Forum RPG basé sur la série Teen Wolf et plus particulièrement sur la saisons 3B, à la clé tout un tas de loups-garous et d'autres espèces surnaturelles
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Druids wanted

Les druides sont en sous-nombre, veuillez privilégier ce groupes.
Les banshees ne sont plus acceptées.
Top-site

N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour LyM.
Retrouvez le sujet par-là

Partagez | .

whiskey seems to be my holy water ▲ ASTRID CLAYBOURNE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: whiskey seems to be my holy water ▲ ASTRID CLAYBOURNE Mar 17 Mar 2015 - 0:04
I'm insane, I can feel it in my bones, coursing through my veins, when did I become so cold ?Récemment j'ai trouvé un nouveau travail qui consiste à être agent de sécurité dans un bar gay. Ça m'plait pas, autant être honnête mais bon, pour l'instant j'ai rien trouvé d'mieux pour pouvoir payer les factures et dettes diverses que mon vieux a laissé derrière lui pour que j'ai plus qu'à me démerder avec. Enfin... Du coup, ça fait que j'suis à la maison la journée maintenant. Et ça, il faut bien le dire... C'est vraiment trop de la merde. J'veux dire : j'me fais chier comme un rat mort. C'est trop la dèche. Au moins quand j'bossais la journée, j'avais pas le temps de traîner comme ça, j'avais pas le temps de voir l'état déplorable de la baraque et de ressasser tout c'que j'ai perdu quand toute ma famille m'a laissé en plan morceau par morceau. Là j'ai juste l'air d'un vieux poivrot pitoyable assis sur le canapé avec ma bouteille de Whisky qui me permet de faire semblant que le temps passe plus rapidement. Avec toutes ces conneries, mon horloge interne est complètement déréglée et j'ai un mal fou à pioncer. Ça m'aide pas des masses, c'est clair.
De là où j'suis, je peux voir le petit jardin qui s'trouve devant la maison par la fenêtre. Pour une fois j'ai fait l'effort d'ouvrir les rideaux et tout, miracle t'sais. J'regarde pensivement l'herbe haute. Depuis quand j'ai pas passé la tondeuse..? Certainement l'année dernière. Ou encore plus longtemps. J'te jure, c'est une véritable jungle ce truc. Si ça s'trouve y'a tout un zoo là-dedans. Heureusement qu'il y a l'allée en béton entre le portail et la porte d'entrée sinon ça serait la merde pour atteindre cette pauvre vieille baraque qui a l'air abandonnée à son propre sort alors qu'elle était si agréable autrefois.

J'soupire bruyamment sans me gêner et j'tends mes jambes sur la table basse en me foutant totalement de bousculer la pile de journaux qui traîne dessus. Faudra que j'les jette, y'a pas d'annonces intéressantes à l'intérieur, en attendant, faut croire qu'elles vont servir de tapis. Et me connaissant, ça va être pour un bon moment en plus. J'ai même plus le courage d'essayer d'mettre de l'ordre dans tout ce gourbi. Déjà y'a pas d'ordures dégueulasses, c'est mieux que rien, hein ? C'est pas encore une décharge.

J'ouvre la bouteille qui me semble être ma meilleure amie aujourd'hui encore et j'bois directement au goulot. J'fais comme chez moi, hein ? Putain, j'ai tellement l'impression de devenir comme mon père. J'me fais pitié à moi-même, j'me désespère et pourtant j'arrive même pas à lutter contre ça. Au final, l'alcool me semble être un excellemment échappatoire pour me voiler la face devant la dure réalité d'ma petite vie minable.

Alors que j'allais pas tarder à achever c'te pauvre bouteille que j'ai entamé tout à l'heure quand j'me suis levé, j'entends qu'on frappe à la porte. Merde, c'est qui ? J'attends personne t'sais. Si c'est encore un abruti de j'sais pas quelle secte à la mord-moi-le-nœud qui fait du porte à porte, j'lui fais bouffer ses prospectus avant de le dégager à coups de pied au cul. Putain, ça fait chier quand même. J'me lève, j'pose la bouteille sur un coin de la table basse et j'm'allume une clope tout en me dirigeant vers la porte d'entrée que j'entrouvre ensuite. J'passe que la tête, j'ouvre pas en grand.

« Ouais ? »

Je regarde qui s'est ramené jusque là malgré l'aspect de la maison. Mes yeux se posent sur une jeune femme, blonde, loin d'être laide. Bien au contraire en fait, elle est même carrément jolie. Mais j'la connais pas, elle a rien à foutre là.

J'attends même pas qu'elle ouvre la bouche : « Tu t'es trompée de baraque. »

J'avoue, j'suis froid, un peu sec aussi et ça s'amplifie avec mon accent de ruskov mais j'en ai rien à foutre. J'sais pas qui c'est, personne vient jamais me rendre visite alors c'est pas pour moi. J'vais pas faire ami-ami non plus, il manquerait plus qu'ça. On fait pas de bonnes rencontres sur le pas de sa propre porte, c'est bien connu. Alors j'la jauge une dernière fois du regard en tirant une taffe de ma clope légèrement tordue puis j'crache la fumée lentement en m'apprêtant à fermer la porte sans chercher à savoir ce que cette jeune et jolie inconnue voulait.


Dernière édition par Oskar Makarov le Mar 7 Avr 2015 - 19:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Re: whiskey seems to be my holy water ▲ ASTRID CLAYBOURNE Mar 17 Mar 2015 - 1:41
WHISKEY SEEMS TO BE MY HOLY WATER
OSKAR & ASTRID



Depuis l’âge de 7 ans, j’avais longuement rêvé de revenir à Beacon Hills, ma ville natale… Mais je n’avais jamais pensé y retourner réellement. Pourtant, c’est le cas. Les dernières semaines n’avaient pas été faciles pour ma famille et moi, et contrairement à ces derniers, j’ai préféré quitter cette vie de misère pour essayer de devenir une tout autre personne, quelqu’un de plus heureux, quelqu’un de moins mystérieux.  J’avais plié bagage, vers la Californie. Je devais m’occuper de tout ce qui s’afficha pour ma petite personne… Je n’avais rien d’un danger. Au contraire, j’avais simplement besoin de devenir une simple étudiante de repartir ma vie à zéro. Recommencer sa vie à zéro veut dire nouvelle maison, nouveau boulot et dans mon cas, nouvelle vie scolaire.  Mon cours en psychologie avait débuté quelques jours auparavant. J’avais eu la chance de me trouver un petit appartement au cœur du centre-ville et un petit boulot de serveuse, dans un petit diner.

Un soir après une longue journée à l’université, je m’installai sur le plancher de mon nouveau salon et j'ouvris quelques boîtes afin de trier et serrer mes affaires. Au bout d’un instant, je retrouvai un vieil album photo. Des photos de ma famille et de mes amis lorsque nous vivions à Beacon Hills. Oksana et Oskar Marakov. À cette époque, nous étions tout simplement inséparables. Il faut dire que ma meilleure amie était Oksana et son grand frère l’a suivait partout et la protégeait de tout et de rien. Il était toujours avec nous, mais je n’en avais rien à faire. Il était plutôt gentil, malgré ses airs de dur à cuire. Nous revoir, un large sourire accroché à nos lèvres me donna envie de renouer avec ces derniers. Je n’avais aucune idée où ils étaient maintenant, mais ceci me donna l’idée de me rendre à leur demeure de l’époque. S’ils y étaient encore, ce serait facile, sinon je pourrais m’informer auprès des nouveaux propriétaires. Comme il était assez tard, je décidai de me coucher avec l’idée de m’y rendre dès le lendemain.

Il était tout près de 6 h lorsque j’ouvris les yeux.  Après un moment à fixer le plafond de ma chambre, je sortis du lit. Je trainai du pied jusqu’à la cuisine pour me servir un très grand café. À l’horaire, je devais être à l’université pour 8h, car un cours de psychologie m’attendait impatiemment. Après, j’allais me rendre chez les Marakov. J’avais envie de renouer avec mon passé, et revoir Oksana était le meilleur moyen. Avant de partir, j’engloutis mon petit déjeuner plutôt rapidement. J’enfilai une paire de leggings, un long t-shirt blanc, ainsi que ma veste en cuir fétiche. À ma grande surprise, mon cours se termina beaucoup plus rapidement que je ne l’aurais imaginé puis je quittai le campus pour me rendre sur Orchad Street.

Lorsque j’arrivai, j’eus la nette impression que la maison avait été abandonnée ou laissée à elle-même. Je marchai jusqu’à la porte et frappa quelques coups avant d’attendre patiemment que quelqu’un m’ouvre. Un jeune homme vint m’ouvrir la porte. Oskar. « Ouais ? » Il ne semblait pas me reconnaître. Il faut dire que douze ans avaient passé depuis notre dernier moment passé l’un près de l’autre. Je ne pouvais pas lui en vouloir. « Tu t'es trompée de baraque. » Lorsqu’il termina sa phrase, je compris qu’il ne m’avait vraiment pas reconnue. Son ton était plutôt violent. Je ne savais pas si je devais être surprise de son agissement ou non. Nous n’étions plus les mêmes personnes, je peux le comprendre, mais je savais qu’il ne s’agissait que d’une carapace. Il me regarda une dernière fois, tout en prenant une respiration de sa cigarette et commença à faire le mouvement de me fermer la porte au visage. Je m’empressai alors d’appuyer ma main sur la porte, afin de la bloquer. « Et moi qui pensais que je n’aurais pas de difficulté à renouer avec mon passé… Oskar ! » Je regardai mon interlocuteur en espérant que cette fois-ci, il allait me reconnaitre… Sinon, j’allais certainement trouver l’après-midi très long.



| Chameleon Circuit.

FICHE PAR STILLNOTGINGER.


Dernière édition par Astrid Claybourne le Dim 29 Mar 2015 - 1:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Re: whiskey seems to be my holy water ▲ ASTRID CLAYBOURNE Mar 17 Mar 2015 - 15:30
I'm insane, I can feel it in my bones, coursing through my veins, when did I become so cold ?J'allais fermer la porte au nez de cette demoiselle quand cette dernière retint le battant avec sa main. Quoi ? Qu'est-ce qu'elle veut encore ? Tu crois qu'elle veut m'vendre un truc ou m'embobiner dans un machin à la con ? J'aurais pu forcer pour fermer quand même mais j'l'ai pas fait, j'ai pas pour but de lui faire mal non plus, donc j'ai stoppé mon geste et j'l'ai regardée en attendant qu'elle se décide à me dire c'qu'elle veut. Et d'ailleurs, ça a pas tardé... Et ça m'laisse totalement perplexe. Elle espère renouer avec son passé. Et en plus elle connaît mon prénom. Putain mais c'est qui cette gonzesse ? Sa tête me dit rien... Mais vraiment que dalle. Que. Dalle.

J'dois tellement avoir l'air d'un con à buguer comme ça. J'tire sur ma clope d'un air à moitié inerte. Faudrait que j'dise quelque chose mais j'avoue que ça m'troue le cul qu'elle semble me connaître. Parce que moi j'vois pas du tout qui c'est. Mh... Ça commence à vaguement me stresser là. J'veux dire, si j'me souviens pas, c'est qu'il doit y avoir un problème. Quand j'parle de problème, ça va forcément être pour ma pomme. Oh merde, c'est tellement flippant. J'peux pas m'empêcher de penser à un truc :

« Attends, attends, deux secondes. Tu viens pas m'raconter que t'as un gamin d'moi au moins ? »

On sait jamais. J'tiens bien l'alcool mais t'sais, j'suis pas totalement infaillible. J'suis qu'un homme. Et j'peux pas m'empêcher d'penser à cette éventualité dont je ne veux absolument pas bien entendu. Sérieux, t'as vu ma gueule, j'ferais quoi d'un môme ? Et elle aussi, elle a l'air jeune quand même.
J'tente un regard par dessus son épaule. Y'a personne d'autre. Ça doit pas être ça. Vaut mieux, hein. Sinon ça voudra clairement bien dire que le sort s'acharne gratuitement sur ma gueule. J'ai tellement bon dos.

Bref. C'est sûrement pas ça.
J'ai paniqué pour rien.

Par contre, toujours est-il que j'arrive pas à voir qui cette demoiselle peut-être. j'suis pas toujours un pro pour reconnaître les visages de toute façon. Enfin... J'me montre patient quand même. J'suis moins sec, j'vais pas l'agresser et puis j'me sens curieux pour le coup. Quand elle parle de passé, elle parle de quel passé ? Genre, y'a combien de temps exactement ? P't'être qu'en vrai ça fait un sacré bail qu'on s'est pas vus, genre... Des lustres. Ça expliquerait pourquoi j'arrive pas à la remettre dans le bon contexte.

Tiens, quand j'y pense, à force de la regarder, j'me dis bien que j'ai déjà vu ces yeux quelque part. Chaque personne a un regard unique et celui là, ouais, il m'rappelle un truc mais genre... Hyper, hyper lointain. Elle serait donc un très vieux fantôme, hein ? Pas étonnant que j'puisse pas la reconnaître. Tu connais ces gens qui disent que « malgré les années qui passent t'as toujours la même tête » ? C'est des conneries. Quand tu grandis ou que tu vieillis, tu changes. C'est comme ça. On a jamais « toujours la même tête » et encore moins pour un type aussi peu physionomiste que moi. Et puis j'suis rouillé.

J'finis par lui demander calmement : « Comment tu t'appelles ? »

Ça c'est une idée qu'elle est bonne ! J'suis sûr que t'admire mon sens de la logique et mon intelligence là. Si j'connais son prénom, ça sera directement plus simple, à partir de là j'aurais sûrement un déclic et avec un peu de chance j'serais pas trop con pour me rappeler d'où j'la connais. Si j'la connais vraiment. Et d'ailleurs, j'me demande d'où lui vient l'idée de venir me rendre visite, ça c'est un truc qui passe par la tête de personne. J'suis le type qu'on laisse dans un coin et qu'on oublie. A moins que j'puisse lui servir à quelque chose ?

En attendant j'fume ma cigarette et j'tiens toujours la porte pour empêcher mademoiselle de l'ouvrir. Ça fait bien longtemps que j'ai laissé personne entrer dans la maison... Et à chaque fois que j'rentre chez moi en constatant l'état, j'me souviens bien pourquoi. C'est vrai, ça daille un peu d'faire rentrer des gens dans un tel capharnaüm et même de les laisser jeter le moindre coup d’œil.


Dernière édition par Oskar Makarov le Mar 7 Avr 2015 - 19:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Re: whiskey seems to be my holy water ▲ ASTRID CLAYBOURNE Dim 29 Mar 2015 - 1:56
WHISKEY SEEMS TO BE MY HOLY WATER
OSKAR & ASTRID



Trompée de baraque… ? Je ne crois pas. Oskar ne m’avait pas reconnu. Ce dernier s’apprêtait à me fermer la porte au visage lorsque j’appuyai ma main contre la porte pour empêcher son geste. « Et moi qui pensais que je n’aurais pas de difficulté à renouer avec mon passé… Oskar ! » Lui dis-je. J’espérais qu’il allait me reconnaître cette fois-ci. Je venais de nommer son nom après tout… Ce n’était pas n’importe qui, qui pouvait lui adresser la parole… J’en étais certaine.  Je gardais mon regard sur le jeune homme. J’étais intriguée par ce qui pouvait bien se passer dans sa tête. Il cherchait certainement qui j’étais et même si j’étais un peu déçue qu’il m’ait oublié, j’étais un peu amusée par la situation. Je voulais lui donner une dernière chance avant de pouvoir lui dire Tadam ! C’est Astrid, tu te rappelles maintenant ? Mais à ma grande surprise, il me dit ceci: « Attends, attends, deux secondes. Tu viens pas m'raconter que t'as un gamin d'moi au moins ? » J’avais envie de lui rire au visage, mais je me suis retenue. Je n’avais pas envie de passer pour une folle… Il devait déjà le penser, de toute façon. « Oh non ! Ne t'inquiète pas, il n'y a pas de gamin, dans les parages ! » Il faut croire que je n’étais qu’un souvenir… Et un très vieux souvenir. Je ne peux pas vraiment lui en vouloir, car j’ai tout de même quittée Beacon Hills, à l’âge de 7 ans… Douze années se sont écoulées depuis mon départ vers la côte Est. Je n’étais plus cette petite tête blonde, qui passait toutes ses journées en compagnie des Marakov. Plus le temps avançait, plus j’avais envie de partir en courant et faire comme si je n’avais pas eu l’idée de venir ici. Je baissai les yeux vers le sol, quelques instants plus tard, pour les relever au son de la voix d’Oskar. « Comment tu t'appelles ? » Mon regard s’illumina, tout comme mon sourire. Il y avait de l’espoir… Mon idée n’avait peut-être pas été si mauvaise que ça, après tout. Oskar s’allumait une cigarette, alors que j’ouvris la bouche. « C’est moi, Astrid ! » dis-je à mon ancien ami.



| Chameleon Circuit.

FICHE PAR STILLNOTGINGER.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Re: whiskey seems to be my holy water ▲ ASTRID CLAYBOURNE Lun 30 Mar 2015 - 18:15
I'm insane, I can feel it in my bones, coursing through my veins, when did I become so cold ?Pas d'gamin à l'horizon ? Mais tout va bien alors ! Ou du moins, ça va mieux pour mes nerfs on va dire. J'pourrais pas assumer d'avoir mis une gonzesse enceinte, j'serais dans la merde si une nana venait me réclamer une pension ou ne serait-ce que de m'en occuper, même un peu. Sérieux, il manquerait plus que ça m'tombe sur le pif un jour et j'aurais plus qu'à me mettre une balle. Mais c'est pas ça et ce pour ma plus grande joie.

Alors c'est qui ?

J'attends une réponse à ma question. Bizarrement, elle a l'air plutôt contente que j'lui demande son prénom. Bizarrement ça m'fout un peu la pression. Les femmes, c'est tellement imprévisible et compliqué que ça m'fait flipper. C'est un peu pour ça que j'suis tout seul. Et parce que personne voudrait d'moi non plus aussi. En fait c'est la grande partie d'l'explication ça, mais p't'être que ça m'arrange un peu beaucoup aussi. La blondinette tarde pas à me répondre avec ce ton qui m'dit que ça coule de source que j'la connais. « C'est moi, Astrid ! » qu'elle m'a lâché avec c'te sorte de lueur d'espoir au fond des yeux. Ça m'laisse un peu perplexe, j'le cache pas.

J'réfléchis à haute voix : « Astrid ..? »
J'poursuis : « Astrid Claybourne ? »

Ouais, j'connais pas des tas d'Astrid. En fait, logiquement j'en connais qu'une même si on est pas à l'abris qu'il y ait une ou deux femmes dont j'ai totalement zappé le prénom. C'est des choses qui m'arrivent. Très souvent. Mais plus j'la regarde, plus j'me dis que ça se tient. Quand j'y pense, y'a p't'être quelques traits du visage qui m'rappellent cette gamine que j'ai connu autrefois. C'est ça ouais, cette p'tite blonde qui allait dans la même école qu'Oksana et que j'ai pas vu de puis... Oula, au moins dix ans, probablement même un peu plus ! Sérieux, ça serait vraiment elle ?

J'suis sûr que c'est elle. J'essaye de pas être trop sec quand j'lui demande :

« Qu'est-ce que tu viens faire là ? »

J'veux pas lui donner l'impression de l'envoyer chier, même si c'est un peu c'que j'ai fait en voulant lui claquer la porte au nez tout à l'heure. Mais j'savais pas qui c'était, pour moi c'était qu'une inconnue qui venait m'emmerder. Maintenant c'est une fille que j'connais qui vient me voir. Y'a une sorte d'évolution, tu vois ? Ouais, enfin... Pour moi c'en est une puisque ça change le comment j'la perçois. Maintenant j'suis vraiment curieux. Qu'est-ce qu'elle vient faire là ? Pourquoi est-ce qu'elle a frappé à ma porte ? Depuis quand est-ce qu'elle est revenue à Beacon Hills ? Et puis, y'a des tas d'choses mieux à faire, des tas de gens meilleurs à rencontrer dans cette ville. Mille et une possibilités plus sympa que d'venir frapper à la porte de cette baraque à moitié en ruine pour rendre visite à ce bon vieux Oskar.

A moins que...

« Oksana n'habite plus ici. »

Après tout, ça serait pas étonnant qu'Astrid soit là pour ma sœur. La blonde a déménagé bien avant qu'ma mère se barre. Donc Oksana a disparu de ma vie deux ans après le départ de Claybourne. Elle doit pas être au courant. C'est bien certainement pour ça qu'elle est là. Elle a aucune raison d'être là pour moi, elle a pas la moindre raison pour venir me voir à moi. Même pour dire bonjour. C'était ma sœur qui était son amie, pas moi. Moi j'étais juste le grand frère d'Oksana qui suivait toujours, qui jouait avec elles mais qui était surtout là pour veiller à ce que tout aille bien. C'était mon rôle.

J'tire sur ma clope sans jamais quitter la demoiselle du regard. J'attends qu'elle me confirme ce que j'pense. J'suis un peu sûr qu'elle va le faire en fait. Un peu pour pas dire carrément. En tout cas, j'suis de suite plus détendu depuis que j'sais de qui il s'agit. J'suis même... J'sais pas. Peut-être un peu content ? Ouais, c'est toujours cool de savoir qu'elle est encore vivante et qu'elle a l'air d'aller bien. Ça m'apporte rien mais j'suis quand même content de la voir même si, faut bien dire la chose comme elle est, c'est encore un peu du passé qui me revient dans la gueule. Le souvenir de l'époque où tout était encore sympa.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Re: whiskey seems to be my holy water ▲ ASTRID CLAYBOURNE Lun 20 Avr 2015 - 22:25
WHISKEY SEEMS TO BE MY HOLY WATER
OSKAR & ASTRID



Oskar ne semblait pas se souvenir de moi. Mais pouvais-je lui en vouloir ? La réponse est non. J’avais quitté Beacon Hills, à l’âge de 7 ans et j’en ai maintenant 19 ans. J’ai probablement changé à ses yeux après toutes ses années. « Astrid ..? Astrid Claybourne ? » Demanda-t-il à haut. Je n’ai pu m’empêcher de sourire à nouveau, en hochant la tête positivement. Avant même que je puisse m’expliquer, Oskar me demanda ce que je faisais là. Je m’empressai de lui répondre. « Je suis de retour à Beacon Hills. Je viens d’emménager dans un petit appartement et je vais à l’université ici, maintenant ! » Je n’aurais jamais pensé revenir à cette petite maison si ceci n’avait pas été de mon déménagement. Il fallait que je retrouve ses photos pour me souvenir de mes amis de longue date. Ces derniers que j’avais perdus lorsque j’avais quitté avec ma famille vers la côte Est. « Oksana n'habite plus ici. » Me lançait-il. Je fus surprise de l’entendre… Mais où était-elle ? Certes, j’étais venue jusqu’ici pour voir Oksana, mais Oskar avait tout aussi fait partie de ma vie, à une certaine époque et même si j’étais amie avec sa sœur, je pouvais me compter dans mes amis aussi. Il pensait peut-être le contraire, mais ce qui m’importait pour le moment, c’était de renouer avec mon passé qu’il pense être mon ami ou pas. « Mais où est-elle ? C’est vrai que je suis ici pour la voir, mais tu fais partie de ses personnes que j’ai laissées derrière aussi, alors je pensais que ça serait plaisant de te revoir… Je n’avais pas beaucoup d’amis quand j’étais ici et tu étais toujours avec nous, alors je te considérais comme tel. » J’étais curieuse de savoir ce qu’il pensait de ce que je venais de dire, mais aussi de savoir où était Oksana… Quand avait-elle quitté ? Qu’est-ce qu’elle était devenue ? Il faut dire que nous avons tous changé au fil des années. J’ai énormément changé. Peut-être pas physiquement, mais psychologiquement, oui. Je restai silencieuse le temps d’avoir une réponse de la part de mon interlocuteur.



| Chameleon Circuit.

FICHE PAR STILLNOTGINGER.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Re: whiskey seems to be my holy water ▲ ASTRID CLAYBOURNE Lun 4 Mai 2015 - 23:09
I'm insane, I can feel it in my bones, coursing through my veins, when did I become so cold ?Okay. C'est donc bien la gamine Claybourne qui se pointe chez moi. Sérieux... J'm'y attendais tellement pas que j'ai carrément l'impression d'halluciner. Mais même si j'ai bu, j'suis pas assez défoncé pour m'imaginer un truc comme ça. En plus elle m'dit qu'elle vient d'emménager, ça veut bien dire que c'n'est pas un passage temporaire, hein ? Cool. Enfin, j'crois que c'est cool. Faut dire qu'on peut jamais trop s'fier au passé. T'as qu'à voir c'qu'est devenu Broderick, hein... Ça non plus j'm'y attendais pas du tout, et pourtant... C'est toutes ces conneries qui m'semblent totalement illogiques qui m'aident pas du tout à apprécier les surprises. Encore, par rapport à c'qui me touche personnellement, c'est encore pire. La vie est carrément bâtarde avec moi mais bon... Mis à part continuer à m'débattre et oublier un peu avec la boisson comme mon misérable père, j'ai pas grand chose à faire.

J'ai bien vu la surprise se marquer sur le visage doux de la blondinette qui s'tient face à moi quand j'l'ai informée qu'Oskana ne vivait plus ici. Ah tiens, elle savait pas ? Bien sûr qu'elle savait pas. Elle aurait pas pu le deviner toute seule. Mais au moins maintenant elle est au courant, hein. C'est pas ici qu'il faut venir pour des retrouvailles avec ma sœur.

J'ai rien dit.
J'l'ai laissée réaliser puis parler.
Elle me demande où est Oksa'. Ah mais si seulement je le savais... Si j'avais la moindre idée d'où elle pouvait être, ça ferait bien longtemps que j'aurais foncé pour la chercher et la ramener ici par la peau du derche la gamine. Mais malheureusement j'suis même pas dans le vague. A ce stade là, j'suis carrément dans l'noir.

J'ai pas eu le temps de lui dire quoi qu'ce soit qu'elle a enchaîné. Elle venait me voir aussi apparemment... Quelle drôle d'idée.
Non, c'est pas que ça me plait pas hein mais... Quelle drôle d'idée quand même ! Ça apporte pas grand chose de me rendre visite, j'suis pas grand chose moi. Et j'suis même pas de bonne compagnie. J'pense même pas l'avoir été un jour.

J'lui dis : « C'est gentil de ta part mais t'sais... J'suis pas vraiment c'qu'on appelle une bonne compagnie. »
J'lui dis : « Ca m'a fait plaisir de te revoir mais... »
J'me frotte la nuque, nerveusement : « Oksana j'sais pas où elle est, ça fait neuf ans que j'l'ai pas vue. »

Rien que de le dire ça m'fait mal. J'ai jamais guéri de sa disparition. Sérieux... J'm'en remettrais sûrement jamais et ça doit se voir rien qu'à ma gueule. Y penser, le dire, ça m'file le cafard. J'me sens triste quand l'existence de ma petite sœur est évoquée. Ça fait bien longtemps que j'ai pas prononcé ces mots. Pour moi, ça regarde personne, absolument personne mais Astrid... C'est différent. Elle a bien connu Oksana, elles étaient proches et elle vient de revenir. J'imagine qu'elle a bien le droit de savoir, au moins un petit peu.

« Si t'as besoin d'un truc qui est dans mes moyens et mes capacités, tu peux me demander. »

C'est ce que je lui ai dit. C'est un peu comme un au revoir. J'suis un peu coincé entre l'envie de profiter de sa compagnie et pas lui pourrir la journée, tu vois ? C'est un peu compliqué. J'ai aucune envie de l'emmerder et vu mon moral, vu ce que je suis devenu... J'crois que ça risque d'être difficile de pas la plomber psychologiquement.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Infos
Fiche
MessageSujet: Re: whiskey seems to be my holy water ▲ ASTRID CLAYBOURNE
Revenir en haut Aller en bas

whiskey seems to be my holy water ▲ ASTRID CLAYBOURNE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» (Sue P. Carrow / Ron Weasley) Holy water cannot help you now (début Juillet 2002)
» Shark in the water
» Personnages tournant souvent dans le monde du Water Boy...
» Je pars... Je ne reviendrais jamais... [Pink Water, Indochine]
» ♪ Baby there's a Shark in the water ♪ [Nat' PV Ethan]|| END||

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lose your mind :: Have fun :: RP-