Forum RPG basé sur la série Teen Wolf et plus particulièrement sur la saisons 3B, à la clé tout un tas de loups-garous et d'autres espèces surnaturelles
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Druids wanted

Les druides sont en sous-nombre, veuillez privilégier ce groupes.
Les banshees ne sont plus acceptées.
Top-site

N'oubliez pas de voter toutes les deux heures pour LyM.
Retrouvez le sujet par-là

Partagez | .

Pour les cas de coincée majeure, il faut une experte! [Lydia&Bea]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Pour les cas de coincée majeure, il faut une experte! [Lydia&Bea] Mer 7 Mai 2014 - 4:54
Comment on lâche son fou déjà?
Ft. Layla, Beatrice & Lydia
(La Team Locket *sort*)
Je suis assise devant la fenêtre de ma chambre et regarde vers le stationnement, jouant nerveusement avec une boule de métal qui me sert de presse-papier aujourd’hui, mais qui a déjà été le signe de mes progrès en tir ciblé dans mes entraînements. Livia tu mets un temps fou ma parole, c’est pas croyable! Je tente de respirer et n’ose pas me regarder dans le miroir. Ce legging en cuir me colle à la peau, ça m’énerve et ce haut à paillette… mon dieu, je déteste les paillettes comme celles-là. J’aurais dû en acheter un à sequins, c’est plus classe. Au final il n’y a que mon veston d’un bleu profond et mes bottillons noirs à talons que j’apprécie, mais je me suis dit que ce serait un look correct pour une soirée. Ça fait combien de temps que je ne suis pas allé à une soirée en fait? Presque un an. C’est long pour une ado. Du genre, trop long. Et pour quelqu’un comme moi c’est comme passer l’éternité dans une cage puis être libérée direct dans la fosse au lion. Enfin, ça ne m’est jamais arrivé mais j’imagine que le sentiment de panique est similaire.

Une lumière par ma fenêtre capte mon attention et j’aperçois la voiture de Livia se ranger derrière la mienne et j’entends le bruit du klaxon avant d’observer cette fabuleuse blonde sortir de la voiture, comme d’habitude elle est époustouflante et ses cheveux semblent littéralement être faits d’or. J’avoue l’envier sur ce point, elle est vraiment très remarquable d’un simple coup d’œil et moi je suis invisible. C’est fou cette différence. Je descends en quatrième vitesse, souhaite bonne soirée à mes parents et sort. Aussitôt approchée j’ai droit à un regard choqué de Livia.

« Layla! » s’écrie-t-elle en s’approchant de moi. « À qui tu as emprunté ces fringues?! » Je fronce des sourcils, ce qui doit paraître encore plus avec mes yeux légèrement charbonneux. « À-À personne, je les ai achetées aujourd’hui! Quoi, c’est laid? » La panique s’empare un peu de moi. Je ne suis pas de celle qui fasse ou ni même supporte de faire un fashion faux-pas. Je ne suis pas non plus une fana du shopping mais en bref, la classe ça reste important.

« Non, pas du tout! Mais… c’est une soirée pour t’intégrer, TOI! C’est pas à l’école de brillantine que tu tentes de t’intégrer ma parole, tu DÉTESTES les paillettes!
- M-mais...! » Elle m’attrape par le bras et nous dirige d’un pas déterminé vers la maison, où elle entre en trombe et nous mène direct au deuxième étage, le tout en lançant : « Layla Woodward, je te jure! Pff, tu ne vas pas aller à cette fête accoutrée comme quelqu’un que tu n’es pas! » Elle me fait entrer dans ma chambre et m’assoit. De mon côté je suis estomaquée. Au final elle me fait enfiler un short en jean ajusté, un haut blanc à rayures marines au col bateau et me laisse mon veston et mes bottillons. Elle a visé très très juste, j’avoue. Soit je suis trop prévisible, soit elle me connait trop, mais si ce n’était pas ma meilleure amie, ça me ferait limite flipper!

Ensuite, j’épargne les détails. Nous sommes arrivées à cette fête sur Charles Street. Livia et moi avons commencé à nous amuser, même si malheureusement je n’arrive pas à me débloquer complètement de ce côté si introvertie et anxieux de moi. Je finis par me terrer un peu et après que j’aie insisté, mon amie accepte l’invitation d’un joli blond aux yeux verts et me quitte. Je suis maintenant seule, prête à passer le reste de la soirée dans mon coin. Quelques personnes viennent me parler et je discute avec eux, mais rien de palpitant. Finalement je me décide et vais vers une table ou le punch est. Quand j’ai finis de me servir, j’essaie de me faufiler mais je me cogne à quelqu’un et mon verre tombe au sol. « Oh mon dieu, désolé, vraiment! Je m’excuse, je t’ai pas arrosée au moins? » J relève le regard et offre à la rouquine une mine hautement timide et profondément désolée. J’ai le don pour les gaffes bon sang.
FICHE PAR DITA | EPICODE


Dernière édition par Layla S. Woodward le Mer 7 Mai 2014 - 23:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Re: Pour les cas de coincée majeure, il faut une experte! [Lydia&Bea] Mer 7 Mai 2014 - 6:02


A little party never killed nobody
ft. Layla۰Lydia۰Bea .


A Little Party Never Killed Nobody (All We Got) by Fergie, Q-Tip & GoonRock on Grooveshark

Voilà une semaine que tu te préparais à cette soirée. Une soirée d'intégration . Rien de grandiose. Juste un petit événement dans une ville étrange. Mais surtout une échappatoire à ton quotidien lassant. Une opportunité de te vider les idées après tous le bordel accumulé. Tu te disais que c'était une bonne idée, pour une fois tu allais pouvoir t'amuser sans te préoccuper de tes problèmes constants. Et ta mère ne s'était pas faite priée pour te laisser y aller. Tu avais demandé à Alli de t'accompagner, mais elle était occupée. Tant pis tu irais seule. Là bas se trouverait toutes les précieuses écoles autour de Beacon Hills mais aussi la communauté du lycée. Pour la majeure partie qui s'y trouverait, tu ne risquais pas de te tomber sur un de tes ennemis. Quelles créatures surnaturelles iraient se pointer à une fête pour adolescents? Aucune. Et c'était ça qui était plaisant. Savoir que cette soirée coupée de toute notion temporelle te laisserait simplement le temps de t'épanouir au milieu des effluves d'alcool et des danses délurées. Oh tu allais faire un carnage ce soir. Car si ton petit coeur était brisé, ce n'était pas pour autant que tu allais te lamenter. Ah ça non. Ce serait mal connaître Lydia de la croire aussi déprimée. Ce soir, tu allais pouvoir chasser. Oui ce terme en soit n'est pas très approprié mais ce que tu allais faire. Trouver un mec pour la nuit, pour oublier le lendemain ce que tu as fait la veille. On n'est loin du serment de virginité, mais bon la Sainte Marie s'est pas vraiment pointée depuis des années. Alors bon, autant profiter...

La journée n'avait pas été bien longue. Un cours par ci par là, tu avais enchaîné les heures sans vraiment grande difficulté, impatiente de retourner chez toi. Et alors qu’enfin la sirène retentissait, ta libération se faisait enfin désirer. Hallejulah. Tu ne désirais rien d'autre que de courir jusqu'à ton domicile pour te préparer, mais tu avais décidé de la jouer fine pour éviter de perdre du temps. En effet, si ton impatience s'accroissait, ton pouvoir d'attraction se décuplait. Et trouver un charmant jeune homme pour te ramener chez toi ne fut pas vraiment très compliqué. Remerciant le fameux concerné, tu trépignais d'excitation rien qu'en ouvrant la porte de chez toi. Une fois dans ta chambre, tu te désapais en vitesse, un sourire aux lèvres. Tu enfilais une robe que seule toi pouvait porter. Une courte robe bleue marine. Tenue à laquelle tu agrémentais des talons compensés. Tu lâchais tes cheveux , laissant tes boucles s'écoulaient sur tes épaules engourdies par la pression de ton sac. Et tu te maquillais légèrement , habillant tes lèvres d'un rouge pulpeux. T'étais prête. Tu te fixais dans un miroir quelque minute admirant le travail exécuté et tu étais plutôt fière de toi. Cette robe mettait parfaitement ta silhouette en avant, ta poitrine légèrement rebondie était moulée à la perfection et tes jambes élancés allaient en faire craquer plus d'un. Ton sourire s’agrandissait alors que tu finissais de te préparer, laissant un mot pour ta mère pour ne pas l’inquiéter. Et enfin tu attrapais les clés de ta voiture, et en route destination la dépravation.

L'aller était tous ce qu'il y avait de plus barbant.Une musique monotone à la radio. Un flash-info futile annonçant encore une série de meurtre non élucidée dans les bois. C'est pas nouveau. Le taux de criminalité à Beacon Hills augmentait de jour en jour, et pas seulement à cause de meurtres. Foutu surnaturel de mes deux. Ça ça te pourrissait bien la vie! Tu t'en serais bien passer de cette m*rde affriolante que tous le monde ressortait à Halloween. Des loups garous, des kanimas... Ouais tous ces contes d'horreur qui étaient censés faire pousser des cris d'effroi aux plus peureux. Beh aujourd'hui c'est toi que ça faisait hurler. Ouais trouver des cadavres n'était pas vraiment dans tes plans. prions pour que ce soir, ces foutues voix te laissent en paix. Après quelques minutes de trajet, tu arrivais enfin. La lisière des bois accueillait de nombreuses lumières, ainsi qu'un feu de bois. Les flammes dansaient sur les troncs désabusés créant une ambiance de convivialité, mais aussi un froid ambiant. Il y avait déjà pas mal de monde, plusieurs groupes s'étaient déjà formés, et toi Lydia tu t'en foutais, tu filais directement vers le bar, un petit truc raccommodé. Tu attrapais un verre ,faisant un joli sourire au serveur, qui fallait l'avouer était plutôt canon puis tu repartais. La musique emmenait doucement ton corps à se trémousser en rythme face aux regards isolés. Déjà plusieurs gars te fixaient, te sifflant et te lançant des "oh ma belle". Tu souriais de plus bel face à l'effet que tu procurais. Tes cheveux de feux tombaient en cascade dans ton dos en rythme face à ta tête qui se mouvait. L'ivresse te prenait doucement mais surement, tout comme l'effervescence de cette foule qui s'animaient lentement. mais ton doux voyage vers l'essence du relâchement se stoppa net au moment où une foutue brune te rentra dedans en bafouiant : « Oh mon dieu, désolé, vraiment! Je m’excuse, je t’ai pas arrosée au moins? » En temps normal, tu l'aurais certainement insulter, ou encore tu lui aurais verser ton verre sur la tête. Oui parce que t'es comme ça toi malheureusement. Mais heureusement pour elle, ta robe est sauvée. Alors tu te recules, profitant de cet instant pour la scruter de bas en haut, une habitude pas vraiment respectueuse, l'intimidant sans doute un peu plus. Tu lui offres un sourire guilleret avant de lui dire: " C'est bon c'est pas grave, y a pas eu de blessé grave ma robe s'en est sortie saine et sauve ". Tu tentes de la décoincer avec un excès d'humour qui n'est pas vraiment ta tasse de thé, il y a vraiment que quand tu commences à t'alcooliser que tu peux sortir des trucs pareils. Puis tu reprends: "Je m'appelle Lydia et toi? Je crois que je te connais. Enfin tu viens du même lycée que moi. " Tu essayes de la mettre à l'aise mais c'est pas vraiment gagné.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Re: Pour les cas de coincée majeure, il faut une experte! [Lydia&Bea] Jeu 15 Mai 2014 - 6:15
POUR LES CAS DE COINCÉE MAJEURE, IL FAUT UNE EXPERTE!
LYDIA & LAYA & BEATRICE



Maintenant un peu plus de 6 ans que j’avais l’opportunité de travailler pour la police de Beacon Hills, ma ville natale. Après ma graduation, Sheriff Stilinski m’avait offert un poste à temps plein au sein de son organisation. Ayant en tête de retourner chez moi, j’acceptai sans même y réfléchir. Je voulais être près de ma famille tout en faisant le métier de mes rêves, et en acceptant ce poste, mon souhait se réalisait enfin. Ce soir-là, alors que tous mes collègues étaient dans leurs maisons avec les gens qu’ils aimaient, j’étais toujours clouée à la chaise de mon bureau. Je travaillais sur une affaire qui s’éternisait et il était en mon devoir de trouver quelque chose. À voir les nombreux dossiers non classés que nous avons à Beacon Hills, je suis certaine que celui-là terminera comme tous les autres. Par contre, il fallait que je bosse… Peut-être allais-je terminer par trouver un petit indice !? J’aimerais bien, comme ça, je pourrais retourner chez moi et dormir. Après toutes ses heures à regarder dans le vide, je décidai de prendre une petite pause et d’aller faire un petit tour de ville. Peut-être allais-je m’éclaircir les idées en prenant l’air… Au volant de ma voiture, je parcourus les rues du centre-ville pour finalement m’aventurer dans un quartier résidentiel. De nombreux jeunes marchèrent sur les trottoirs. C’est à ce moment-là que je me suis souvenue. Scott m’avait parlé qu’il y aurait une fête dans les parages. Après quelques mètres, je stationnai ma voiture. Je sais, je sais ! J’ai dépassé l’âge de 100 ans pour me rendre dans ce genre d’évènements, mais j’étais curieuse. En plus, je pourrais voir et m’assurer que tout se passe bien. J’étais déjà eu cet âge et je savais très bien comment tout se déroula. Combien de fois mon frère est venu me chercher, car j’étais pratiquement morte sur le porche d’une maison !? Je crois que je suis trop gênée pour répondre, mais je vous laisse imaginer.

Sortant de ma voiture, je traversai la rue et le terrain pour me rendre derrière la maison. Une panoplie d’adolescents traînait un peu partout. J’avais peine à passer entre eux. Certains posèrent leurs regards sur moi et arrêtèrent de faire ce qu’ils faisaient tandis que d’autres se fichaient totalement de ma présence. Je préférais les deuxièmes. Je n’étais pas là pour faire ma loi, au contraire. Je pouvais même dire que je n’étais pas en service, car techniquement mon quart de travail était terminé depuis très longtemps. Je continuai alors à marcher au travers des gens. J’aperçus finalement un visage un peu plus familier, celui de Lydia Martin. Je m’approchai d’elle, lorsque tout à coup, un incident se produisit. Une autre jeune femme venait de foncer dans la rouquine. « Est-ce que tout va bien ici !? » demandais-je inquiète !


| Chameleon Circuit.

FICHE PAR STILLNOTGINGER.
Revenir en haut Aller en bas

Don't be afraid of the dark
Infos Messages : 1412
Date d'inscription : 07/03/2014

Fiche
More about
Relations :
Inventaire:
MessageSujet: Re: Pour les cas de coincée majeure, il faut une experte! [Lydia&Bea] Ven 23 Mai 2014 - 19:22

Tonight is your night
« Simmer down, simmer down, they say we're too young now to amount to anything else. But look around, we work too damn hard for this just to give it up now. If you don't swim, you'll drown but don't move, honey. She looks so perfect standing there in my American Apparel underwear and i know now, that i'm so down. Your lipstick stain is a work of art i got your name tattooed in an arrowed heart and i know now, that i'm so down »

Les soirées, c'est quelque chose qu'un lycéen comme toi ne peut pas rater. T'as besoin de te défouler, de te détendre aussi et rien de telle qu'une petite soirée d'intégration pour décompresser. Malgré le fait que tu ne fasses pas partie des plus populaires tu es bien intégré dans la communauté de Beacon Hills. T'es le fils du shérif, puis ton rapprochement de Lydia et le fait que ton meilleur ami soit devenu capitaine de l'équipe de crosse ont aussi fait un effet sur ta côte de popularité. Ça ne change pas grand-chose pour toi. T'es quelqu'un de relativement sociable. Certainement du au fait que tu parles beaucoup et avec tout le monde. Alors, que tu sois populaire ou non, ce n'est pas si important que ça. Enfin, au niveau des soirées, c'est bien pratique. T'as beaucoup plus d'invitations. Plus besoin d'inventer des stratégies pour rentrer, suffit juste de te pointer et bim tu rentres.

Tu mets pas deux heures à te préparer. Ce n'est pas comme si tu allais à un truc ultra guindé. C'est juste histoire de t'amuser. Tu prends une douche et file enfiler l'une de tes fidèles chemises à carreaux, ainsi qu'un t-shirt. Un jean sombre et c'est partie ! Ta jeep t'attend déjà dehors – ce n'est pas comme si elle aurait pu aller ailleurs sans toi – Scott devait venir avec toi, mais Deaton lui a demandé de l'aider. Il n'a pas pu dire non et donc tu te retrouve seul. Tant pis, tu fera sans. La plupart de tes camarades seront à cette soirée, tu trouvera bien de quoi t'occuper à ce moment-là.

Tu te gares à quelques mètres du lieu de la fête. Le nombre de voitures aux alentours te prouve que t'es loin d'être le premier. Faut dire que vu l'heure, ce n'est pas étonnant. Tu t'avances d'un pas tranquille jusqu'à la porte. T'entends déjà la musique s'élever. Tu entres et te mêle à la foule. Tu salue quelques personnes que tu connais, échange quelques mots avec eux. Avant de te diriger vers l'endroit où se trouve l'alcool. T'as pas l'intention de reprendre la route de suite, tu peux donc te permettre de boire un verre... ou deux. Ça ne peut pas faire de mal. Si ton père était là, tu te serais certainement déjà prit un taquet, mais heureusement pour toi, il n'était pas là, donc tu pouvais profiter en toute impunité. T'attrapes un truc qui a l'air sympathique et en bois une grande gorgée. L'alcool te brûle la gorge, tu grimaces légèrement, mais ce n'est pas ce qui va t'arrêter.

La musique est entraînante, tu te retourne pour regarder les autres, quand ton œil est attiré par une crinière rousse. Ton regard la suit, tu ne peux pas faire autrement. Tu l'as tellement observé durant toutes ses années que tu ne peux pas perdre cette habitude en claquant des doigts. Toutefois, elle disparaît quand on te bouscule. Ton attention attirée ailleurs. Le gars qui t'as bousculé n'a pas l'air totalement clair dans sa tête, il te bafouille des excuses et titube ailleurs. Tu ricanes, tu ne vas pas te gâcher la vie pour quelque chose d'aussi anodin. Tu bois une nouvelle gorgée de ton verre en te demandant si tu vas aller danser ou pas. Tu vas peut-être terminer ton verre avant, histoire de bien te lâcher.

© one more time.

▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║▌│█║▌║▌║

Don't get too close it's dark inside
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lose-your-mind.forumactif.org

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Re: Pour les cas de coincée majeure, il faut une experte! [Lydia&Bea] Lun 23 Juin 2014 - 22:51
Comment on lâche son fou déjà?
Ft. Layla, Beatrice, Stiles & Martin Sisters
(La Team Locket *sort*)
Et voilà. Je me retrouve dans une fête, après une gaffe, complètement embarrassée. C’est bien plus qu’un déjà-vu, c’est un schéma qui ne cesse de se répéter depuis quelques années. Comme un sentier sur lequel je me retrouverais souvent et à chaque fois par accident. Néanmoins je vis une première, la personne devant moi ne me fuit pas aussitôt qu’elle me voit rougir. La victime de ma gaffe a une réponse qui arrive à me tirer un sourire et un peu de soulagement, au moins je n’ai pas fait de problèmes, c’est déjà un gros plus. Je baisse le regard vers mon verre, encore à moitié plein et j’ai l’envie de le vider d’une traite. Pourtant je n’en ai pas le temps et la jeune femme à mes côtés se présente à moi. Mes yeux manquent de s’écarquiller alors que je ravale ma stupeur. Non seulement je parle à Lydia Martin, la Mad Queen du lycée – il faut d’ailleurs me dire comment elle fait pour être ET la plus populaire ET la moins populaire en même temps, sérieusement – mais en plus elle me dit m’avoir déjà vue? Du genre, quelqu’un à qui Livia n’a pas dû me présenter trois fois, qui sait que j’existe? Je n’arrive pas à le croire. J’ai toujours cru être invisible, à l’œil de tous, sauf quand je suis dans le sillon du rayon de soleil qu’est Livia et pourtant maintenant, on m’annonce que c’est le contraire? En gardant tout la contenance que je peux, je souris et tente une réponse. « C’est un plaisir! Je suis Layla et oui, je suis aussi au Lycée, mais seulement depuis six mois. »

Est-ce que je me trompe où c’était une vraie réponse merdique? Au moins le malaise auquel je suis en proie depuis tout à l’heure et qui vient d’atteindre son apogée avec ma peur d’avoir été complètement emmerdante n’a pas le temps de se propager qu’une femme arrive devant nous. Sur le coup je me vois soulagée, mais ensuite, elle nous demande si tout va bien, d’un ton inquiet et c’est repartit pour un tour. Je suis complètement rouge et ça doit se remarquer assez rapidement que je n’ai rien d’intimidant, ni d’une fauteuse de trouble. Enfin j’espère, sinon je suis vraiment dans la mouise. Avec limite l’air d’un animal effrayé, je m’explique comme je peux : « O-oui, tout va bien! E-enfin, je l’ai accrochée, mais c’est tout! I-il faut dire que ça s’entasse à la table derrière, donc… donc je suis sortie comme un boulet de canon et du coup… » Je pointe vers le sol, qui a clairement été mouillé il y a peu et je fais un sourire mal à l’aise. Autant pour la soirée de folie où je réussirais à me détendre que Livia m’avait promis! Où est-elle celle-là d’ailleurs? J’ai besoin d’une alliée là, je me sens limite piégée et mon anxiété me donne quelques sueurs froides. Okay, calme-toi, calme-toi. Je finis mon verre cul-sec et tente un trait d’humour : « Voilà! Comme ça maintenant on est certains que tout le monde est sauf! » C’est à ce moment qu’au loin je remarque la tête de Stiles et replante aussitôt mon regard dans celui de l’inconnue qui vient de s’ajouter à nous. Il y a une chance sur un million qu’il me remarque, mais je m’en fiche, je ne dois pas avoir l’air d’une tarée, au cas où. Bon sang quelqu’un, un autre verre, pitié.

FICHE PAR DITA | EPICODE
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Infos
Fiche
MessageSujet: Re: Pour les cas de coincée majeure, il faut une experte! [Lydia&Bea] Mer 25 Juin 2014 - 23:49


A little party never killed nobody
ft. Layla۰Lydia۰Bea .


A Little Party Never Killed Nobody (All We Got) by Fergie, Q-Tip & GoonRock on Grooveshark
La maladresse de l'adolescente te rendait ce sourire éclatant, cette étincelle recroquevillée dans tes yeux apeurés de mélancolie. Cette petite joie éphémère noyée par l'essence de l'alcool qui s’immisçait dans ton corps en perdition. Ta robe était intacte, tout comme ta crédibilité pour l'instant, alors tu t'amusais car tu en avais marre de te crever à toujours rectifier les préjugés des gens, à toujours être la Lydia parfaite. Personne n'est parfait et surtout pas toi. Alors tu tentais de dérider la brune qui se tenait devant toi ,encore confuse de l'incident qu'elle venait de créer. Et qui lorsqu'elle levait son regard vers toi ne faisait que de s'empourprer un peu plus. Tu ne pensais pas encore avoir ce genre d'impact sur les personnes du lycée, cette genre d'admiration et d'intimidation, mais cela te rendait fière tout en te tenant dans un inconfort certain. Ce soir ,tu n'étais pas là pour ça, alors tu te présentais à cette connaissance de vue avec une gentillesse que seule tu pouvais aborder lorsque tu étais alcoolisée. « C’est un plaisir! Je suis Layla et oui, je suis aussi au Lycée, mais seulement depuis six mois. » Tu gardais ton sourire angélique face à cette nouvelle arrivée qui n'osait toujours pas s'approcher ou te regarder réellement, cette timidité toujours incrustée sur ces joues rosées. Et tu allais reprendre lorsque tu vois une femme déboulée devant vous deux, avec ce regard inquiet. Béa... Tu restais bête quelques secondes surprise par la présence de cette dernière ici. Après tous elle était flic, néanmoins tu l'accueillais avec un grand sourire. Béa était un amour, tu espérais juste qu'elle te chaponnerait pas trop en cette soirée divine. « Est-ce que tout va bien ici !? » Tu allais baisser la pression, te rendant compte de l'état dans lequel se mettait la fameuse Layla, le rouge papillonnant plus fortement sur son beau visage. Mais c'est cette dernière qui prit la parole la première. « O-oui, tout va bien! E-enfin, je l’ai accrochée, mais c’est tout! I-il faut dire que ça s’entasse à la table derrière, donc… donc je suis sortie comme un boulet de canon et du coup… » Pour un léger incident, une grande histoire déboulait, laissant les principaux caractères s'embrumaient d'un malaise prédominant.

Mais la jeune femme bien que noyée sous une anxiété croissante, se ternissait à se justifier, pour remettre les choses au clair, laissant la rousse et la brune suspicieuses. Tu ne disais rien mais cette maladresse te faisait sourire, elle te rappelait quelqu'un... Alors Layla montrait le sol où une tache séjournait, humide. A cette allure, dans deux minutes, elle allait fuir en courant à cause d'un trop gros bol de stress. Pourtant... L'adolescente attrapait son verre et le vidait d'un coup, cul sec, allongeant ton sourire en coin. Elle te plaisait bien cette petite. « Voilà! Comme ça maintenant on est certains que tout le monde est sauf! » Tu te mettais à ricaner face à cette impulsion soudaine, avant d'attraper à ton tour un verre au bar et de le boire cul sec pour détendre l'atmosphère. Ce soir c'était la fête alors hors de question de se prendre la tête. Mais en finissant les quelques gorgées qui te brûlaient l'intérieur de la gorge, tu remarquais un excès de timidité. Un regard brouillon et échappé. Furtif et bref. Mais qui ne t'avais pas échappé. Tu te retournais et la vision de Stiles te fit sourire. Oh Mon Dieu! Tu revenais sur Layla, les yeux exorbités, un sourire loin d'être maigrelet, tes pensées déjà émoustillées. Avec un mot en tête " Non? ". Ton ton était exagéré tout comme ton expression étonné. Tu n'en revenais pas Stilinski avait une touche. C'était pas croyable. Et le rouge sur ses joues ne faisaient que confirmer tes doutes. Il fallait que tu agisses et vite, et déjà une idée se dessinait dans ton frêle esprit. Ce sourire ne faisant qu'immerger ta volonté. Une âme perdue + un intérêt = toi qui t'enflammes pour un rien. Tu montrais à Béa , Stiles doucement de la tête pour lui faire comprendre pourquoi tu agissais de la sorte puis tu posais ta main contre l'épaule de la jeune femme. " Vu ta timidité j'imagine que tu ne l'as jamais abordé, grosse faute. Prends en de la graine! " Tu étais impulsive ce n'était pas à prouver et tu parlais déjà à Layla comme si tu la connaissais depuis des années, ne révélant qu'une flagrance pas étonnante. Mais tu tirais peut être des conclusions trop vite, trop attifes. Pourtant tu étais lancée et personne ne pouvait t’arrêter. Tu attrapais un énième verre pour oublier ce que tu allais exécuter , puis tu te recoiffais rapidement avant de rejoindre Stiles d'un pas déterminé. Ce large sourire toujours sur ton visage orphelin.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Infos
Fiche
MessageSujet: Re: Pour les cas de coincée majeure, il faut une experte! [Lydia&Bea]
Revenir en haut Aller en bas

Pour les cas de coincée majeure, il faut une experte! [Lydia&Bea]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Il faut tomber pour mieux se relever
» Théodore C. Deschanel ~ Pour être irremplaçable, il faut être différent.
» Il faut travailler pour réussir sa vie, et même sa mort.
» Des inspecteurs forestiers pour proteger les parcs nationaux
» "Si on veut connaître un peuple, il faut écouter sa musique." ~ Prendahl

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lose your mind :: Have fun :: RP-