidement mon étourderie.

-Pardon... J'avais déjà oublié sur le coup. Merci.

Une fois la tasse en mains que je porte à mes lèvres grimaçantes en constatant que le thé été encore brûlant, un ressentie de dangers ce fait sentir par Ramsus. Quelque seconde plus un grincement de pneu et un bruit de choc se font brutalement entendre près de la maison. Sursautant et par habitude, je renverse malencontreusement le thé brûlant sur ma cliente sans trop m'en rendre compte et me précipite dehors pour venir en aide aux accidentés. Un vélo renversé par une voiture, le véhicule avait l'air de s'être arrêté suite au choc, mais ce qui me surprenait le plus sur le coup, c'est de me rendre compte que je connaissais ce cycliste. C'est le professeur de dessin que j'ai croisé en réparant une panne dans sa salle de cours. Je le regarde de haut en bas pour essayer de constater les possibles blessures pour aussi savoir en premier lieu s'il est oui ou non-conscient.

-Hey... ça va? Rien de cassé?

Je ne fais pas vraiment attention au chauffeur complètement ivre sortir de la voiture pour insulter le professeur et moi-même au passage. De son air d'ivrogne, il titube et descend de la voiture n'appréciant pas vraiment l'ignorance que je lui apporte à ses injures. Ne faisant absolument pas attention à lui, je ne me rends pas compte de suite qu'il s'avance vers nous, prêt à me donner une mandale monstrueuse pour mon soit disant insolence. L'instint animal et le croassement de Rasmus me sauve la mise. Je sens le danger venir, alors que le coup est déjà parti, d'une vitesse loin d'être humain, mais tout de même discret me laisse le temps de me retourner et de saisir le poing de l'ivrogne. Je commence à me mettre en colère en soupirant d'agacement.

-Déjà, tu as eu la connerie de conduire une voiture alors que tu es ivre comme un pou.

Pourquoi poux ? Je n'en sais rien, je me lève et serre sa main de sorte à lui faire mal. J'ignore sa plainte et continue.[/color]

-Tu renverses un cycliste qui n'a rien demandé a personne, tu l'insultes en insultant au passage une personne qui vient l'aider...

J'inspire un grand coup et le pousse pour l'éloigner de moi Eden et de la maison.

-Et tu as le culot de vouloir me frapper dans le dos ?! Même un chat serait plus aimable que toi !

Un instant de bug se fait chez le conducteur, ne comprenant pas vraiment s'il devait prendre bien ou mal ma dernière phrase. Laissant ce petit bourriquer à son temps de réflexion, je tire mon regard sur Eden inquiet et re constate encore un coup-de-poing se diriger vers moi grâce a mon instinct et l'esquive a la même vitesse que tout à l'heure et soupire d'agacement.
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Infos
Fiche
MessageSujet: Re: Une journée comme tant d'autre non? | PV Nina J. Cooper
Revenir en haut Aller en bas

Une journée comme tant d'autre non? | PV Nina J. Cooper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» GRACE & SWANN ▷ One day, you will be lucky. Maybe... Not sure.
» Une journée comme les autres à la Grande Volière
» D'UN COTE COMME DE L'AUTRE LE PEULE HAITIEN EST ET RESTERA DANS LE KK !
» Une journée comme les autres ou presque [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lose your mind :: Have fun :: RP-