Forum RPG basé sur la série Teen Wolf et plus particulièrement sur la saisons 3B, à la clé tout un tas de loups-garous et d'autres espèces surnaturelles
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Druids wanted

Les druides sont en sous-nombre, veuillez privilégier ce groupes.
Les banshees ne sont plus acceptées.
Top-site

N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour LyM.
Retrouvez le sujet par-là

Partagez | .

save me Ory ♥ ◩ feat. Oreste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: save me Ory ♥ ◩ feat. Oreste Jeu 16 Avr 2015 - 18:54
I did a big fuckin' bullshit, save me Ory ♥J'ai passé une petite douzaine d'heures dans l'avion pour rentrer d'Italie. J'ai adoré le voyage c'est clair, c'était génial. A un détail prêt : ce GROS détail qui est cette morsure de la part d'une grosse vilaine créature aux yeux rouges qui m'a sauvagement sauté dessus pour planter ses crocs dans ma chair avant de se barrer aussi soudainement qu'elle était arrivée. J'ai pas trop eu le temps de comprendre ni de réaliser ce qui m'était arrivé, j'ai caché cet événement à tout le monde parce que j'avais estimé que ça serait mieux ainsi. Il n'y a qu'à Oreste à qui j'en ai vaguement parlé sur le dos d'une carte postale. Du moins... Je lui ai dit que j'ai fait une bourde. J'lui ai pas dit de quoi il s'agissait, j'ai préféré éviter de le faire flipper alors que j'étais à des centaines de kilomètres de lui et que, mine de rien, ce qui m'est arrivé est pas mal inquiétant.

En arrivant ce soir, j'étais un peu fatigué mais ça m'a pas empêché de donner l'adresse de mon meilleur ami afin de me rendre immédiatement chez lui. Ben ouais, ça fait un bail que je l'ai pas vu maintenant alors c'est mon envie première : voir sa tronche de blond qui m'a énormément manqué. Je passe tellement de temps avec lui que son absence ne passe pas inaperçue pour moi. Je m'ennuie vite de lui.

Une fois le taxi arrêté, j'ai payé la course et me suis dépêché d'aller devant la porte d'Oreste pour frapper. A plusieurs reprises. Pour jouer au mec pressé et l'emmerder un peu au passage, juste pour le fun. Malgré les stress qui me hante depuis ma morsure je préfère faire comme si de rien n'était, faire comme d'habitude. J'suis sûr qu'il vaut mieux éviter de s'alarmer : la panique ça ne fait toujours qu'empirer les choses.

Dès que la porte s'ouvre et que je vois l'adorable visage de mon ami, je lui saute littéralement dessus.

« Oryyy mon chouuu ! Tu m'as manqué ! » m'exclamai-je avec une forte exagération juste pour faire comme dans les films.

Je l'ai serré entre mes bras, pas loin de l'écraser... Bon, un peu loin quand même, mais je le serre fort et je lui colle un gros bisous sur la joue. Peut-être que je ressemble à un chien qui fait la fête à son maître, mais j'suis content de le voir et un peu d'enthousiasme ça peut pas faire de mal ! Non, ça fait jamais de mal. Juste après je le lâche un peu pour le décoiffer, si on peut considérer qu'il est coiffé de base.

« Alors, comment va mon meilleur ami ? Tu t'es pas trop fait chier sans moi ? J'suis sûr que je t'ai affreusement manqué. »
Revenir en haut Aller en bas

Infos Messages : 175
Date d'inscription : 15/08/2014

Fiche
MessageSujet: Re: save me Ory ♥ ◩ feat. Oreste Ven 24 Avr 2015 - 12:06
I did a big fuckin' bullshit, save me Ory ♥​​
Oreste est du genre têtu, ascendant borné. Alors, forcément quand il a une idée en tête, il est bien difficile de l’y déloger. Il a toujours été comme ça, d’aussi loin qu’il s’en souvienne. Peut-être même qu’il était déjà têtu alors qu’il n’avait même pas quitté le ventre de sa mère. Ça ne l’aurait même pas étonné. Avec l’âge, ça ne s’est pas arrangé, bien au contraire. À croire que son entêtement s’accentue au fil des années. Le premier à en faire les frais en général, c’est Ulysse, parce que comme souvent, le grand frère essaye de faire entendre raison au petit. On pourrait croire qu’au fil des années Ulysse aurait compris qu’il était inutile de vouloir lui faire entendre raison, pourtant il s’acharne. Encore et toujours il essaye d’imposer ses idées à Oreste, le fou. Là encore, il essaye de le faire changer d’avis, de lui faire oublier cette idée folle de s’éloigner de la nature, de vouloir vivre une vie normal. Du moins la plus normale possible à Beacon Hills. Ulysse prétend qu’il n’y arrivera pas, que ça le rendra malheureux voire malade. Comme à son habitude, Oreste ne lâche pas l’affas se voir. aire il a bien l’intention de mener à bien son projet et peu importe les arguments de son grand frère, ça ne fera jamais le poids face à son entêtement. Puis l’air de rien, Ulysse doit être au moins aussi têtu que son frère pour ne pas avoir lâché l’affaire après tout ce temps. C’est peut-être un trait commun à tout les Hawkins.

En réalité, Oreste n'écoute qu'une personne : Oswald, son meilleur ami et encore, si on peut appeler ça une vraie écoute. Parce qu'au fond, c'est plus lui qui donne des conseils à son meilleur ami que l'inverse. Toutefois, si un jour ça devait arriver, Ozzy aurait bien plus de chance de lui faire entendre raison que n'importe qui d'autre. Ces deux-là on toujours eu une relation privilégié, même quand ils ne pouvaient pas se voir. Comme quoi, depuis le début il y a quelque chose entre eux. Les choses n'ont fait que s'intensifier avec leur amitié. Alors, forcément quand Oswald décide de voyager, comme à son habitude, Oreste ça l'embête. Il a beau râler, il aime bien avoir son ami dans les parages, c'est rassurant. Seulement, il ne peut pas vraiment l'attacher au radiateur pour le forcer à rester à Beacon Hills, ça serait un peu gros quand même. Du coup, il le laisse s'envoler pour l'Italie, s'amusant de recevoir ses cartes postales old school avec ses messages toujours plus niais les uns que les autres. On pourrait croire que ça lui tape sur le système, mais au fond il aime bien ça, la vieille mode des cartes postales, puis au moins ça fait travailler le facteur, ce qui ne peut pas lui faire de mal.

Du coup le blond doit bien s'occuper. Heureusement, son travail lui prend beaucoup de temps. Bon, il lui donne beaucoup de temps, ça l'éclate d'avoir les mains dans le cambouis. Ça lui occupe les mains et l'esprit ce qui n'est pas un mal. Enfin, ça fonctionne quand son patron veut bien qu'il reste au garage. Ce qui n'est pas toujours le cas. Parfois, il le fou dehors, lui conseillant d'aller prendre l'air parce qu'il est blanc comme un mort. Ce qui au fond, n'est pas tout à fait faux, mais Oreste n'a jamais été de ceux qui ont la peau et le teint halé, bien au contraire. On peut même lui trouver des allures de vampires avec son teint pâle et ses longs cheveux blonds. Pourtant, il n'a jamais sucé de sang.

Pour le coup, aujourd'hui il est un peu obligé de rester chez lui. Son patron ne veut pas le voir au garage pour ces deux prochains jours et il n'a pas forcément envie de sortir. Les gens l'énervent. Il n'est pas dans une période sociable le Hawkins. Il était entrain de ruminer dans son canapé quand quelqu'un vient frapper à sa porte. Il était déjà prêt à râler sur le fou qui avait osé le dérangé quand il reconnaît la bouille de son meilleur ami, ce qui a le don de le détendre presque dans la seconde. Le retour du fils prodigue. Comme à son habitude, Ozzy lui saute au cou. T'as finis de faire ton koala ouais. Forcément, il râle pour la forme, sinon ce n'est pas drôle. Il sert furtivement le brun dans ses bras, heureux de le retrouver lui et sa bonne humeur qui a souvent tendance à lui taper sur le système. Bien entendu après le koala, j'ai le droit à la bave de troll, tu devrais te renouveler, tu sais? Oswald a toujours été bien plus tactile et démonstratif qu'Oreste. Ces deux-là, c'est un peu le yin et le yang. Tout en opposition, mais jamais l'un sans l'autre.

Le blond passe une main dans ses cheveux alors qu'Ozzy se décide enfin à le lâcher. Sa chevelure lui donne toujours du fil à retordre, si bien qu'il a décidé de la laisser faire ce qu'elle voulait, comme lui elle est indomptable. Un mince sourire se dessine sur ses lèvres lorsqu'il lui demande s'il ne s'est pas ennuyé sans lui. Forcément. C'est fou ce que le temps parait calme quand tu n'es pas dans les parages. Je pourrais presque m'y habituer. Oreste se fait taquin. C'est un peu une habitude qu'il a avec son meilleur ami, il n'est pas du genre à lui dire qu'il lui manque et qu'il voudrait qu'il reste avec lui, même si en réalité c'est un peu le cas. Et toi, racontes, qu'est-ce que t'as fais là-bas ? Il a beau déjà connaître les activités d'Ozzy, il a envie de les entendre de sa bouche. Puis tant que lui parle, il ne lui demande pas d'en faire de même, ce qui l'arrange plutôt. En disant ça, il s'éloigne de sa porte pour se laisser tomber dans son canapé.

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Re: save me Ory ♥ ◩ feat. Oreste Mar 5 Mai 2015 - 23:34
I did a big fuckin' bullshit, save me Ory ♥Boarf, en fait c'est comme d'habitude : je suis content, je le colle, il râle et moi j'm'en fous. C'est toujours comme ça et ça fait trop plaisir de le retrouver. En tout cas, à moi ça me fait plaisir, c'est toujours une joie de pouvoir le revoir... Sérieux, j'ai l'impression que ça fait un éééééternité que je l'ai pas vu. Bon et puis, j'suis sûr que même si il fait son blasé, il est quand même un peu content de me revoir aussi, c'est pas possible autrement ! D'ailleurs ses paroles m'amusent pas mal en fait. Koala et bave de troll, faut pas changer une combinaison gagnante, c'est bien connu, non ? Il va devoir faire avec, je compte pas changer.

« Quand le troll-koala est plutôt beau gosse, je ne vois pas pourquoi il faudrait que je me renouvelle. » lançai-je avec mon grand sourire de vantard.

J'suis comme ça, je me la pète, encore et encore. J'fais le malin. Mais en vrai j'en pense pas un mot. Je sais que mon petit blondinet le sait, sinon je pense bien que ça ferait longtemps qu'il pourrait pas me saquer. Il s'est fait et adapté à ma façon d'être et ça, je peux que lui en être totalement reconnaissant parce que c'est vraiment, mais VRAIMENT loin d'être le cas de tout le monde. Même si j'suis pas un méchant gars, je ne suis pas quelqu'un de très apprécié mais personnellement, tant qu'Oreste m'apprécie et reste mon ami, je m'en fiche pas mal des autres.

Quand j'ai demandé à mon meilleur ami s'il s'était pas trop ennuyé de moi, il m'a donné une réponse à laquelle je m'attendais totalement. C'est tout lui ça, le gros rabat-joie. Il peut jamais me faire un accueil comme j'aimerais. Mais tant pis, je devrais m'en remettre je pense. J'ai pas le choix et ça m'empêche pas de sourire comme un abruti alors... C'est qu'il y a pas mort d'homme.

« Tu dis ça mais j'suis sûr que t'avais hâte que je revienne pour te saturer les oreilles. »

Puis comme on allait quand même pas discuter à la porte et que de toute façon il s'éloignait, j'suis rentré dans l'appartement et j'ai fermé la porte avant de le suivre dans le salon tout en parlant. Il m'a demandé de lui raconter ce que j'ai fait, alors autant le faire tout en marchant :

« La plupart du temps j'ai fait du café. Non mais sérieux, là bas, il est largement meilleur, y'a pas photo ! Moi j'pense que Starbucks devrait changer de fournisseur pour le coup, les boissons seront meilleures. Sinon j'suis pas mal sorti, j'me suis promené et j'ai même revu des personnes que j'avais déjà croisé il y a... Ouf, des années tu vois. Et genre, la petite Chloé là, ohlala... Elle a une paire de seins... » Je mime une paire de nibards énormes. « J'te jure, comme ça ! De vraies pastèques. Et quand elle marche ça rebondit alors... Ouais, j'me foutais de sa gueule. Mais faut dire qu'elle se la pétait pas mal aussi. Les mecs passaient leur temps à la mater. Enfin... Moi aussi j'ai maté mais c'est normal, je pouvais pas faire autrement. T'sais, quand on te met des nichons comme ça sous le pif, t'es forcément obligé de regarder. C'est naturel. »

Je parle, je parle, comme d'habitude. J'suis sûr qu'il regrette déjà de m'avoir demandé de lui raconter mon séjour.

« Après, sinon... J'suis allé dans la forêt en pleine nuit. J'ai voulu faire le courageux et bah... J'me suis fait mordre par une bête féroce. »

Je sais bien que c'était un loup-garou, je le sais parfaitement mais j'évite de prononcer le mot. J'sais pas... Ça serait trop bizarre de le dire directement. J'ai encore du mal à réaliser que ça m'est arrivé, tu vois le genre ?

« Au fait, j't'ai ramené un truc. »

J'ai fouillé dans la poche de mon jean pour en sortir un objet en bois. C'est un instrument de musique, ça s'appelle un ocarina, je l'ai trouvé marrant alors je l'ai acheté pour le filer à Oreste. C'est rien d'énorme mais bon, c'est l'intention qui compte pas vrai ? Je suis enfin venu poser mes fesses sur le canapé et juste après, j'ai posé le petit objet marron dans sa main.
Revenir en haut Aller en bas

Infos Messages : 175
Date d'inscription : 15/08/2014

Fiche
MessageSujet: Re: save me Ory ♥ ◩ feat. Oreste Sam 16 Mai 2015 - 18:51
I did a big fuckin' bullshit, save me Ory ♥​​
Oreste n’a jamais vraiment été quelqu’un de très démonstratif, enfin pas la plus part du temps. Il garde toujours ses distances avec les gens. À part peut-être avec Oswald, mais c’est simplement parce qu’il ne lui laisse pas vraiment le choix. Le frisé est toujours entrain de lui sauter dessus, de le coller, alors c’est bien difficile de refuser tout contact avec l’insupportable. Enfin, il beau râler ça ne le dérange pas tant que ça. Bien au contraire, il aime retrouver le pot de colle qui lui sert de meilleur ami. Il lève les yeux au ciel quand il se vante ouvertement.



— Tu sais qu’un jour tu ne passera plus les portes à force de te faire gonfler le melon ?



Oswald est un vantard et ce n’est plus maintenant qu’il le changera, alors il en profite pour se moquer de lui. Finalement, il le laisse rentrer, parce que bon, discuter sur le palier ce n’est pas la meilleure façon de le retrouver et qu’il n’a pas envie que sa voisine entende tout ce qu’ils vont se dire. Elle serait bien capable d’écouter à la porte cette vieille chouette. Le blond se laisse tomber dans son canapé, lui permettant ainsi d’être un peu tranquille, Ozzy ne tarde pas à le rejoindre ce qui lui offre l’occasion de lui demander ce qu’il avait fait pendant ses vacances. C’est important tout de même et il paraît que c’est poli en plus de ça. Alors s’il peut mêler l’utile à l’agréable. Et comme il pouvait s’y attendre, le moulin à paroles se met en route. Il lui explique qu’il a fait beaucoup de café, ça il aurait pu s’en douter. Il ne comprend pas vraiment la fascination de son meilleur ami pour le café. Le blondinet lève les yeux au ciel quand il lui parle de cette fille qui apparemment à une grosse paire de seins. Tellement de subtilité en lui.

— Un vrai gentleman.

Le blond se fait taquin. Ça fait un moment qu’il n’a pas croisé le jeune homme alors il a bien le droit de se rattraper un peu et puis pour une fois, il n’est pas totalement de mauvaise humeur, alors autant en profiter. Toutefois, il reprend son sérieux quand il parle de forêt. Oreste sait très bien qu’Oswald à cette capacité de s’attirer des ennuis même dans les endroits les moins dangereux du monde. Il bug un moment sur ses mots. Le regardant incrédule. 



— Wait, wait, wait, tu as fais quoi ?



Il est sérieux celui-là. Il lui avoue qu’il s’est fait mordre par une bête et puis il change de sujet, comme si de rien était. Oreste s’est redressé dans son fauteuil, les yeux rivés sur son meilleur ami, il n’a pas l’intention de lâcher le morceau aussi facilement malgré le fait qu’il dépose son cadeau dans sa main. Il n’y fait pas vraiment attention, mais faut dire que là, il est intéressé par autre chose. Il sait très bien ce que ça peut signifier et ça ne le rassure pas du tout. 



— Ça t’es arrivé quand ? Qu’est-ce qui t’as pris d’aller te balader en forêt en pleine nuit ? Dis-moi au moins que t’étais bourré sinon tu n’as vraiment pas d’excuses valables.

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║





Dernière édition par Oreste P. Hawkins le Jeu 27 Aoû 2015 - 12:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Re: save me Ory ♥ ◩ feat. Oreste Lun 18 Mai 2015 - 21:10
I did a big fuckin' bullshit, save me Ory ♥« Tu t'attendais à ce que je te dise que j'ai passé mon temps à lui réciter des poèmes ? »

Non, c'est absolument pas mon truc. Les meufs c'est… Ça a toujours été particulier on va dire. Je suis peut-être un de ces enfoirés à l'instinct quelque peu lubrique donc elles se plaignent toutes mais parfois c'est plus fort que moi. En fait, ça dépend carrément de la nana. Mais faut dire que la Chloé-aux-gros-nibards, elle était carrément vulgaire. Et dans ses vêtements, et dans sa façon d'être. Elle a bien sûrement que ça pour elle pour attirer les gars et moi j'suis qu'un homme alors je tombe direct dans le panneau… Même si en parallèle, comme je l'ai dit juste avant, ça m'a pas empêché de me moquer d'elle et de ses boobs serrés dans un soutif trop petit et qui sautaient dans tous les sens dès qu'elle se mettait en mouvement dans l'espoir de retrouver leur liberté.

Et j'ai blablaté, encore et encore, question d'habitude. Parce que c'est sûrement la chose que je fais le mieux au monde puis je l'ai fait buguer, il a réagi, sauf que moi j'ai ignoré sa réaction et j'ai continué à parler, sautant directement du sujet important à quelque chose de plus futile. Peut-être que je cherchais à faire passer la pilule plus facilement. Ou peut-être à ne pas m'attarder là-dessus parce que je sais parfaitement que j'ai fait une connerie et que ouais, au fond, j'en ai un peu honte. Faut dire que c'est carrément stupide ce que j'ai fait et je peux même pas le nier. Même si sur le moment, je pensais que c'était une bonne idée, je pensais juste à me défendre des moqueries des autres.

Et mon blondinet ignore totalement le souvenir que je lui ai ramené pour me questionner. Il veut connaître plus de détails sur ma balade nocturne en forêt. L'espace d'une demi-seconde, presque imperceptiblement, je me pince la lèvre inférieure. J'ai pas envie d'en parler. J'sais parfaitement qu'il va bien se foutre de ma gueule pour ça, et je préfère qu'il se moque de moi pour d'autres choses, pour les choses que je maîtrise mieux. Là j'ai pas du tout géré. Mais je sais aussi que si je parle pas, soit il va m'engueuler, soit il va faire la gueule, soit il va me dire de dégager. Il sait comment me forcer à lui dire, à lui donner ce qu'il veut, je l'aime tellement que je flippe dès qu'il hausse un peu trop le ton sur moi avec ce ton sérieux que je déteste entendre sortir de sa bouche.

« Eh doucement sur les questions ! Une à la fois ! »

J'vais pas faire mon traumatisé non plus, manquerait plus que ça, je fais même carrément comme si de rien n'était. Et puis je râle même un peu pour faire genre, tu vois ? Au pire… Peut-être que ce qui m'arrive n'est pas si grave, hein ?

« J'sais plus quand c'était exactement, j'me souviens que c'était la pleine lune. »

C'est déjà ça de pris comme information, non ? Oreste a toujours été assez informé sur ce genre de détails insignifiants pour le commun des mortels. Je l'ai toujours admiré pour ça, j'ai un meilleur ami magique après tout ! Moi j'trouve que c'est plutôt classe.

« J'étais pas bourré : j'ai voulu défendre mon honneur. C'est pas une excuse ? »

J'suis pratiquement sûr que pour le coup il va rien comprendre. Je pense que c'est utile que je me justifie un peu mieux. Puis il connaît déjà ma phobie qu'est pas du tout raisonnable pour un mec de mon âge, il va pas en rajouter. J'espère parce que même si j'ai le sens de l'humour, c'est une des choses qui me vexent et me blessent le plus. Parce que là, j'y peux rien. Et me dire que c'est stupide ça sert à rien, je le sais déjà.

« Ils ont découvert que l'obscurité ça me faisait flipper alors ils se sont foutus de ma gueule. »
J'ajoute : « J'ai voulu leur prouver que j'étais pas une flippette c'est tout. »

Ah ben ça je l'ai fait pour le coup. Par contre voilà quoi, ça ne pouvait pas bien se passer. Déjà j'étais assez terrorisé et en plus je me suis fait mordre par le grand méchant loup. M'enfin… Au pire je suis déjà guéri alors c'est un point positif : au moins je souffre pas.

« Allez, c'est pas si grave mon chou, je suis comme neuf et je me sens en pleine forme ! »

Dédramatiser, c'est mon grand truc dans la vie, je peux pas m'en empêcher. Mon but c'est qu'il ne s'inquiète pas trop pour moi. Il a largement de quoi s'inquiéter pour lui-même alors autant ne pas – trop – en rajouter par-dessus, j'ai pas envie qu'il me fasse une dépression nerveuse ou qu'il se mette à péter les plombs. J'ai trop besoin de lui pour risquer de le perdre, j'suis totalement paumé sans Oreste alors j'essaye d'y aller le plus doucement possible, j'essaye de le rassurer, même si je sais pas vraiment si c'est de ça qu'il a besoin.
Revenir en haut Aller en bas

Infos Messages : 175
Date d'inscription : 15/08/2014

Fiche
MessageSujet: Re: save me Ory ♥ ◩ feat. Oreste Dim 28 Juin 2015 - 18:43
I did a big fuckin' bullshit, save me Ory ♥​​
— Tu sais ce qu’est un poème toi ?



Il arque un sourcil, comme étonné par la nouvelle. Oreste a toujours été comme ça, il n’est pas du genre à être sympa. Non, ça serait trop lui demander. Il préfère lancer des piques, c’est bien plus drôle et puis ne dit-on pas, qui aime bien charrie bien ? La vérité est qu’il adore tout simplement Oswald. Pas besoin d’autre explication. Il se doute bien qu’il n’est pas du genre romantique celui-là, il est même plutôt à tendance perverse. Il a eu l’occasion de le voir à l’oeuvre plusieurs fois. Bon, ce n’est pas comme si le blond était aussi un grand romantique, malgré ses quelques tendances fleurs bleues. Il n’a pas encore rencontré la personne qui lui donne envie de réciter des poèmes. Loin de là.

Oreste aurait pu continuer à vanner son meilleur ami encore un petit moment si seulement il ne lui avait pas annoncer cette nouvelle comme ça, sans crier gard. Il s’est fait mordre et apparemment pas par le chihuaha de la voisine. Ça n’annonce rien de bon et il est bien placé pour le savoir. Il a vu assez de mordu défiler chez lui, pour voir son père. Tout de suite il s’inquiète, ce qui n’est pas dans ses habitudes en général. Surtout pas avec le frisé. Il a tellement l’habitude de ses conneries qu’il ne lève même plus les sourcils quand il lui en parle, mais là c’est différent et il n’a pas l’air de s’en rendre compte. Une tonne de questions franchissent les lèvres du blond, trop pressé de connaître les détails pour connaître l’étendu des dégâts. Si c’était vraiment ce qu’il pensait il fallait agir vite.

Une grimace d’agacement traverse son visage quand Oswald traîne la pâte en lui disant qu’il ne pouvait répondre qu’à une seule question à la fois. Il a vraiment un QI d’huître. Le sang du Hawkins se glace quand il lui explique que ça s’est passé une nuit de pleine lune. Nan, mais sérieusement ? On aurait pu croire qu’à force de côtoyer sa famille, Oswald ait apprit quelques petits trucs pour être en sécurité, comme ne pas sortir en forêt lors d’une nuit de pleine lune. Enfin, ça se serait dans l’idée qu’Oswald puise apprendre quoique ce soit et ça, ça relève de l’utopie. Il se redresse alors que le brun lui explique qu’il n’a pas fait ça parce qu’il était bourré, mais pour défendre son honneur. C’est plus fort que lui et Oreste vient lui mettre une tape derrière la tête.

— Abruti, t’aurai mieux fait d’être bourré, ça aurait été un peu plus compréhensible.

Au moins, il aurait eu l’excuse de ne pas être maître de ses moyens, mais là, même pas. Il l’a fait de son plein grès. N’importe quoi. Il mériterait de finir au pilori cet abruti. Ce n’est pas pour autant qu’il arrête de l’écouter. Il lève les yeux au ciel quand Oz’ lui explique que c’était parce qu’ils avaient découvert qu’il avait peur du noir. On aura tout vu.

— Mais t’as pas passé l’âge de t’inquiéter pour ce genre de choses ? T’as peur du noir et alors ? S’ils savaient ce qui se cachent dans l’obscurité, je suis sûr qu’eux aussi en aurait peur.

Les nerfs d’Oreste sont mis à rude épreuve. Parce que, oui, il passe son temps à charrier son meilleur ami, mais ce n’est pas pour autant qu’il ne tient pas à lui. Bien au contraire, avec lui ça serait même une preuve qu’il tient à lui. Il a toujours voulu le protéger et forcément c’est quand il n’est pas là qu’il se fait attaquer. Il sert les dents et se redresse, quittant le canapé. Il a besoin de marcher pour se remettre les idées en place. Il se fige quand il lui dit qu’il n’y a pas mort d’homme et qu’il est comme neuf. Il fait volte-face et se stoppe devant son ami. 


— Tu t’es fais attaqué par une bête sauvage, une nuit de pleine lune dans une forêt et tu as réussir à guérir en un claquement de doigts et tu ne t’es pas dit qu’il y avait quelque chose de bizarre dans cette histoire ?


Ses yeux ne quittent pas le visage du frisé. Dans l’espoir de croiser ne serait-ce qu’une lueur d’inquiétude. Il devrait avoir un peu peur, non ? Même pas. Il est totalement inconscient. Oreste se remet à marcher, fouillant la poche de sa veste pour trouver une cigarette qu’il porte à ses lèvres. N’importe quoi. Il ne sait pas quoi dire. Il n’a peut-être plus envie de parler pour le coup. Ça l’énerve. Il aurait du lui en parler tout de suite, l’appeler, même de l’autre côté d’un océan. Comme toujours, il n’en a fait qu’à sa tête et il ne lui avait rien dit. Sauf qu’Oreste il ne sait pas quoi faire. Il connait peut-être ce monde, mais il n’a pas assez d’expérience pour l’affronter. Il n’est pas comme Ulysse, prêt à devenir un émissaire de talents. Loin de là. Il fait les 100 pas, cherchant une solution au problème qu’il vient d’être posé à lui. Il aimerait pouvoir avoir le coeur net. Il réfléchit, puis respire un grand coup avant de revenir une nouvelle fois devant Oswald.

— Dis-moi, tu peux entendre ce que raconte ma voisine à côté ? Elle est au téléphone avec sa meilleure amie et je suis sûr qu’elle parle de moi.

Bien entendu, il n’avait aucune idée de ce que pouvait bien raconter la voisine et il s’en fichait comme de la couleur de la fumée qu’il recrachait, mais si Oswald était capable d’entendre ce qui se passait à travers les murs, il n’aurait plus de doute. Il devait en avoir le coeur net, malgré l’angoisse que ça pouvait faire naître au fond de son estomac. Il devait savoir si Oz c’était vraiment foutu dans une merde pas possible, pour changer.

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Re: save me Ory ♥ ◩ feat. Oreste Lun 31 Aoû 2015 - 22:22
I did a big fuckin' bullshit, save me Ory ♥« Ben ouais. On a appris à l'école primaire. »

C'est pas parce que je pratique pas que je sais pas ce que c'est un poème quand même, j'suis pas aussi neuneu que ce qu'il croit ! Non mais. Mon meilleur ami aime bien me rappeler à quel point j'suis con parfois et même si c'est pas toujours gentil, j'peux jamais vraiment lui en vouloir en fait. Parce que déjà, il a pas forcément tort. Et puis c'est Oreste. Et Oreste bah… C'est Oreste. Il peut pas s'en empêcher, il est comme ça et j'ai fini par m'habituer à son tempérament sarcastique et quelque peu condescendant. Ouais ouais, il est vraiment POSSIBLE de s'habituer ! La preuve.
Ou alors c'est juste parce que je suis con, faut voir.

Bien sûr, j'me fais engueuler mais ça c'est pareil, j'ai totalement l'habitude. Il peut pas s'en empêcher mais en fait j'crois que c'est l'ordre juste des choses parce que je suis le genre de mec à m'éparpiller un peu et à faire des conneries environ dix-sept fois plus grosses que moi alors il faut bien quelqu'un pour me cadrer un peu et me raisonner, sinon autant dire que tout partirait totalement en couille dans ma vie… Déjà que j'ai bien réussi à y foutre le bordel apparemment. Par contre, je suis incapable de paniquer pour ça. Je sais pas… Enfin, je ne pourrais pas dire que je ne suis pas au moins un peu inquiet mais on va dire que le blond l'est largement plus que moi, j'en suis bien certain. Je sais le voir au bout d'un moment, ça fait tellement longtemps que je le connais que j'ai appris à lire un peu les expressions qui passent sur son visage.

J'ai répondu : « Ouais bah c'est pas de ta gueule qu'on se foutait. »
Ensuite : « Et puis c'est trop tard pour râler, c'est fait, d'accord ? »

J'lui ai sorti la petite mine de chien battu dans l'espoir qu'il arrête enfin de me râler dessus comme il est en train de faire. Ben ouais. Ce n'est pas parce que j'y suis habitué que j'adore ça. Surtout quand il est aussi sérieux, j'aime vraiment pas. Ça me fait même un peu peur parce que je voudrais pas qu'il me lâche à cause de ma connerie. Franchement, le jour où il m'abandonne, je crois que je me décompose sur place et je meurs, c'est tout. Je serais rien du tout sans lui.
Oswald sans Oreste, c'est impossible de chez IMPOSSIBLE.

Je l'ai regardé faire les cent pas alors qu'il me rappelle que c'est peut-être un peu bizarre de cicatriser aussi vite d'une blessure faite par une bête sauvage. Une nuit de pleine lune. Bah… Ouais. Et alors ? Si j'suis guéri c'est tant mieux, non ? J'ai haussé les épaules sans répondre. Enfin j'ai parlé hein, mais pour dire un truc qui ne répondait pas à sa question.

« C'est peut-être pas une fois que tu t'es fait dessus qu'il faut penser à serrer les fesses, non ? »

Je veux dire par là qu'une fois que la chose est faite, je vois pas bien ce que ça change. Qu'il se soit passé quelque chose ou pas en moi, ce qui est fait est fait et on ne peux pas revenir en arrière pour changer ça. Donc voilà. De toute façon on verra bien ce qui se passe, si j'suis pas mort, c'est déjà plutôt bon signe je crois. Il me semble, hein ! Je sais bien que j'ai fait une connerie mais puisqu'on peut pas rectifier le tir, je vais être obligé d'assumer, c'est tout. Même si c'est vrai que c'est un peu chiant pour Oreste vu qu'il va être obligé de m'aider… Il est toujours obligé de m'aider. J'imagine qu'il doit en avoir un peu marre de moi en vrai. Et pourtant il me dit même pas de dégager de chez lui. Il me laisse pas tomber.

Sa demande m'étonna totalement. J'ai froncé les sourcils.

« J'en sais rien moi ce qu'elle raconte ta voi... »

En me concentrant un peu, j'entendais quelque chose en fait. J'ai froncé les sourcils encore une fois en essayant de me concentrer encore plus pour entendre un peu mieux.
J'ai dit : « T'es con toi, elle est pas au téléphone ta voisine, c'est la télé. »
J'ai précisé : « Elle regarde un feuilleton genre… Johnny, tu m'as trompééée. Quoi ? Pénéloppe ? Mais je croyais que t'étais morte. Eh nooon ! En fait j'suis ta sœur… TATATAAAA. »
J'ai demandé : « Elle a quel âge ta voisine au juste ? C'est une vieille ? »

Comme d'habitude, j'ai un peu de mal à ne pas parler encore et encore. J'suis comme ça, parfois j'ai tendance à dire un peu tout ce qui me passe par la tête, peu importe combien les autres trouvent ça agaçant.
Revenir en haut Aller en bas

Infos Messages : 175
Date d'inscription : 15/08/2014

Fiche
MessageSujet: Re: save me Ory ♥ ◩ feat. Oreste Lun 21 Sep 2015 - 4:28
I did a big fuckin' bullshit, save me Ory ♥​​
Oswald est un idiot, ce n’est plus vraiment à prouver maintenant, mais Oreste est étonné de voir avec quelle ferveur il s’acharne à le lui prouver encore et encore. Il ne sait faire que ça. On pourrait croire qu’après toutes ses années il ait épuisé toutes ses idées pour lui prouver sa bêtise et pourtant, ce n’est pas le cas et cette conversation en est la preuve. Comment arrive-t-il à faire cela ? À croire que c’est une sorte de don chez lui. En tout cas, on ne peut pas nier que ce soit totalement naturel. C’est presque une seconde nature. Oswald est insupportable est pourtant, Oreste est incapable de lui tourner le dos pour le laisser se débrouiller seul. C’est peut-être étrange à comprendre, mais c’est pourtant comme ça. Le blond a beau râler et pestiférer contre toutes ses conneries, il est incapable de le laisser s’en sortir tout seul. Ce ne serait peut-être pas un mal pour lui, pourtant. Il est grand temps qu’Oswald apprenne à se débrouiller seul, mais c’est plus fort que lui. Dès que son meilleur ami vient taper à sa porte en lui demandant plus ou moins consciemment de l’aide. Il fonce sans vraiment chercher à comprendre ce que cela peut impliquer. À la longue, c’est devenu une habitude, un rituel entre ces deux-là. Oswald fait n’importe quoi et Oreste répare les pots cassés. Sauf que ces derniers temps, Oreste n’est plus si patient et calme qu’il aurait pu l’être en étant plus jeune. Non, il est de plus en plus irritable et il a du mal à garder son calme face à l’apparente inconscience du brun. Ça l’énerve. Ne se rend-t-il pas compte du pétrin dans lequel il s’est fourré ?

Le blond pince les lèvres quand Oswald sort l’une de ses phrases à la con dont lui seul à le secret. Le genre de phrases totalement absurdes qui détonnent avec l’ambiance actuelle. Oreste lui jette un regard noir.





— Tu crois vraiment que c’est le moment de faire de l’humour à deux balles là ?



Clairement, non, ce n’est pas le moment. Il faut qu’il arrive à comprendre que ce qui lui arrive ce n’est pas comme un simple rhume. Qu’il le gardera à vie et que ça risque même de la lui pourrir s’il n’arrive pas à se concentrer plus de cinq minutes. Il doute fort de sa capacité de concentration. Cela annonce encore une bonne grosse galère. Ce n’est pas comme s’il n’y était pas habitué désormais.

Finalement, Oreste essaye de rassembler le peu de patiente qui lui reste pour tenter quelque chose. Il doit en avoir le coeur net et être sûr de la vraie nature d’Oswald. Pas que ça changerait quoique ce soit pour lui. Son meilleur ami restera son meilleur ami qu’il soit loup-garou ou humain. Il a juste besoin de savoir ce qu’il est pour pouvoir l’aider en cas de besoin, comme il l’a toujours fait. Même si au fond, il n’est pas vraiment ravi de devoir faire appel à ses « dons » de druide s’il s’avère qu’Ozzy s’est encore une fois mit dans un sale pétrin. Voilà plusieurs semaines qu’il a laissé tout ça de côté, refusant les dons que la nature lui a offert. C’est peut-être ça la cause de sa mauvaise humeur persistante. Il n’en sait rien et n’a jamais cherché à en savoir plus en réalité. 

Et comme il pouvait le craindre, le brun est capable d’entendre ce que la voisine raconte. Son visage doit se décomposer l’espace d’un instant. Puis il lève les yeux au ciel quand il l’entend raconter un bref résumé du sitcom qu’elle est entrain de regarder. Jamais il ne s’arrête celui-là ?





— Qu’est-ce que ça peut foutre l’âge qu’elle a ? 





Non, mais c’est vrai depuis quand ça l’intéresse. Il passe une main dans la masse de cheveux blond qui se trouve au-dessus de sa tête. Ils sont vraiment dans une grosse galère. Est-ce qu’un jour il arrivera à être tranquille avec son meilleur pote ? Il en doute, mais il peut toujours l’espérer. L’espoir fait vivre il paraît. Avec un ami comme Oswald, Oreste risque donc de vivre éternellement ou quelque chose comme ça. À moins qu’il ne l’épuise ou le face mourir de peur avant. Les deux solutions sont aussi valables l’une que l’autre. Et clairement il ne saurait laquelle il préfère.



— Juste. Tu te rends compte dans quelle galère tu t’es mise ? Ou il faut encore que je t’explique ? 





Demande-t-il le visage grave alors qu’il réfléchit déjà à comment gérer cette situation. Ulysse le saurait certainement lui, sans avoir même à se poser de questions. C’est qu’il est bien plus expérimenté que lui avec les espèces surnaturels qui peuplent ces terres. Oreste s’est toujours bien plus intéressés aux plantes et remèdes, comme a pu lui apprendre sa mère. Les êtres vivants ça n’a jamais été son truc de toute façon. Seulement, il se voit mal appeler Ulysse là, tout de suite, pour lui expliquer qu'Oswald a fini par se faire attaquer par un loup-garou et qu'il en est devenu un.

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Infos
Fiche
MessageSujet: Re: save me Ory ♥ ◩ feat. Oreste
Revenir en haut Aller en bas

save me Ory ♥ ◩ feat. Oreste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Save The human right to food: International mission to Haiti
» Lena& Carmelia ♦ save me ~
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.
» [Mécanisme] Système de fichiers save et MAJ du jeu
» Save the last Rose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lose your mind :: Have fun :: RP-