Forum RPG basé sur la série Teen Wolf et plus particulièrement sur la saisons 3B, à la clé tout un tas de loups-garous et d'autres espèces surnaturelles
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Druids wanted

Les druides sont en sous-nombre, veuillez privilégier ce groupes.
Les banshees ne sont plus acceptées.
Top-site

N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour LyM.
Retrouvez le sujet par-là

Partagez | .

Entre la fiction & la réalité - Oreste.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Entre la fiction & la réalité - Oreste. Jeu 12 Mar 2015 - 17:05

Entre Fiction & réalité

ft. Oreste


   
« Tout le réel pour moi n'est qu'une fiction. »
J'avais passé la journée à étudier pour l’examen d’un cours optionnel. J’avais longtemps hésité avant de m’inscrire au cours d’histoire du cinéma qui était offert à l’université, ça m’avait pris l’après-midi au complet pour étudier. Je ne voulais pas rentrer à la maison immédiatement alors, après avoir rangé mes livres, j’avais commencé à arpenter les rayons de la librairie, espérant trouver un livre pour me divertir quelques heures supplémentaires. Mis à part mon demi-frère, ma demi-sœur et mon voisin, je ne connaissais pas énormément de gens de mon âge dans cette ville. J’avais fait une rencontre plutôt particulière lorsque ma voiture était tombée en panne –. J’avais tenté de rester le plus longtemps possible au garage, histoire d’en apprendre un peu plus sur le jeune homme, mais était loin d’être un livre ouvert. Oreste, j’avais été envoutée par son prénom, c’était hors de l’ordinaire et normalement, tout ce qui sortait de l’ordinaire m’intéressait. Évidemment, je n’avais pas besoin de chercher trop loin pour savoir que dans la mythologie grecque, Oreste était le fils du roi Agamemnon de la légende de Troie. Il était fiancé à sa cousine Hermione…Hermione, voilà j’avais enfin trouvé ce que j’allais lire. Cela devait faire quelques années que je n’avais pas vu les films de la série Harry Potter et encore plus longtemps que je n’avais pas lu les livres de la saga. Arpentant les rayons à la recherche des livres cultes, quelques choses attirèrent mon attention. Oreste en personne – pas celui de la mythologie, mais bien Oreste, juste Oreste. Je ne savais pas trop ce qu’il faisait, mais comme une gamine je me cachai derrière une bibliothèque pour pouvoir mieux l’espionner. La chose adulte à faire aurait été d’aller à sa rencontre, mais avouons-le, je suis loin d’être une adulte. Mon plan aurait pu fonctionner, si ce n’est qu’en faisait un faux mouvement, je fis tomber plusieurs livres sur le sol et m’y retrouva presque aussitôt pour ramasser les romans de fiction qui devraient tous être reclassé par le libraire. J’espérais vraiment que personne – Oreste, ne m’avait vue, réalisant que mon geste avait été plutôt ridicule et retourna à la table ou j’avais passé la journée à étudier, sans un livre pour me distraire en m’a possession.
   

   

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

Infos Messages : 175
Date d'inscription : 15/08/2014

Fiche
MessageSujet: Re: Entre la fiction & la réalité - Oreste. Jeu 12 Mar 2015 - 18:00
Entre la fiction et la réalité
Theo & Oreste
Les oreilles sont encore emplit des remontrances d’Ulysse, son frère aîné. Forcément. Il n’est pas forcément ravi de savoir que son petit frère a décidé de tirer un trait sur l’héritage familiale. D’après lui c’est une véritable folie. Il n’a peut-être pas totalement tord, mais Oreste n’est pas d’humeur à l’écouter, encore moins à le croire. Il a prit sa décision et Ulysse est bien placé pour savoir qu’une fois que son cadet à une idée en tête, il est plutôt difficile de la lui déloger. N’est pas tête de mule qui veut, que voulez-vous. Finalement, le blondinet à laisser son frère en plan, dans le café dans lequel ils s’étaient retrouvés peu de temps avant. Il en avait eu marre de ses remontrances et c’était contenté de prendre ses affaires et partir, sans même dire au revoir. Plus le temps passe et plus le côté lunatique et sanguin du cadet des Hawkins s’accentue. Tellement qu’il finit par totalement se refermer sur lui-même. Ça ne lui ressemble pas, il n’a jamais été un grand bavard, mais il n’a jamais été un ermite non plus. Au bien sûr, il était toujours enclin à quelques sautes d’humeur, mais jamais rien de bien grave. Maintenant, il devient presque incontrôlable. 



C’est l’une des raisons pour laquelle il passe la majeure partie de son temps au garage, parce que là-bas, la plupart du temps il est seul, les clients ne s’attardent jamais vraiment longtemps, trop pressés de retourner à leur petite vie. Il reste en tête-à-tête avec la mécanique de leur voiture, pendant qu’eux se lamente d’une défaillance technique à leur secrétaire, de l’autre côté de la ligne téléphonique. Heureusement pour lui, Oreste ne deviendra jamais comme ça. Le garage a aussi cet avantage certain d’être loin de toute verdure, même pas une plante verte dans ce bâtiment de béton brut, il s’imagine que ça l’apaise d’être loin de son élément d’origine. Peut-être qu’il a tord. Seulement, il ne peut pas passer sa vie là-bas, parce que des fois son patron le vire à coup de pied aux fesses pour pouvoir être tranquille ou simplement parce que des fois, il faut bien qu’il voit un peu le reste du monde, histoire de ne pas devenir un vrai ermite. 



Aujourd’hui, après son petit accrochage avec son frère, Oreste décide de passer au Chêne Lecteur, c’est une librairie qu’il connaît bien et il sait qu’il pourra trouver son bonheur là-bas. Il recherche quelque chose pour calmer ses nerfs ou peut-être quelque chose pour s’arracher de force ses gênes de nymphes. En réalité, quand la cloche de la porte d’entrée sonne, il n’a encore aucune idée de ce qu’il cherche. Il finira bien par trouver. Il salut Daniel, qu’il connaît depuis un moment déjà et se dirige à travers les rayons à la recherche d’une solution. Parce qu’en réalité, c’est bien ça qu’il est venu chercher. Une solution. Il connaît bien la boutique et ne tarde pas à trouver le rayon qu’il cherche, dans sa bulle il ne remarque pas vraiment qu’il n’est pas le seul  chercher son bonheur à travers les rayons de la librairie. C’est le bruit de livres qui tombent qui le font sursauter. What ? De loin, il peut reconnaître cette fille, qui est venue faire réparer sa voiture. Il ne se souvient plus de son prénom, il n’a jamais su retenir les prénoms des gens de toute façon, mais il se souvient de sa détermination à faire la conversation. Oreste trouve finalement un livre orné d’un triskel, il le glisse sous son bras, avant de passer derrière cette inconnue, pas si inconnue que ça au final. « La discrétion ce n’est pas ton truc on dirait. » dit-il légèrement amusé, plus taquin que mauvais. Il lui arrive encore d’être le même Oreste qu’i la toujours été, rieur et amusant. Il n’est pas toujours la reine des glaces .
electric bird.

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Re: Entre la fiction & la réalité - Oreste. Mar 31 Mar 2015 - 4:36

Entre Fiction & réalité

ft. Oreste


   
« Tout le réel pour moi n'est qu'une fiction. »
« La discrétion ce n’est pas ton truc on dirait. »  J’étais définitivement en train de vivre un véritable cauchemar. Je n’avais pas envie de me retourner pour lui faire face, c’était hors de question que je me ridiculise encore plus. Si je pouvais prendre mes jambes à mon cou et retrouvées San Francisco dans l’instant d’une seconde, je le ferais. Je continuais de fixer mon livre et je ne sais pas trop ce me prit, mais j’ouvris la bouche et avant même que mon cerveau ait pu analyser ce que j’allais dire, il était trop tard. « Non, ça jamais été mon truc. C’est à peine si je n’ai pas une flèche en Néon qui me pointe en permanence qui dit : Si un truc étrange vient d’arriver, c’est probablement de sa faute. » Je tournai la tête vers lui et puis horrifiée par ce que je venais tout juste de dire, je m’écrasai sur la table qui et soupirant. Tout ce qui me passait par la tête en ce moment c’était que j’étais en train de me donner en spectacle et qu’honnêtement si je pouvais me creuser un trou et m’y cacher je le ferais. Si seulement je pouvais reculer le temps et m’empêcher de parler. Je devrais vraiment apprendre à rester silencieuse et hocher la tête en signe d’approbation ou de désaccord lorsque j’avais des conversations avec les gens, ça serait un moins gros désastre que lorsque j’ouvre ma bouche pour parler. Surtout pour parler à d’aussi beaux étrangers. Étranger c’était un grand mot puisque j’en savais déjà plus sur Oreste que sur mon prof d’Ésotérisme que je connaissais depuis quelques mois déjà. Je levai les yeux discrètement pour voir s’il était parti, j’espérais tellement qu’il ait continué son chemin avec son livre. Je n’avais pas envie de me mettre une fois de plus dans l’embarras – surtout que mon dernier accident s’était ne produit même pas cinq minutes plus tôt.  

   

   

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

Infos Messages : 175
Date d'inscription : 15/08/2014

Fiche
MessageSujet: Re: Entre la fiction & la réalité - Oreste. Sam 11 Avr 2015 - 4:44
Entre la fiction et la réalité
Theo & Oreste
Oreste était dans son monde jusqu’à ce que cette fille, qu’il a rencontré au garage le tire de ses pensées. Ce n’est certainement pas plus mal comme ça. À toujours rester renfermer sur lui-même, il devient un vrai ermite irritable. Ulysse lui a bien fait comprendre qu’il devait s’ouvrir sur le monde s’il ne voulait pas devenir ce qu’il a toujours fuit. Il essaye de suivre les conseils de son frère - en général, malgré tout ce qu'il peut penser à son égard - mais ce n’est pas toujours ce qu’il y a de plus facile. Ces derniers temps les interactions sociales ne sont pas ce qu’il y a de plus évident. Seulement, cette fille est particulière et elle fait remonter une partie d’Oreste qu’il pensait mort depuis un petit moment maintenant. Alors forcément, il ne peut pas s’empêcher d’aller la taquiner un peu. Rien de bien méchant, mais il met en avant sa maladresse.



Le blond ne peut s’empêcher d’arquer un sourcil quand il entend les propos de la jeune femme, elle lui dit qu’elle a une flèche fluorescente qui montre le chemin aux problèmes vers elle. Une fois les mots de la brune intégrés, Oreste se met à rire. Il a l’impression qu’il n’a pas rit depuis une éternité. C’est peut-être le cas. Il n’a plus vraiment de raison de rire en ce moment. Même avec son frère, il ne sait plus rire naturellement. À la limite, il y a Oz qui arrive à le faire sourire, mais plus ça va et plus c’est difficile. Il se reconcentre sur la jeune femme. « Toi aussi t’en as une ? La mienne clignote. » demande-t-il amusé. Faut avouer que niveau aimant à trucs bizarres il se place en pôle position. Druide et nymphe, le mélange improbable qui attire tout et n’importe quoi. La grosse galère. Il se prend le droit de venir s’asseoir près de la jeune femme. Au pire si ça ne lui plaît pas, elle pourra très bien le lui faire remarquer, non ? « Pourquoi tu te caches comme ça ? » demande-t-il en voyant la brune se faire toute petite.  
electric bird.

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Re: Entre la fiction & la réalité - Oreste. Ven 24 Avr 2015 - 21:24

Entre Fiction & réalité

ft. Oreste


   
« Tout le réel pour moi n'est qu'une fiction. »
Et voilà, c’était trop tard, il m’avait déjà pris en pitié. Il tenta une vague plaisanterie en mentionnant qu’il était aussi en présence permanente d’une flèche fluorescente et je lui avais offert un maigre sourire suite à cette remarque. Je n’avais pas besoin de sa pitié, en fait tout ce que je voulais c’était continuer mes lectures tranquille. Je ne pouvais plus aller lire dans la forêt, Oskar me l’avait bien fait comprendre et j’avais la vague impression que si j’entretenais mon passe-temps dans le cimetière, le jeune homme aurait le même discours.  Lorsqu’il me demanda pourquoi je me cachais, je soupirai et toujours, la tête baissée je lui mentionnai que c’était parque j’avais honte. Je relevai la tête et plongea mon regard dans celui du beau blond. « J’ai honte de me faire remarquer partout où je vais et ce, jamais pour des raisons positives, mais bien à cause de ma propension à foutre le bordel.» C’était sorti d’un coup, voilà que je me confiais à un mécanicien adepte de littérature et maintenant que j’avais levé les yeux, je ne voulais pas me risquer à retourner dans ma cachette. Je ne voulais pas démontrer trop de faiblesses. J’espérais tellement qu’il décide de quitter et d’arrêter de me parler, je n’avais qu’une seule envie, rentrer chez moi et m’enfermer dans ma chambre en écoutant de la musique – loin de tout tracas.

Je posai les yeux vers le jeune homme qui était encore en train de ramasser les livres que j’avais involontairement fait tomber et je du résisté à l’envie d’aller l’aider. Je n’avais pas du tout envie de me lancer dans des excuses complètement préfabriquées que j’utilisais depuis toujours. Fixant Oreste, je décidai que s’il était pour rester, j’allais m’informer un peu sur sa personne. J’étais intéressé à en connaitre plus sur lui, car absolument tout chez lui semblait crier Mystère et je ne reculais jamais face à ce genre de défi. « Oreste. Plutôt particulier comme prénom. T’es parent sont fans de mythologie? » Si je n’étais pas encore en mode détective, j’étais certainement en mode interrogation, sans non plus vouloir ressembler à un journaliste. C’était plutôt la seule chose qui me vint à l’esprit et puis c’était selon moi un bon moyen de commencer une conversation – tout en évitant le sujet de mon spectacle précédent.


   

   

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

Infos Messages : 175
Date d'inscription : 15/08/2014

Fiche
MessageSujet: Re: Entre la fiction & la réalité - Oreste. Lun 4 Mai 2015 - 15:22
Entre la fiction et la réalité
Theo & Oreste
Ces derniers ​temps, Oreste survole le monde. Il est là sans vraiment trop y être. Chacun y va de sa petite explication, certaines personnes disent que c'est sa bipolarité qui refait des siennes, d'autres que c'est juste son caractère qui est comme ça. Oreste, c'est un peu comme un champ de course, tu peux miser sur ce que tu veux et attendre de voir si tu as de la chance. Oreste, si tu veux lui parler, on peut le comparer à la roulette russe. Une vraie bombe à retardement. A la longue, on s'y fait. Enfin, peut-être.

Cette fois-ci, il était déjà prêt à ignorer la présence des gens autour de lui le temps d'acheter ce dont il avait besoin et puis disparaître, retourner dans son refuge vivre sa vie d’ermite. C'était le plan, jusqu'à ce qu'il croise cette fille, celle qui était venue au garage. Elle a attiré son attention et ce n'est pas si fréquent que ça. Bien au contraire. En général, Oreste il est du genre indifférent. Le blond hausse les épaules quand elle lui dit qu'elle en a marre de se faire remarquer. Il ne voit pas trop où est le problème. Lui, il a appris à faire avec, il faut dire qu'avec sa peau presque translucide, ses cheveux blonds en bataille et ses tatouages (on parlera pas de son look, ça va le facher) il est difficile de le louper. Ca ne date pas d'hier la première fois où il a senti des yeux le suivre dans la rue et des gens le dévisager en passant à côté de lui. Au final, il s'en fou. Après tout si les gens n'ont que ça à faire de leur journée, c'est bien dommage pour eux.  « Te plains pas, on pourrait te remarquer parce que tu as un deuxième nez au milieu du front... » après tout c'est vrai, pourquoi dramatiser pour ce genre de chose alors qu'on sait que ça peut toujours être pire ?

Oreste allait quitter la table, la laissant se cacher derrière ses cheveux quand elle décide de poursuivre la conversation. Il ne l'empêche pas, après tout ça n'arrive pas tous les jours de discuter avec quelqu'un sans y être obligé.  « Mon frère s'appelle Ulysse, ça répond à ta question ? » demande-t-il amusé. On lui a souvent posé la question et encore, elle au moins elle connaît la mythologie. C'est déjà ça. « Sauf que mon frère se tape le rôle du héro et moi celui du matricide. Chacun son truc... » c'est vrai que pour le coup, il n'a pas tiré les meilleures cartes, surtout quand on sait que c'est lui qui a hérité des pouvoirs de sa mère. Peut-être qu'au fond, c'est vraiment lui qui a tué sa mère, sans le vouloir... ses yeux s'assombrissent. Il ne faut pas qu'il pense à sa mère.   
electric bird.

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Infos
Fiche
MessageSujet: Re: Entre la fiction & la réalité - Oreste.
Revenir en haut Aller en bas

Entre la fiction & la réalité - Oreste.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Entre réalité et fiction [William Cage & Erïka Davidoff]
» Entre cauchemar et réalité (prio' Howahkan)
» L'amitié entre Legolas et Aragorn
» [1754] A mi-chemin... Entre rêve et réalité [Hypnos]
» Timotheï Jovanovic √ « Entre l'idée et la réalité, entre le mouvement et l'acte, tombe l'ombre. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lose your mind :: Have fun :: RP-